mardi 12 novembre 2019 03:09:02

AGEA : M. Kheloufi insiste sur l’accompagnement des lois par des textes d’application

Le président de l’association générale des entrepreneurs algériens, M. Mouloud Kheloufi a animé, hier, au siège de son organisation, une conférence de presse destinée essentiellement à l’évaluation des résolutions de la tripartite du 10 octobre, et à l’annonce de la signature d’une convention...

PUBLIE LE : 13-10-2013 | 0:00
D.R

Le président de l’association générale des entrepreneurs algériens, M. Mouloud Kheloufi a animé, hier, au siège de son organisation, une conférence de presse destinée essentiellement à l’évaluation des résolutions de la tripartite du 10 octobre, et à l’annonce de la signature d’une convention, le 8 octobre courant avec le ministère de l’Habitat pour la réalisation de 60.000 logements, un fait « important du fait que l’Etat fasse confiance à l’entreprise privée », ainsi qu’un partenariat avec l’entreprise espagnole ASPROCON relevant de la confédération asturienne de la construction espagnole (CAC) qui regroupe 500 entreprises. A rappeler que le protocole de partenariat a été signé en début de l’année lors d’une rencontre ayant réuni des entreprises des deux organisations patronales. La convention portera sur la réalisation de logements, tous types confondus, les routes et barrages,  la  formation de formateurs et la qualification de la main d’œuvre, notamment dans la restauration du bâti, dans une première phase pour s’étendre aux matériaux de construction dans une seconde étape, a affirmé M. Kheloufi qui précisera, que l’entreprise ibérique est classée première en la matière dans la zone de l’UE.
Qualifiant les résultats de la tripartite « d’importants », le président de l’AGEA  a souligné que, le Premier ministre a donné des instructions aux ministères concernés pour la mise en place de commissions de suivi des différentes actions à entreprendre.
Soulignant que la révision du code du commerce et du code des marchés publics relevait du Premier ministère, le président de l’AGEA  insistera pour la promulgation de textes d’application des lois, car, dira t-il, « il est insensé d’avoir des lois sans textes d’application ». La commission chargée de l’élaboration d’une « politique fiscale saine » sous la coupe du département des Finances, est l’autre point abordé par le conférencier qui estime que cette dernière devra plancher, entre autres, sur les entreprises déstructurées et en difficultés financières. Il y a lieu de rappeler à ce propos que,  l’AGEA propose  l’allègement de la Taxe sur l’activité professionnelle (TAP), et de l’impôt sur le bénéfice (IBS), la révision des charges sociales. Concernant le registre du commerce, volet abordé par la commission concernée, au niveau du département du commerce, M. Kheloufi précise que cette démarche devra permettre de « régulariser la situation des entreprises dans recours aux pénalités » insistant sur le fait que l’entrepreneur « soit considéré comme un bâtisseur et non un corrompu ».
L’AGEA, qui compte ouvrir des bureaux de wilayas pour une plus grande représentativité, insiste sur la révision des statuts de l’ANDI, a déclaré M. Kheloufi qui propose la création d’un observatoire national des entreprises au sein de l’agence pour « lutter contre la mortalité des entreprises ».  
Akila D.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions