lundi 29 mai 2017 20:00:35

Conférence nationale des directeurs de l’éducation des 48 wilayas : 8.470.007 élèves attendus le 8 septembre

Reprise aujourd’hui pour le personnel administratif

PUBLIE LE : 01-09-2013 | 0:00
Ph. Wafa

La salle de réunion du lycée des mathématiques de Kouba a affiché complet, hier, à l’occasion de la conférence nationale des 51 directeurs de wilaya et l’ensemble des cadres pédagogiques et administratifs du secteur de l’éducation nationale. La cause : les préparatifs de la rentrée scolaire 2013-2014 caractérisée par la poursuite inlassable des actions de la réforme, engagées sur le terrain depuis 10 ans.

Présidée par le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, en présence du ministre de l’Éducation nationale, M. Abdellatif Baba Ahmed, cette rencontre d’une journée qui s’est déroulée au lycée des mathématiques de Kouba  a vu également la participation des membres des commissions de l’éducation de l’Assemblée populaire nationale (APN) et du Conseil de la nation.
Dans son allocution d’ouverture le Premier ministre a réitéré la détermination de l’État à poursuivre l’investissement dans le secteur de l’Éducation qui constitue « un investissement essentiel pour répondre à des évolutions technologiques et démographiques qui redessinent le marché du travail », a-t-il notamment déclaré.
Pour ce qui est des préparatifs de la prochaine rentrée scolaire qui aura lieu dans une semaine, le Premier ministre a rappelé les différentes réalisations enregistrées au niveau du secteur tout en insistant sur les efforts de l’État en matière d’investissement permanent et durable au niveau du secteur  de l’Éducation nationale. Sur le plan infrastructurel, le Premier ministre n’a pas omis d’évoquer les « les dizaines d’écoles réalisées et d’autres en voie de réalisation dans le cadre du renforcement de ce secteur. » En matière d’enseignement, M. Sellal a longuement insisté sur l’apprentissage des langues étrangères tout en affirmant que la  connaissance des langues est « très importante », dans la formation de nos enfants et doit être vu en étroite liaison avec le phénomène complexe de la mondialisation. Il a également relevé la nécessité d’orienter l’élève vers les sciences exactes notamment les filières mathématiques tout en développant  l’image des mathématiques et l’intérêt pour la discipline. Pour  le premier ministre « la stratégie économique adoptée par l’État repose  sur l’enseignement et la formation de l’élément humain,  qui représente le plus grand investissement ».              
S’agissant de l’encadrement, le Premier ministre a indiqué que l’Algérie  possédait un nombre important de formateurs « ce qui ne posera aucun problème à ce niveau », qualifiant ces derniers de « véritables bâtisseurs de l’Algérie de demain » et ce, en formant, et, surtout, en éduquant les générations futures. Qualifiant la rentrée scolaire du « plus important événement que vit la société algérienne au regard de son lien avec la vie sociale dans son ensemble », le Premier ministre a longuement insisté sur le rôle des travailleurs et les gestionnaires du secteur tout en les appelant  à « se mobiliser davantage pour garantir la réussite de cette rentrée. » Il a relevé dans ce cadre que « l’État ne ménagera aucun effort » pour renforcer le secteur de  l’Éducation nationale et « améliorer la situation de ses travailleurs. »               

Les vertus du dialogue

Le Premier ministre n’a pas manqué d’appeler les syndicats du secteur à adopter « le dialogue permanent qui doit concerner les droits et les devoirs des travailleurs du secteur. » Il a en outre appelé les syndicats du secteur ainsi que les parents d’élèves à coopérer davantage pour « asseoir  une véritable culture éducative. » Et d’ajouter « cette coopération qui doit exister entre les représentants des travailleurs du secteur et les parents d’élèves favorise la réussite des élèves. » Auparavant le ministre de l’Education nationale, M. Abdellatif  Baba Ahmed, a insisté sur l’engagement de l’État à poursuivre la réforme  du secteur éducatif et à promouvoir la qualité de l’enseignement. Il a affirmé dans ce cadre que « l’État s’engage à poursuivre la réforme du secteur de l’éducation et à promouvoir l’enseignement des générations montantes en termes de qualité et de quantité  de manière à réaliser les objectifs tracés et visés par le secteur. »
Tout en rappelant que la rentrée scolaire 2013-2014 se déroulera sous le thème de « La poursuite des actions visant  la relance de l’école algérienne », un programme qui vise à mettre en conformité le processus de réforme entamé par le secteur avec les exigences de l’heure, le ministre a indiqué que le nombre d’élèves inscrits pour la rentrée prochaine est de 8.470.007 élèves. Il a relevé, à cette occasion, une augmentation de 321.978 élèves pour cette année par rapport à la rentrée scolaire  précédente soit un taux de plus de 3,95%.  Tous ces élèves, dira le ministre se répartissent sur les trois paliers d’enseignement à savoir le primaire qui compte 170.758 inscrits avec un taux d’augmentation de 4,76%, le cycle moyen qui dénombre 41.754 collégiens (+de 1,51) et le cycle secondaires avec 106.905 lycéens (+de 7,14%). Pour ce qui de l’enseignement préparatoire, le ministre a relevé que les établissements d’enseignement publics prendront en charge 424.794 enfants dont l’âge ne dépassent pas les cinq ans.
Sur le plan infrastructurel, le ministre a annoncé que le parc national du secteur de l’éducation nationale compte de  nouvelles infrastructures au niveau national à savoir 254 écoles primaires et de 1.500 classes supplémentaires dans les établissements d’enseignement  primaire, 99 collèges et 109 lycées, a tenu à préciser le ministre en rappelant que le nombre total des établissements scolaires est de 25.640 au niveau national.  

Un manuel scolaire pour chaque élève

Concernant les structures d’appui le ministre a dénombré 267 cantines scolaires qui prennent en charge 50.700 bénéficiaires, 167 demi-pensions avec 33.700 places nouvelles et 13 internats pour l’accueil de 2.600 nouveaux résidants.            
Pour ce qui est de l’équipement des établissements scolaires, le ministre a indiqué que 2.251 établissements éducatifs ont été dotés de laboratoires d’informatique qui couvrent les trois paliers de l’enseignement et 770 lycées ont été équipés de laboratoires scientifiques. Le ministre n’a pas omis de mettre en relief l’opération d’équipement des établissements du Sud par la climatisation avec la mise en service de 3.900 climatiseurs dans 147 écoles primaires, 86 CEM et 21 lycées. Il a indiqué qu’une enveloppe budgétaire de 5,4 milliards de dinars a été mise à la disposition du secteur pour l’entretien et la mise en place de chauffages au niveau de 709 écoles primaires, 324 collèges et 155 établissements secondaires.
Tout en insistant sur le recrutement dans le secteur avec l’ouverture cette année de 12.546 nouveaux postes budgétaires pédagogiques, le ministre a relevé que le secteur prendra en charge 2.850 diplômés des écoles supérieures qui rejoindront leur poste de travail dès la rentrée.
S’agissant du manuel scolaire, il a annoncé que L’ONPS a produit au titre de cette année scolaire près de 60 millions de manuels assurant ainsi un manuel pour chaque élève.
« De nouveaux programmes dans l’enseignement de la langue française seront adoptés cette année et concerneront la quatrième année moyenne »,  a-t-il dit. « L’emploi du temps scolaire sera réaménagé pour le cycle moyen  pour être adapté aux matières enseignées dans ce palier », a expliqué le ministre. M. Baba Ahmed a rappelé l’entame de l’application des nouvelles mesures visant à alléger le cartable scolaire et déterminer les fournitures scolaires, annonçant l’introduction de l’enseignement de la langue italienne comme troisième choix dans les filières de langues étrangères dans le cycle secondaire général et l’enseignement technologique.             
Parmi les mesures de solidarité de son secteur, le ministre insiste sur la prime de scolarité, la gratuité du manuel, la santé scolaire, et le transport.
Ainsi la prime de scolarité estimée à 3.000 DA et pour laquelle une enveloppe de 9 milliards de dinars est allouée doit être attribuée aux bénéficiaires pendant les premiers jours de la rentrée scolaire. Le ministre insiste sur la remise individuelle de cette prime, dans les premiers jours de la rentrée scolaire. Cette catégorie d’élèves bénéficiera également de la gratuité du manuel scolaire et ce, en maintenant les mêmes dispositions que celles de l’année précédente au profit des élèves de première année primaire et des classes des cours préparatoires. La gratuité du manuel scolaire concerne, cette année, 4 millions d’élèves, soit la moitié du total des élèves et dont l’enveloppe budgétaire est de 6,5 milliards de dinars.
Le transport scolaire, pour sa part, bénéficiera de 5.454 bus scolaires au profit de 1.108 communes éparses sur 1.541 et ce, pour assurer le transport à 700.000 élèves tous cycles confondus.
Une autre action de solidarité, il s’agit de la santé scolaire qui n’a pas été en reste dans le programme scolaire. Il s’agit du renforcement des unités de dépistage et de suivi (UDS) pour les élèves de la première année de chaque cycle ainsi que pour les élèves des autres classes en vue de protéger le milieu scolaire des risques de propagation des maladies et de contagion, outre le dépistage précoce des maladies. En vue d’atteindre cet objectif, 1.277 unités de dépistage et de suivi sont prévues pour septembre prochain. Elles seront  encadrées, en coordination avec le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, par 5.903 médecins généralistes, dentistes, psychologues et agents paramédicaux. Pour ce qui est du taux de couverture de suivi, il est fixé selon le ministre à 84,52% avec la prise en charge de 6.711.651 élèves.
Les participants ont procédé par la suite à la lecture des rapports des quatre conférences régionales.
Parmi les thèmes retenus dans ces rapports, la prise en charge pédagogique des d’élèves concernés par la prochaine rentrée scolaire, à travers l’ouverture de nouveaux établissements  équipés et la disponibilité des manuels. Ces conférences régionales, faut-il le rappeler, ont rendu compte « des efforts et des solutions déjà mises en place dans le domaine du transport scolaire, des cantines scolaires qui doivent débuter dès la deuxième semaine de la rentrée.
Sarah Sofi

------------------------------

Reprise aujourd’hui pour le personnel administratif
 L’ouverture des établissements scolaires aura lieu aujourd’hui avec la reprise du staff administratif composé de plus de 120.000 adjoints d’éducation et administrateurs.
Ces derniers procéderont à l’organisation de l’année scolaire, la préparation et la finalisation de l’emploi du temps des enseignants et des élèves et la prise en charge des inscriptions scolaires, des lycéens et collégiens qui s’étaleront du 2 au 5 septembre. La rentrée des 320.000 enseignants dont le nombre est renforcé par l’ouverture cette année de 12.346 postes nouveaux, est prévue mardi prochain soit trois jours après celle du personnel administratif. Par contre, les élèves seront au rendez-vous dimanche 8 septembre soit la semaine prochaine.
S. S.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions