lundi 09 dcembre 2019 02:36:28

Gestion locale : Signature d’un protocole de jumelage entre Bologhine et Colombes

La commune de Bologhine (Alger) et la ville de Colombes (France), située dans la région parisienne, ont signé il y a quelques jours un protocole de jumelage appelé à promouvoir la coopération entre les deux parties.

PUBLIE LE : 09-10-2013 | 0:00
D.R

La commune de Bologhine (Alger) et la ville de Colombes (France), située dans la région parisienne, ont signé il y a quelques jours un protocole de jumelage appelé à promouvoir la coopération entre les deux parties. A cette occasion, elles se sont engagées à développer leur coopération, notamment dans les domaines de l’aménagement, la gestion urbaine et l’environnement et à multiplier les échanges dans les domaines de la jeunesse, la culture, le sport et les arts. Le jumelage encourage également l’échange d’expériences en matière de participation des citoyens dans la gestion de leur cité et fait la promotion de la formation de la gestion des services publics, des préoccupations majeures pour les collectivités locales de notre pays. L’opportunité sera donc grande à l’occasion de cette opération pour l’APC de Bologhine afin de mettre en place une stratégie efficiente.
A la tête d’une forte délégation, le maire de Colombes, Philipe Sarre, a révélé lors de la cérémonie de signature du protocole de jumelage que la communauté algérienne constitue, avec 9.000 personnes, la première force immigrée dans la ville de Colombes et indiqué l’existence de beaucoup d’Algériens natifs de l’ex-St Eugène, ce qui expliquerait en partie le choix porté sur Bologhine pour parapher cette entente entre les deux rives de la Méditerranée, même si le rôle de l’ancien DEC de Bologhine du temps de la décennie noire a été déterminant. Ce dernier, installé en France et créant une association dénommée « Les fennecs », a proposé aux élus de la ville parisienne de contracter cette alliance qui devra être bénéfique pour les citoyens de Bologhine. Ne cachant pas sa satisfaction, le P/APC de Bologhine, Nacereddine Zaâtar s’est dit heureux et honoré par cette action de jumelage entre les deux villes et a souhaité que cette initiative soit mise à profit pour tirer profit du savoir-faire de la partie française. Il est à signaler qu’à l’occasion de ce jumelage, les hôtes de Bologhine ont été conviés à effectuer des haltes, notamment à la basilique de Notre-Dame d’Afrique, au cimetière chrétien de St-Eugène et à la Casbah.
    Farida Larbi
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions