vendredi 23 aot 2019 05:45:46

M. Abdelouhab Bertima, directeur de la zakat et du Wakf au ministère : Numérisation des biens wakfs et de la zakat avant la fin de l’année

Après l’établissement presque total d’un fichier national de la zakat, les services concernés du ministère s’apprêtent à faire de même pour les biens wakfs, a indiqué hier M. Abdelouhab Bertima, directeur de la zakat et du wakf, au ministère des Affaires religieuses et du Wakf.

PUBLIE LE : 12-08-2013 | 23:00
D.R

Après l’établissement presque total d’un fichier national de la zakat, les services concernés du ministère s’apprêtent à faire de même pour les biens wakfs, a indiqué hier M. Abdelouhab Bertima, directeur de la zakat et du wakf, au ministère des Affaires religieuses et du Wakf. Coïncidant avec la désignation de 2013, comme l’année du Wakf, a ajouté notre interlocuteur, cette importante opération de numérisation, qui sera réalisée avec le concours du ministère de la Poste et des TIC, permettra d’ici la fin de l’année, aux nombreux intervenants, dont le ministère, de disposer de toutes les données utiles pour assurer une bonne prise en charge de ce secteur.
M. Bertima devait ensuite rappeler les efforts déployés par les comités de mosquées, existant à travers le pays, en vue de disposer de tous les renseignements nécessaires concernant les bénéficiaires de la zakat, au niveau de chaque wilaya, pour les intégrer dans le fichier national, avant de procéder à la délivrance d’une carte magnétique personnalisée à ces derniers. Il a ajouté qu’à l’heure actuelle, les statistiques de 4 à 5 wilayas manquent à l’appel pour finaliser le document. Pour rappel, le ministère dispose de toutes les données relatives au fonds de la zakat de 2003 à 2013.
Concernant les biens wakfs, la campagne de sensibilisation menée par le département de Dr Bouabdallah Ghlamallah se poursuit toujours à travers le pays. Selon M. Abdelouhab Bertima, le ministère gère quelque 9.000 biens wakfs en Algérie, dont bon nombre ont besoin d’une meilleure rentabilisation, à travers l’actualisation du montant de leur location. D’autres biens wakfs, découverts dernièrement dans certaines wilayas du Centre, sont en voie de restitution au secteur par le biais de la justice. S’agissant de l’année du wakf 2013, a-t-il ajouté, il faut savoir que le fonds des biens wakfs, relevant du ministère, a consacré une enveloppe de 800 milliards de centimes pour financer 30 projets wakf au niveau de 24 wilayas du pays. Actuellement, l’opération est au stade des études. Dans ce contexte, il y a lieu de rappeler l’ambitieux projet des complexes wakfs, implantés au niveau des wilayas d’Annaba, Blida, Ouargla, Bechar, Mascara et Sétif, qui seront gérés par des associations religieuses ad hoc. Parmi les projets agréés, figurent la réalisation d’une clinique médicale, avec pharmacie à Ouargla et celle d’un centre des affaires à Sétif, notamment.
Mourad A.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions