lundi 23 octobre 2017 05:29:06

Prospective sur le système éducatif, M. Messaitfa : « L’Algérie en tête dans la région MENA à l’horizon 2030 »

«Notre but est de permettre à l’Algérie d’être le premier pays dans la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), principalement dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement à l’horizon 2030.»

PUBLIE LE : 04-09-2013 | 0:00
D.R

«Notre but est de permettre à l’Algérie d’être le premier pays dans la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), principalement dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement à l’horizon 2030.» C’est ce qu’a déclaré hier le secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé de la Prospective et des Statistiques, M. Bachir Messaitfa, lors d’une rencontre portant sur «Le système éducatif et le développement». Cette rencontre, qui a vu la participation d’experts nationaux et de représentants du secteur de l’éducation nationale, a été l’occasion de débattre des mécanismes et de la réalité du système éducatif en Algérie de l’indépendance à aujourd’hui. Aussi, s’agit-il d’une opportunité qui ouvre le débat sur la façon dont va s’articuler le système d’éducation à la lumière des nouvelles données économiques et sociales, où l’efficacité devient un objectif prioritaire pour aider à formuler des réponses sur le rôle que joue cet aspect dans la croissance économique.
Dans son intervention, M. Messaitfa a expliqué que «le but de cette rencontre est d’évaluer les projections dans le domaine de l’éducation, la relation de l’éducation avec le monde du travail et quel est le système éducatif adéquat à adopter». Les experts présents à cette réunion ont tous été unanimes à dire que «la formation des enseignants et l’amélioration du contenu sont les clés de la réussite». Le professeur au département de psychologie et sciences de l’éducation à l’université d’Alger 2, M. Ali Taouinet, a estimé que «la formation des enseignants est très importante et la sélection adéquate du programme est plus que nécessaire dans le système éducatif».  
Selon le ministère, les efforts consentis dans ce cadre se sont traduits par une évolution significative des principaux indicateurs de l’éducation nationale ces dernières années : le taux de scolarisation a atteint, en 2012, 98,12% pour les enfants en âge de scolarisation et 95,68% pour les 6-15 ans. Réduction du taux d’analphabétisme de 43% à 21% entre 1987 et 2012. Le nombre d’élève dans tous les cycles d’enseignement a atteint 8.414.870 en 2012. L’amélioration des conditions de scolarisation par la diminution du taux d’occupation par classe de 40 à 30 élèves par salle de classe entre 2000 et 2012. Cependant, les performances du système au regard des moyens mobilisés restent insuffisantes. Des dysfonctionnements existent dans l’articulation du système d’enseignement dans son ensemble et sa cohérence globale. Les filières technologiques sont de plus en plus délaissées au profit des filières de sciences humaines, ce qui réduit considérablement la capacité d’innovation.
    Wassila Benhamed
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions