mardi 19 novembre 2019 22:57:12

10.000 ha ravagés par le feu : Les incendies en nette régression

Plus de 9.800 ha ont été parcourus par le feu du 1er juin au 27 août 2013, indique le dernier bilan des feux de forêt établi par les services de la DGF. Selon M. Mohamed Abbas, sous-directeur de la protection du patrimoine forestier au niveau de la DGF, ces dégâts causés par 1.442 foyers d’incendies, s’étendent, en fait, sur une superficie de 2.438 ha de forêt et de 2.705 ha de maquis.

PUBLIE LE : 05-09-2013 | 0:00
D.R

Plus de 9.800 ha ont été parcourus par le feu du 1er juin au 27 août 2013, indique le dernier bilan des feux de forêt établi par les services de la DGF. Selon M. Mohamed Abbas, sous-directeur de la protection du patrimoine forestier au niveau de la DGF, ces dégâts causés par 1.442 foyers d’incendies, s’étendent, en fait, sur une superficie de 2.438 ha de forêt et de 2.705 ha de maquis. « Le reste concerne des broussailles et de la végétation agricole. » Poursuivant ses propos, M. Abbas notera que les wilayas les plus touchées par les incendies de forêts sont : Saïda, avec 1.385 ha, Aïn-Defla (1.138 ha), Jijel (539 ha), Médéa (429 ha) et Skikda (359 ha).
Pas plus tard que dans la nuit de lundi à mardi derniers, les éléments de la protection civile, aidés par ceux de la Conservation des forêts, ont réussi à circonscrire un incendie déclaré au niveau de la wilaya de Tlemcen. Cet incendie a ravagé près de 4 ha de maquis et broussailles, dans la zone montagneuse de Barbajani, relevant de la commune de Dar Yaghmoracen (daïra de Ghazaouet). Dans cette seule wilaya, pas moins de 391 ha de forêts ont été détruits par les feux, depuis le début de l’été.
Il convient de signaler, cependant, les dégâts causés par les feux de forêts cette année sont « nettement inférieurs » par rapport à ceux constatés durant la même période de l’an dernier où les services de la DGF ont enregistré, une superficie de 62.275 ha, parcourue par le feu.
Pour ce responsable à la DGF, cette régression des feux de forêt est due, d’une part, à la clémence des conditions météorologiques. « Cette année, il n’y a pas eu de pics de températures aussi importants que ceux enregistrés l’an dernier. En somme, les conditions météorologiques sont très favorables », a-t-il soutenu.
D’autre part, il relèvera que le recul des incendies de forêts est également, et surtout, le fruit des énormes travaux d’entretien, réalisés dans le cadre de la prévention. « Cette année, les chantiers de travaux forestiers sont installés au niveau de l’ensemble du massif forestier du pays, lequel compte une vingtaine de wilayas. Aussi, beaucoup de gens ont été mobilisés pour la prévention contre les feux de forêt et pour ce faire, plusieurs travaux d’entretien ont été effectués, notamment, en ce qui concerne le nettoiement et la débroussaille », mettra en relief M. Abbas. A rappeler également dans ce sillage, plusieurs campagnes de sensibilisation sont organisées, depuis des années déjà, en direction des populations, notamment les agriculteurs. Ces campagnes insistent tout, particulièrement sur l’importance de la vigilance et l’impératif d’une alerte rapide.  Figure également dans le dispositif mis en place cette année par la protection civile, un nouveau système baptisé : l’indice du risque. Il s’agit, en fait, d’un procédé efficace qui prend en considération les données transmises par Météo Algérie à partir desquelles, une cartographie des zones à grands risques, selon les températures, est effectuée.
Ainsi, pour anticiper tout départ de feu, le dispositif est installé où il y a risque d’incendie. Tous ces efforts réunis ont contribué à réduire le nombre de feux de forêt.
Soraya G.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions