lundi 01 juin 2020 17:32:34

Banques : Nouvelle mission de la Troïka en Espagne le 23 septembre

Une mission des inspecteurs de la Troïka, formée par la Commission européenne, la Banque centrale européenne (BCE ) et le Fonds monétaire international (FMI), effectuera le 23 septembre une nouvelle visite en Espagne pour évaluer la situation du secteur bancaire espagnol.

PUBLIE LE : 05-09-2013 | 0:00
D.R

Une mission des inspecteurs de la Troïka, formée par la Commission européenne, la Banque centrale européenne (BCE ) et le Fonds monétaire international (FMI), effectuera le 23 septembre une nouvelle visite en Espagne pour évaluer la situation du secteur bancaire espagnol. Il s'agit de la quatrième visite de la Troïka en Espagne dans le cadre de la supervision des strictes conditions accompagnant l'aide européenne aux banques espagnoles accordée par l'Eurogroupe en juillet 2012.
Dans son dernier rapport publié en juillet dernier, la Troïka a affirmé que le plan de réforme du secteur bancaire espagnol, qui a bénéficié d'un sauvetage  européen de 41,3 milliards d'euros, est sur les rails, mais les risques pesant  sur l'économie et le secteur financier restent élevés".
La mission a en outre estimé que l'application du programme d'aide était sur les rails, mais "que les risques pour l'économie et par conséquent sur le secteur financier restent élevés, car l'Espagne continue de connaître des difficultés à corriger d'importants déséquilibres d'avant-crise", avait indiqué le FMI, à l'issue d'une mission à Madrid, effectué du 21 au 31 mai dernier.
De leur côté, la Commission européenne et la BCE ont souligné, dans un rapport distinct, que le processus de réforme du secteur financier espagnol "est bien engagé", mais que "la situation économique et budgétaire reste difficile".
Selon les deux instances, les conditions énumérées en juillet 2012 sont "presque" remplies et "les mesures de renforcement du système de gouvernance, de régulation et de contrôle du secteur bancaire ont été prises". "Les efforts  doivent se poursuivre", a ajouté le rapport.
En échange du plan d'aide pour les banques espagnoles, le gouvernement Mariano Rajoy s'est engagé à assainir le secteur financier et ses comptes publics.
La Commission européenne avait accordé, le 29 mai, un nouveau délai à l'Espagne pour remplir ses objectifs de réduction du déficit public : 6,5% en  2013 et un retour en-dessous de la limite européenne des 3% en 2016.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions