vendredi 15 dcembre 2017 18:34:04

Eté : Rush sur les espaces verts

En cette période de chaleur la recherche de la fraîcheur est le souci majeur de tous. Les espaces verts restent des espaces privilégiés pour faire face à la montée du mercure.

PUBLIE LE : 27-08-2013 | 0:00
D.R

En cette période de chaleur la recherche de la fraîcheur est le souci majeur de tous. Les espaces verts restent des espaces privilégiés pour faire face à la montée du mercure. En effet, nombreux sont ceux qui optent pour ces lieux, dans l’espoir de fuir, ne serait-ce que momentanément, la chaleur.

Ces endroits, qui embellissent la ville et adoucissent le climat, sont, ces jours-ci, occupés par des passants qui n’hésitent pas à y faire un crochet. Les jardins publics et autres espaces qui constituent  la ceinture verte de la ville sont devenus des endroits privilégiés de   détente. Cependant cette utilisation effrénée que connaissent  ces espaces  en été n’est pas sans conséquences sur l’état du gazon. Sous le poids d’une fréquentation démesurée, d’une part et  le  manque de civisme de certains de l’autre,  ces  parcelles, qui agrémentent la ville et nous font oublier l’avancée du béton, sont dans un état parfois déplorable.
 Des cartons, des  bouteilles d’eau envahissent ces aires,  qui perdent leur splendeur. Le gazon et les fleurs, plantés et entretenus soigneusement par les services de l’EDEVAL, sont tous les jours malmenés, au grand dam des urbains qui trouvent en ces espaces un refuge pour  s’oxygéner, notamment avec la croissance démographique et  économique avec leur effet sur la qualité de la vie, comparée aux années précédentes.
Le manque de clôture  et surtout d’agents, au niveau de ces aires sont à l’origine de  la dégradation de bon nombre d’espaces  verts.
Le cas du square  Port Saïd, du jardin de la Grande Poste, l’espace vert aménagé autour de la gare routière  de Tafourah sont des exemples  édifiants de l’insouciance, voire de l’absence de la culture environnementale chez le citoyen. Aujourd’hui, l’état de ces lieux ne peut que renseigner sur le désintéressement  affiché par le citoyen, par rapport à la question environnementale.
Samia D.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions