jeudi 12 dcembre 2019 08:44:49

Hadj 2013 : Départ du premier groupe de la délégation algérienne

Le ministre des Affaires religieuses et du Waqf, M. Bouabdellah Ghoulamallah a annoncé, hier, au siège de son département, le départ du premier groupe de la délégation algérienne devant accompagner les hadjis à la Mecque.

PUBLIE LE : 12-09-2013 | 0:00
Ph. T. Rouabah

Le ministre des Affaires religieuses et du Waqf, M. Bouabdellah Ghoulamallah a annoncé, hier, au siège de son département,  le départ du premier groupe de la délégation algérienne devant accompagner les hadjis à la Mecque.
Sur les 800 membres que compte la «bi’tha», pas moins de 235 personnes ont pris, hier soir, le départ en direction de Lieux saints de l’islam. Composée essentiellement du corps médical (médecins, spécialistes, infirmiers), des éléments de la Protection civile et des guides religieux, la délégation devait être reçue à Djeddah par le consul de l’Algérie en Arabie Saoudite.  
Dans son intervention, le ministre a instruit les membres de la délégation à veiller rigoureusement pour la prise en charge des hadjis concernant l’accueil, l’hébergement, le transport et l’accomplissement des rites de ce cinquième pilier de l’islam.
A ce sujet, le ministre a mis l’accent sur le rôle de la délégation  à véhiculer l’image de marque de l’Algérie et ce, à travers les comportements de ses membres et leur sens de responsabilité «qui doit être exemplaire».  
Il a, ainsi, rappelé que la mission des guides et des accompagnateurs, consiste à orienter les  pèlerins et à les aider en cas de besoin. Pour ce faire, dira le ministre, «la délégation doit travailler dans une totale cohésion pour apporter aide et assistance à nos hadjis parce que c’est là, la raison principale de leur présence sur la Terre sainte».
M. Ghoulamallah a indiqué, par ailleurs, que l’Etat a mis en place toutes les dispositions pour accueillir dans de bonnes conditions les pèlerins algériens aux Lieux saints de l’islam, ajoutant que «le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika suit de près l’opération du hadj et a donné des instructions fermes au Premier ministre pour assurer une meilleure prise en charge des pèlerins algériens».    
Dans ce contexte, le ministre a fait savoir que l’Algérie était parmi les premiers pays qui ont  réserver des immeubles afin d’assurer l’hébergement de ses pèlerins et le bon déroulement du hadj. Et d’ajouter que des autobus modernes ont été loués pour le transport des pèlerins en vue de faciliter leurs déplacements.
Pour sa part, le directeur général de l’Office national du hadj et de la omra, cheikh Berbara a indiqué qu’une série de mesure ont été prises, cette année, pour faire face aux problèmes qu’avaient vécus nos hadjis auparavant.
Il a, en outre, tenu à souligner,  le rôle prépondérant et ô combien important des membres de la délégation, et cela qu’ils soient guides, chargés e l’hébergement, représentants du corps médical… dans la réussite de l’opération du hadj 2013.  
Aussi, «les membres de la délégation doivent exécuter de manière rigoureuse les directives du ministre. Et ils doivent travailler en équipe car personne ne doit échapper à la règle qui est celle que, la délégation est entièrement au service des pèlerins» a-t-il précisé.
Il convient de rappeler que cette année le nombre de hadjis algériens a baissé de 20 %  par rapport à l’année précédente (36.000) soit 7.200 pèlerins de moins, un quota de 4.100 personnes prélevées des listes de l’Office national du Hadj et de la Omra et 3.100 autres du quota des agences de voyages. En outre, 37 candidats au hadj ont été exclus de la liste pour raison de santé.
Cette année, ce sont 28.800 hadjis qui accompliront leur pèlerinage aux Lieux saints de l’islam. Le départ du premier contingent est prévu le 18 septembre.
Kamélia H.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions