mardi 26 mai 2020 11:26:25

Nucléaire : L’Iran contre la suspension du niveau d’enrichissement d’uranium

L’Iran est prêt à discuter d’une limitation du niveau d’enrichissement d’uranium, mais ne suspendra pas totalement cette activité, a affirmé un haut diplomate iranien cité, hier, par l’agence de presse Isna.

PUBLIE LE : 30-09-2013 | 0:00
D.R

L’Iran est prêt à discuter d’une limitation du  niveau d’enrichissement d’uranium, mais ne suspendra pas totalement cette activité,  a affirmé un haut diplomate iranien cité, hier, par l’agence de presse Isna. « Nous insistons depuis 10 ans (sur le fait) qu’il n’est pas question d’accepter une suspension totale de l’enrichissement d’uranium », a déclaré le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araghchi, qui joue un rôle central dans l’équipe des négociateurs nucléaire.    M. Araghchi a précisé néanmoins que le « cadre, le niveau, la forme et le lieu » de l’enrichissement peuvent être abordés lors des prochaines négociations « à condition que cela ne mette pas en cause l’enrichissement et le droit de l’Iran » à cette activité. Les prochaines discussions entre les grandes puissances du groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) et l’Iran sont prévues le 15 octobre à Genève. Les chefs des diplomaties du groupe 5+1 et leur homologue iranien se sont rencontrés jeudi à New York pour définir le cadre des négociations qui reprendront à Genève, après six mois d’interruption. Les pays occidentaux accusent l’Iran de chercher à fabriquer l’arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil, ce que l’Iran dément catégoriquement. Une offre occidentale, présentée en février, prévoyait une suspension  de l’enrichissement d’uranium à 20% en échange d’un allègement de certaines sanctions économiques imposées par les Etats-Unis et l’Union européenne. « Les négociations doivent aboutir à la levée des sanctions, la reconnaissance  du droit de l’enrichissement d’uranium et le retrait du dossier nucléaire du Conseil de sécurité de l’ONU », a jugé M. Araghchi, ajoutant que l’Iran était prêt « à lever les inquiétudes » internationales sur son programme nucléaire.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions