dimanche 18 novembre 2018 03:39:57

RCD : Le parti plaide pour une décentralisation fiscale

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a plaidé, hier à Alger, pour une décentralisation fiscale, condition sine qua non pour une démocratie de proximité.

PUBLIE LE : 21-09-2013 | 0:00

Le Rassemblement pour la culture et la  démocratie (RCD) a plaidé, hier à Alger, pour une décentralisation fiscale, condition sine qua non pour une démocratie de proximité. Son président, Mohcine Belabbas, a estimé lors de la 5e session ordinaire de son conseil national que «cela permettra de créer un lien d'affectation entre les impôts payés et les dépenses publiques effectuées au niveau local pour permettre une redistribution et un contrôle immédiats et efficients de la gestion des deniers publics». Par ailleurs, il a souligné que la réforme de la Justice «a toujours été au cœur» des préoccupations du RCD. Il a annoncé, que son parti allait installer une commission de réflexion pour «se pencher sur les réajustements législatifs à même de garantir l’exercice de ce pouvoir et son impartialité dans l’application de la loi». Revenant sur les élections présidentielles d'avril 2014, M. Belabes a estimé que «le rassemblement le plus large possible doit être organisé pour parvenir à un consensus républicain qui garantisse la paix civile et les libertés du citoyen». Il a souligné à ce titre qu'«il ne peut y avoir de combat démocratique équitable sans l'élimination du fléau de la fraude qui provoque ou aggrave différents éléments constitutifs de la crise qui nous endeuille».   Pour éviter cette situation, le parti réitère sa proposition de «dessaisir» le ministère de l’Intérieur de l'organisation des élections et de la confier à «une structure autonome». Il estime aussi qu’il faut impliquer la société civile dans l’observation du scrutin. M.Belabes a affirmé que «la priorité de l’heure, la seule urgence politique qui vaille, est de mobiliser pour rassembler tous les segments politiques et sociaux, sans distinction de sensibilité, pour arracher les conditions d’une élection organisée par une instance autonome dans la transparence et la libre expression des citoyens». Il s’agit, selon lui, «d’arracher et d’imposer des garanties pour le respect du choix citoyen (...)"
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions