lundi 24 juillet 2017 03:34:24

UDS : Naissance du parti

Désormais, l’Union démocratique et sociale (UDS) a une vie légale, car depuis l’attribution de l’autorisation délivrée par les services du ministère de l’Intérieur pour la tenue du congrès constitutif le 17 juillet 2013, les membres fondateurs ont été appelés à tenir leurs congrès constitutif dans un délai ne dépassant pas une année.

PUBLIE LE : 01-09-2013 | 0:00
D.R

Désormais, l’Union démocratique et sociale (UDS) a une vie légale, car depuis l’attribution de l’autorisation délivrée par les services du ministère de l’Intérieur pour la tenue  du congrès constitutif le 17 juillet 2013, les membres fondateurs ont été appelés à tenir leurs congrès constitutif dans un délai ne dépassant pas une année.
L’UDS aspire à construire un vrai projet en se basant sur la composante humaine, surtout la jeunesse, sur les compétences nationales et sur les richesses de notre territoire. « L’Algérie, est un territoire vaste et plein de richesses historiques, naturelles, humaines. Ensemble,  nous pouvons la construire, pour le bénéfice  de ses citoyens », a déclaré, hier, Karim Tabbou devant un parterre de journalistes, à l’hôtel Safir. M. Tabbou dira que l’organisation de ce congrès  est  un « marathon politique » et que son parti  a bien compris qu’il fallait absolument avoir de la ténacité, de la résistance, et, surtout, de l’engagement pour résister à toutes les épreuves. « Nous avons procédé au dépôt du dossier constitutif le 10 mars 2013,  et nous avons attendu les délais réglementaires  et c’est à partir de là, que  nous nous somme engagés dans les préparatifs de l’action du parti. Nous avons eu quelques petites réserves qui n’ont pas touché au fonds du dossier et que nous avons vite levées. » « La loi exige des membres fondateurs, la publication dans deux quotidiens nationaux de la dite autorisation, chose qui a été faite le 17 août soit un mois après avoir reçu l’autorisation », précise-t-il.
Le parti se compose d’un collectif de 69 membres fondateurs, avec la constitution d’un total de 95 dossiers de membres fondateurs dont seulement 77 ont été choisis pour des raisons liées particulièrement aux pièces d’état civil. Le nombre des wilayas représentées est de 25. Le parti se déploie dans 33 wilayas.
 Pour ce qui est de la ligne du parti, Karim Tabbou dira que le congrès constitutif va approfondir et détailler  des propositions notamment sur le plan politique. L’UDS  est un parti pour la citoyenneté au service de l’intérêt général. « Il est temps pour nous d’installer une justice égalitaire où chacun jouit de son droit. Le devoir précède le droit qui est garanti par la loi. Il précise que L’UDS est pour « le travail pour tous,  la justice pour tous et le droit pour tous. »
« L’UDS œuvrera avec force, conviction et pédagogie aux côtés de toutes les forces éprises de liberté et de démocratie pour réhabiliter le débat pluriel, à ancrer la culture du dialogue et de la non-violence.»
Par ailleurs et pour ce qui de la participation de Karim Tabbou, aux élections présidentielles de 2014, il précisera : « Je pense qu’il faut passer à un cap nouveau en mettant en place des institutions qui soient capables d’apporter des solutions aux problèmes des Algériens.»
Karim Tabbou a souligné à la fin qu’une rencontre sera organisée à la fin du mois de septembre qui réunira les membres fondateurs de l’UDS avec tous les sympathisants  et l’élite de la société qui,  même en dehors des partis politiques, prennent part aux débats avec toutes les franges de la société.
Kafia Ait Allouache

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions