samedi 22 septembre 2018 05:20:30

Construction d’un complexe textile à Relizane : Le projet validé par le Conseil des participations de l’État

Le projet de réalisation d’un complexe intégré dédié aux métiers du textile par la Société de gestion des participations de l’État «SGP-industries manufacturières», en partenariat avec le groupe turc «Taypa», a été validé dernièrement par le Conseil des participations de l’État, a annoncé, hier à Alger, un responsable de cette SGP.

PUBLIE LE : 09-10-2013 | 0:00

Le projet de réalisation d’un complexe intégré dédié aux métiers du textile par la Société de gestion des participations de l’État «SGP-industries manufacturières», en partenariat avec le groupe turc «Taypa», a été validé dernièrement par le Conseil des participations de l’État, a annoncé, hier à Alger, un responsable de cette SGP. «Une opération de partenariat dans le domaine du textile et de la confection avec une société turque est en cours de réalisation. Le projet a été validé par le CPE, la semaine dernière», a indiqué Mme Kaïd Samia, chargée de la division partenariat à la SGP-IM, au cours d’une conférence en marge du Salon «Alger Industries». Un accord a été signé en mai dernier entre les deux parties pour la réalisation de ce projet, dont le montant est estimé entre 800 et 900 millions de dollars. L’accord prévoit la réalisation, à Relizane, de huit usines de textile et de confection, un centre d’affaires, une école de formation aux métiers du textile et de la confection, et un pôle immobilier résidentiel pour le personnel. Selon ce même responsable, deux autres opérations de partenariat ont été concrétisées, dont une dans le domaine de la confection et une autre dans le domaine de la bonneterie avec une autre société turque. La demande du marché en produits textiles est estimée à 160 milliards de DA par an. «Ce besoin est couvert à hauteur de 10% par la production du portefeuille de la SGP-IM», a souligné Mme Kaïd Samia. Pour la filière confection-habillement, la demande nationale est estimée à 150 millions d’articles par an, contre une offre de la SGP de seulement 6%, représentant une production de quatre milliards de DA. Le secteur public des industries manufacturières a bénéficié d’un soutien des pouvoirs publics sous forme d’assainissement financier et d’octroi de crédits bancaires à des conditions avantageuses pour la mise à niveau et la modernisation des entreprises affiliées. «Le plan de développement élaboré est adossé à un programme d’investissement adéquat permettant, entre autres, une prise en charge d’une partie de la demande grand public à travers l’élargissement de la gamme des produits manufacturés», a-t-elle ajouté. La politique de développement de la SGP-IM, a-t-elle poursuivi, vise l’amélioration du niveau de production, de productivité du personnel, de la recherche constante d’une meilleure qualité des produits et des services fournis, l’accroissement des parts de marché, ainsi qu’une participation plus active aux marchés des organismes publics et la réduction des importations de certaines matières.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions