vendredi 15 dcembre 2017 01:49:38

TAJ M. Ghoul : « Le traitement des dossiers de corruption ne doit pas être motivé par les règlements de comptes »

Le président du parti Tadjamou Amel Jazaïr (TAJ), Amar Ghoul, a salué, lundi à Alger, les mesures prises dans le cadre de la lutte contre la corruption, soulignant que le traitement des dossiers de corruption ne doit pas être motivé par les règlements de comptes, ni entraver le bon fonctionnement des institutions de l'État.

PUBLIE LE : 18-09-2013 | 0:00
D.R

Le président du parti Tadjamou Amel Jazaïr (TAJ), Amar Ghoul, a salué, lundi à Alger, les mesures prises dans le cadre de la lutte contre la corruption, soulignant que le traitement des dossiers de corruption ne doit pas être motivé par les règlements de comptes, ni entraver le bon fonctionnement des institutions de l'État. Lors d'une conférence de presse conjointe avec le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Amar Saâdani, le président du parti TAJ a souligné que la rencontre qui a réuni les dirigeants des deux formations a porté, entre autres, sur les mesures prises pour la lutte contre le phénomène de corruption. Les deux partis ont salué ces mesures, a ajouté M. Ghoul, qui a plaidé pour la mobilisation de tous les moyens dans la lutte contre la corruption, mais loin de "l'exploitation politique de ce dossier à des fins de règlements de comptes ou pour des intérêts personnels". M. Ghoul a indiqué, d'autre part, qu'au regard de la situation prévalant sur la scène internationale, arabe et régionale, "l'Algérie a grandement besoin de la perspicacité, de la diplomatie et de l'expérience du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika".

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions