dimanche 25 aot 2019 17:17:08

Education nationale : Une délégation du Cnapest reçue aujourd’hui au ministère

Le ministère de l’Education nationale reçoit aujourd’hui, à son siège, une délégation du bureau national du Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (CNAPEST), pour essayer de trouver un terrain d’entente en vu de mettre fin au mouvement de protestation des enseignants affiliés à ce syndicat, en grève depuis lundi dernier.

PUBLIE LE : 11-10-2013 | 23:00

Le ministère de l’Education nationale reçoit aujourd’hui, à son siège, une délégation du bureau national du Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (CNAPEST), pour essayer de trouver un terrain d’entente en vu de mettre fin au mouvement de protestation des enseignants affiliés à ce syndicat, en grève depuis lundi dernier.
A l’appel du CNAPEST, des professeurs de l’enseignement secondaire et technique ont observé mercredi dernier un sit-in devant l’annexe du ministère de l’Education nationale (Alger) pour réclamer l’amélioration de leur situation socioprofessionnelle.
Le CNAPEST a entamé un mouvement de grève depuis lundi pour réclamer la satisfaction d’une plateforme de revendications portant sur 9 points essentiels. Ces points portent sur les différentes revendications. Le Cnapest exige dans ce sens la réintégration des professeurs de l’enseignement technique et de l’école fondamentale dans les postes adaptés dans le statut particulier de l’éducation.
En plus de l’actualisation de la prime de zone selon le salaire actuel, le Cnapest exige des solutions concrètes au profit des enseignants atteints de maladies chroniques. Le Cnapest exige, dans ce contexte, la promulgation de textes ministériels pour la création de postes aménagés au profit des enseignants souffrant de maladies chroniques. Le syndicat exige, en outre, la réintégration des enseignants suspendus une année après leur recrutement par le concours organisé en 2012.
La grève du Cnapest vise aussi, selon le syndicaliste, à interpeller la tutelle quant aux conditions dans lesquelles se déroulera l’année scolaire avec, en toile de fond, une surcharge des classes. Le Cnapest réclame enfin un départ à la retraite après 25 ans de service et une commission d’enquête sur les biens et les fonds des œuvres sociales du secteur de l’éducation.
Salima Ettouahria
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions