vendredi 24 mai 2019 05:13:22

Pour une meilleure prise en charge des malades atteints de cancer : Ziari prône la rationalisation des dépenses

Accélérateurs linéaires : Feu vert du gouvernement pour un partenariat avec deux firmes étrangères

PUBLIE LE : 09-09-2013 | 0:00
D.R

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelaziz Ziari, a insisté samedi à Constantine, sur l’urgence
de «rationaliser les dépenses en matière de traitement anti-cancer pour permettre une prise en charge durable et efficace des malades atteints de cette maladie». 

«Un appel a été lancé en direction des praticiens pour qu’ils réfléchissent  (à) à la démarche adéquate qui permettrait une meilleure prise en charge de cette pathologie tout en tenant compte de l’impact économique», a indiqué le ministre dans une déclaration à l’APS, à l’issue d’une visite de travail dans la wilaya de Constantine.  Cette maladie coûteuse nécessite «une démarche rationnelle qui n’a rien à voir avec les interventions au coup par coup», a encore souligné le ministre,  précisant que la préoccupation de l’heure résidait dans «la durabilité de notre capacité de prendre en charge cette maladie de plus en plus fréquente».        
S’exprimant à la clôture des travaux des premières journées de radiothérapie oncologique de Constantine, le ministre a indiqué que le plan national de lutte contre le cancer, devant être prêt d’ici à 2015, devrait prendre en considération tous les volets en rapport notamment avec les causes de cette maladie, la formation continue, le traitement et la gestion des structures spécialisées en la matière. La politique engagée de l’Etat doit impérativement être accompagnée d'une «rationalisation des dépenses en matière de traitement», a encore souligné M. Ziari, rappelant que les techniques de traitement avançaient à grands pas dans le monde et que des traitements innovants étaient constamment découverts, d’où, selon lui, l’urgence d’opter pour une «démarche de prise en charge rationnelle».       
En attendant la mise en œuvre du plan national de lutte anti-cancer, l’Etat avait opté pour un programme d’urgence portant sur la réalisation d’une quinzaine de nouveaux centres anti-cancer (CAC), a encore indiqué le ministre, affirmant,  dans ce contexte, que les CAC de Sétif et de Batna seront opérationnels dans le courant de l’année 2013 tandis que ceux de Tlemcen et d’Annaba le seront dans le courant de l’année 2014.       
Mettant en relief l’importance des journées organisées par le service d’oncologie et de radiothérapie du CHU de Constantine, en collaboration avec la direction locale de la Santé et des associations de praticiens spécialisés, M. Ziari a insisté sur «l’urgence» de conjuguer les efforts pour permettre une meilleure  prise en charge de cette grave maladie».       
Le ministre avait auparavant visité l’hôpital militaire régional d'Ali-Mendjeli où il a assisté à un exposé détaillé sur le fonctionnement de cette structure de 432 lits.      
M. Ziari a également procédé, toujours à Ali-Mendjeli, à la pose de la  première pierre d’un centre national de contrôle de produits pharmaceutiques avant d’inspecter le centre régional de transfusion sanguine. Il a également inauguré une polyclinique à l’unité de voisinage n° 9 d’Ali-Mendjeli puis visité l’assiette devant abriter un nouveau CHU de plus de 500 lits.
Le ministre avait procédé, durant la matinée, à la mise en service du nouvel accélérateur du centre anti-cancer (CAC) du Centre hospitalo-universitaire (CHU) Benbadis, avant d’inspecter plusieurs structures relevant de son département.

Accélérateurs linéaires
Feu vert du gouvernement pour un partenariat avec deux firmes étrangères
Le ministre de la Santé, de la Population et  de la Réforme hospitalière, Abdelaziz Ziari a indiqué, samedi à Constantine, que le gouvernement vient de donner son ‘‘feu vert’’ pour un partenariat stratégique  avec les fournisseurs internationaux d’accélérateurs linéaires, l’Américain Varian Medical Systems et le Suédois Elekta.
Dans une déclaration à l’APS, à l’issue d’une visite de travail et d’inspection dans cette wilaya, M. Ziari a affirmé que le conseil de gouvernement vient d’adopter la démarche de partenariat avec ces deux fournisseurs d’accélérateurs linéaires de «renommée internationale».
Il s’agit-là, a expliqué le ministre, d’un partenariat «stratégique» qui aura des répercussions «positives et fructueuses» sur la stratégie de lutte contre le cancer que l’Algérie s’attèle à concrétiser à travers la construction et l’équipement de centres anti-cancer (CAC) dans plusieurs région du pays. Ces partenariats s’inscrivent dans le cadre de la «démarche de rationalisation des dépenses en matière de traitement du cancer», a ajouté le ministre, précisant, que ces accords permettront une «maintenance permanente» des équipements, en plus d’une formation continue des personnels affectés à leur exploitation. Evoquant la situation de son secteur à Constantine, M. Ziari a indiqué que la wilaya est «en deçà des normes nationales en matière de structures de base, à savoir une polyclinique pour 23.000 habitants».
La wilaya de Constantine a bénéficié d’un projet de réalisation d’un CHU de plus de 500 lits à la nouvelle ville Ali-Mendjeli. Les travaux de construction de cette structure seront lancés dans le courant de l’année 2014, a-t-on annoncé  au cours de la visite du ministre de la Santé.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions