mardi 13 novembre 2018 20:09:26

Région mena : L'Algérie, un "partenaire important" pour Novo Nordisk

L'Algérie est un "partenaire important" pour Novo Nordisk dans la région MENA, a indiqué hier à Copenhague (Danemark) son P-dg, Lars Rebien Surensen. L’Algérie est un pays extrêmement important pour Novo Nordisk

PUBLIE LE : 22-08-2013 | 0:00

L'Algérie est un "partenaire important" pour Novo Nordisk dans la région MENA, a indiqué hier à Copenhague (Danemark) son P-dg, Lars Rebien Surensen. L’Algérie est un pays extrêmement important pour Novo Nordisk, a affirmé M. Surensen dans un entretien à l'APS en marge d'une session de formation organisée par ce laboratoire au profit de 35 journalistes de 19 pays, dont l'Algérie, rappelant qu'il y avait procédé personnellement à l'ouverture de son bureau ainsi qu'une  usine à Tizi-Ouzou pour la production de médicaments destinés au traitement du diabète.          
S'agissant de la prise en charge du diabète en Algérie, l'expert a estimé que les autorités publiques ne ménageaient aucun effort dans ce sens en permettant aux diabétiques d'accéder au traitement.          
A une question sur le partenariat entre le ministère de la Santé et  Novo Nordisk à travers la clinique mobile "changing diabetes Algérie", le même responsable a souligné que les résultats de la clinique jusqu’à ce jour étaient extrêmement encourageants.
Plus de 17.000 personnes ont bénéficié d’un dépistage gratuit auxquelles s’ajoutent 14.000 personnes diabétiques ayant bénéficié d’un bilan complet incluant un dépistage de complications. Qualifiant l'expérience algérienne d"'exemplaire" dans les pays émergeants, le PDG de Novo Nordisk a estimé que la clinique mobile était un bon moyen  pour atteindre les personnes malades dans les régions isolées. Selon lui, il est important de mettre en place des instruments permettant  de suivre les progrès réalisés sur le terrain afin de faire en sorte que les  autorités soient en mesure d’évaluer si les actions conduites sont adéquates pour répondre aux problèmes préalablement identifiés. Pour ce qui est du partenariat entre le groupe SAIDAL et Novo Nordisk, M. Surensen a indiqué qu'il permet de renforcer les relations avec les autorités  publiques.
En produisant nos insulines localement, nous renforçons en effet  de facto notre relation avec ce pays et cela montre que Novo Nordisk s’inscrit  dans le long terme en Algérie. Concernant les médicaments innovants lancés ces dernières années par  Novo Nordisk, M. Surensen souhaite que le ministère de la Santé et le laboratoire danois parviennent à un "compromis" pour enregistrer ces médicaments en Algérie  à l'instar des pays européens.
Soumis à des tests cliniques, ces médicaments ont prouvé leur "efficacité" et contribué à améliorer la qualité de vie des diabétiques. Evoquant la recherche scientifique dans le domaine du diabète, le PDG  de Novo Nordisk a précisé qu'en dépit des progrès encourageants réalisés ces dernières années, nous ne sommes pas encore sur le point de faire cette découverte révolutionnaire avant 2020-2025.
Présents en Algérie depuis 1936, les laboratoires Novo Nordisk ont investi la première fois dans l'industrie pharmaceutique au niveau local à Oued Aïssi (Tizi-Ouzou) en 2006. Une usine gérée par des cadres algériens. Novo Nordisk a également signé en 2012 un contrat de partenariat pour la production de l'insuline à Constantine.
La première insuline de marque commune sera disponible sur le marché national début 2014 au plus tard.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions