samedi 15 aot 2020 11:06:13

Préservation du patrimoine dans les régions du sud : L'une des priorités du ministère de la Culture

La ministre de la Culture Khalida Toumi a souligné, vendredi à Tamanrasset, que de grands efforts sont déployés par son département ministériel pour la préservation du patrimoine dans les régions du Sud.

PUBLIE LE : 05-10-2013 | 23:00
D.R

La ministre de la Culture Khalida Toumi a souligné, vendredi à Tamanrasset, que de grands efforts sont déployés par son département ministériel pour la préservation du patrimoine dans les régions du Sud.

Dans une allocution lue en son nom par M. Mourad Batrouni, directeur de la protection juridique des biens culturels et de la valorisation du patrimoine culturel au ministère, Mme Toumi a précisé que de "grands efforts sont déployés par son département ministériel dans le but de sensibiliser à la nécessaire préservation du patrimoine dans les régions du Sud".
À l'ouverture des travaux à Tamanrasset d'un atelier sur le projet de préservation de la biodiversité et l'utilisation durable des services des systèmes écologiques dans les parcs culturels, Mme Toumi a indiqué que la "première étape du projet a porté sur les outils de gestion des parcs de l'Ahaggar et du Tassili sur les plans juridique et institutionnel, mis en œuvre selon les objectifs stratégiques de l'Algérie".
"Les résultats de la première étape du projet ont été positifs, ce qui nous a poussé à lancer la deuxième étape pour en faire bénéficier l'ensemble des parcs culturels (les parcs de l'Atlas saharien, Tindouf, Touat, Gourara, Tidikelt)", a fait savoir la ministre.
Mme Toumi a souligné, dans son allocution, que le "développement économique ne peut se faire sans la préservation du patrimoine culturel afin de mieux contribuer à la réalisation du développement durable".
Pour sa part, le représentant du ministère des Affaires étrangères Mahmoudi Belkacem a précisé que le lancement de la deuxième étape du projet s'inscrit dans le cadre d'une convention signée par le ministère des Affaires étrangères et l'ONU en 2003, ce qui traduit, a-t-il ajouté, un partenariat réel entre l'Algérie et l'ONU, notamment en matière de préservation de la biodiversité.
La représentante résidente du programme de l'ONU pour le développement (PNUD) en Algérie, Cristina Amaral, a salué les réalisations accomplies par l'Algérie en matière de préservation du patrimoine et de la biodiversité.
"L'Algérie a déployé des efforts considérables dans le domaine du développement durable, notamment ce qui a trait à la préservation du patrimoine et de la biodiversité. Ceci s'est traduit par la signature de plusieurs conventions internationales, dont RAMSAR sur la protection des zones humides et celles sur les changements climatiques et la lutte contre la désertification".
La responsable a fait savoir que le PNUD œuvrait à la mise en place d'une politique sur la gestion des parcs culturels en vue de contribuer à la protection de la biodiversité.
Mme Amaral a indiqué que la création et la classification des parcs culturels permettront de préserver la culture et le mode de vie local des habitants des regions concernées.
Les travaux de l'atelier de deux jours devrait se poursuivre sous forme d'interventions suivies de débat ayant trait à plusieurs aspects du projet.
Parmi les points qui seront soulevés, on cite la préservation et le suivi de la biodiversité, la faune et la flore, la population des parcs de l'Ahaggar et du Tassili, le renforcement des capacités humaines pour la prise en charge de la biodiversité.
Les travaux se déroulent en présence des directeurs des parcs culturels de l'Atlas saharien, Tindouf, Touat, Gourara, Tidikelt, l'Ahaggar et le Tassili.

Découverte de vestiges archéologiques près d’El-Khroub
Les ouvriers d’un chantier de travaux d’assainissement ont récemment mis au jour, diverses pièces archéologiques à Salah-Derradji, une localité relevant de la commune d’El- Khroub (Constantine), a indiqué à l’APS, le directeur de la culture, Djamel Foughali. Des ossements humains, des pans de murs et des objets en poterie et en céramique ont été fortuitement mis au jour, il y a une quinzaine de jours, au lieu-dit Bir Dekkiche, tout près de Salah-Derradji, a précisé le responsable.
Ces vestiges ont été "photographiés, filmés et décrits en détail pour figurer dans un rapport destiné au ministère de tutelle, contenant les conclusions préliminaires d’une équipe d’archéologues locaux, en coordination avec le musée public national Cirta", a encore indiqué le directeur de la culture. M. Foughali a fait savoir que ses services ont immédiatement demandé l’arrêt des travaux et la fermeture partielle du chantier, tout en sollicitant l’envoi de spécialistes du Centre national de recherches archéologiques et historiques pour une étude plus approfondie des pièces découvertes.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions