mercredi 12 aot 2020 13:09:21

Travailleurs non assurés dans le BTPH : 26.000 travailleurs non déclarés à la CACOBATPH durant le premier semestre 2013

Caisse nationale des congés payés et du chômage-intempéries (CACOBATPH) a enregistré plus de 26.000 travailleurs non déclarés exerçant dans les secteurs du bâtiment, des travaux publics et de l’hydraulique (BTPH) durant le premier semestre 2013.

PUBLIE LE : 13-08-2013 | 23:00
D.R

Caisse nationale des congés payés et du chômage-intempéries  (CACOBATPH) a enregistré plus de 26.000 travailleurs non déclarés exerçant dans  les secteurs du bâtiment, des travaux publics et de l’hydraulique (BTPH) durant  le premier semestre 2013.  «Des visites inopinées effectuées par des contrôleurs de la Caisse (CACOBATPH) dans plusieurs entreprises, ont permis d’identifier 26.183 travailleurs non  déclarés dans les secteurs du BTPH sur 162.250 effectifs contrôlés», a déclaré  à l’APS le directeur général de cette Caisse, Abdelmadjid Chekakri. Cette opération de contrôle effectuée par les agents de la CACOBATPH au cours des six premiers mois de l’année en cours, a concerné 11.021 entreprises  et 5.178 chantiers.  Le même responsable a affirmé que ces travailleurs non déclarés ont été régularisés par la CACOBATPH et, donc, récupérés afin qu’ils puissent  bénéficier des prestations de cette Caisse relevant du système de sécurité  sociale, notamment en ce qui concerne les congés payés et les indemnités servies au titre du chômage-intempéries.         
 Ce droit au congé est déterminé en fonction de la période de travail  effectuée dans une ou plusieurs entreprises appartenant à une activité professionnelle  des secteurs du BTPH. «L’entreprise cotise à longueur d’année à la Caisse pour le travailleur salarié déclaré et le cumul de ces cotisations permet au travailleur de bénéficier d’un congé calculé sur la base de la durée de travail qu’il aura fournie», a expliqué M. Chekakri.  Mettant en évidence le rôle de la CACOBATPH dans la lutte contre le  phénomène du travail informel dans les secteurs du BTPH, le même responsable a indiqué que son organisme «veille à la régularisation de la situation de ces travailleurs non déclarés et intervient pour transmettre les dossiers des entreprises concernées à l’inspection du travail». Il a ajouté que ces entreprises seront «dans l’obligation de verser les cotisations de toute la période non déclarée, en plus du payement des pénalités de majoration de retard, car la non-déclaration est sanctionnée par la loi». S’agissant de l’année 2012, la CACOBATPH a enregistré plus de 52.000  travailleurs non déclarés dans les secteurs du BTPH.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions