dimanche 20 octobre 2019 09:51:33

Son président Ali Amara sera candidat : Le PAVD annonce sa participation à la présidentielle

Le parti algérien vert pour le développement (PAVD) a décidé de participer aux prochaines élections présidentielles prévues en 2014, a indiqué, hier, son président Ali Amara, à l’issue de la réunion ordinaire du conseil national de son parti.

PUBLIE LE : 07-09-2013 | 23:00
D.R

Le parti algérien vert pour le développement (PAVD) a décidé de participer aux prochaines élections présidentielles prévues en 2014, a indiqué, hier, son président Ali Amara, à l’issue de la réunion ordinaire du conseil national de son parti. « Le PAVD décide et annonce sa participation à ces élections en réponse aux vœux de ses militants, responsables ou membre des structures, de la base, des adhérents et des sympathisants de la cause écologique », a-t-il précisé. M. Amara a annoncé, également, sa candidature à la prochaine échéance électorale, que le conseil national réuni, hier, a confirmée, après avoir été invité par le bureau national, les élus du parti et les secrétaires des wilayas, à se présenter au nom du parti à ces élections.
« Cette candidature à la magistrature suprême a été soutenue par les différents bureaux de wilayas, qui nous ont adressé des lettres et des communiqués nous priant  à prendre cette consultation », a-t-il ajouté. M. Amara a estimé que la participation de son parti aux joutes électorales de 2014, vise à enrichir le débat politique national et présenter une nouvelle vision quant à l’avenir du pays. Il a estimé, par ailleurs, que ces élections permettront à son jeune parti, agréé depuis seulement une année, d’acquérir une expérience en matière de campagne électorale. M. Amara a saisi cette occasion pour inviter le peuple algérien, en particulier les jeunes, à contribuer à la réussite de cet événement national crucial pour l’avenir de l’Algérie.
Par ailleurs, le chef du PAVD a indiqué que son parti présentera un programme réaliste et optimiste, précisant à ce titre que l’Algérie ne manque ni de moyens ni d’hommes pour s’engager dans un nouveau départ. « Nous devons faire l’inventaire de ce que nous avons comme  atouts et  potentialités pour entamer un nouveau départ, basé sur une économie forte et l’émergence d’une société libre et moderne qui vive en harmonie avec son environnement », a-t-il expliqué.
Pour lui ce qui manque pour concrétiser cette vision, est une décision politique forte émanant des hautes autorités du pays. Concernant  la situation sécuritaire dans certain pays voisin à l’Algérie, M. Amara a appelé à la vigilance saluant à ce propos le travail de l’armée nationale qui veille à assurer la sécurité de nos frontières. Il fera remarquer également que ce que l’Algérie subit à ses frontières vise à entraîner notre pays dans les bouleversements du Printemps arabe, précisant que l’Algérie a déjà vécu son expérience. Il convient de préciser que le PAVD est un jeune parti agréé le 13 août 2012. Sa première expérience remonte aux dernières élections locales où il a décroché 32 sièges dont 3 présidents d’APC.
Salima Ettouahria
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions