dimanche 18 novembre 2018 16:20:47

Rentrée sociale et politique : Regain d’activité

La rentrée sociale et politique est au rendez-vous. C’est un regain d’activité qui marque la vie de toutes les institutions confondues. Cela, quand bien même, en vérité, la classe politique comme les commis de l’Etat, n’ont pas eu de répit durant la période estivale.

PUBLIE LE : 02-09-2013 | 0:00

La rentrée sociale et politique est au rendez-vous. C’est un regain d’activité qui marque la vie de toutes les institutions confondues. Cela, quand bien même, en vérité, la classe politique comme les commis de l’Etat, n’ont pas eu de répit durant la période estivale. Les partis politiques qui s’inscrivent dans la perspective des grands rendez-vous socio-économiques et politiques, voire électoral s’affairent pour la plupart à mettre de l’ordre à la maison, tentent, autant que faire se peut, de trancher les questions organiques le plutôt possible pour ne pas rester en marge de la dynamique nationale. Certains sont à l’œuvre et cherchent laborieusement leur leader pour s’engager en position confortable dans les batailles à venir. Le top départ est donné par l’enseignement qui est de plain-pied dans la rentrée 2013/2014 et ce en attendant que les classes ne rouvrent leurs portes aux élèves. Les Parlementaires auront aussi du pain sur la planche eu égard à l’importance des lois qui déterminent le cours des événements du «nouvel exercice» tributaire s’il en est de la loi de finances complémentaires. Aussi la classe politique est-elle à l’heure des bilans et des enseignements à tirer pour préparer leur plan d’action. La sérénité et le climat de détente marquant la scène nationale augurent de la continuité sans grincement sur la voie du développement et de la démocratisation tous azimuts du pays. Les sorties sur terrain qui se frayent une place importante dans l’agenda chargé s’il en est, du Premier ministre, traduisent cette volonté affichée de booster l’ensemble des chantiers. Est-il besoin de rappeler le souci du gouvernement d’assurer par le biais de son plan d’action, un meilleur suivi du programme quinquennal du Président de la République. C’est autant dire la volonté politique qui existe pour conduire à son terme l’action de développement, seule à même de venir à bout des dysfonctionnements ayant généré le déficit partagé par l’ensemble des secteurs et entretenu le chômage jusqu’à devenir le problème numéro un du pays. Et cette volonté politique est assurément accompagnée de la mobilisation que requiert la concrétisation du programme présidentiel dont le caractère stratégique n’est plus à démontrer. Cet investissement sera fructifié à ne pas en douter par la tenue opportune de la conférence nationale sociale qui consolidera davantage la cohésion sociale et la stabilité.
S. Lamari

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions