mardi 31 mars 2020 04:08:26

Le temps des évaluations

Les Algériens ont vu des programmes algériens, pas tous évidemment mais une bonne majorité et il suffit d’aborder le sujet pour se rendre compte que votre entourage, les amis et collègues de bureau connaissent le programme et ont déjà leur série ou leur émission préférées et c’est déjà énorme

PUBLIE LE : 10-08-2013 | 0:00

Les Algériens ont vu des programmes algériens, pas tous évidemment mais une bonne majorité et il suffit d’aborder le sujet pour se rendre compte que votre entourage, les amis et collègues de bureau connaissent le programme et ont déjà leur série ou leur émission préférées et c’est déjà énorme. Hors cette période du mois de ramadhan, force et de reconnaître que ce n’est pas le cas, quoique à l’intérieur du pays, des téléspectateurs sont fidèles au programme des chaînes de télévision algérienne. Il faut dire aussi que le paysage audiovisuel algérien a opéré une mutation avec l’avènement de nombre de chaînes de télévision privées.
Nous avons vu donc des programmes algériens et c’est énorme quand on est objectif. La critique est facile dit-on. Bien que nous ne soyons pas adeptes de cette expression, nous trouvons qu’à l’égard des productions télévisuelles diffusées cette année, des observateurs, journalistes et autres cinéastes ont tiré à boulets rouges sur tout ce qui bouge, certains ont même contesté la présence de nouvelles chaînes TV .
Cela frise la mauvaise foi. Entendons-nous bien, cela ne veut pas dire que nous avons apprécié tous les programmes et que tout va pour le mieux, cependant, à l’heure des évaluations, il y a des programmes qui n’ont rien à envier à ce qui se fait ailleurs en matière audiovisuelle. Nous ne parlons pas ici de cinéma mais de séries, de sitcom et d’émissions de divertissement.
Il y a indéniablement une note de fraîcheur qui a été apporté avec de nouveaux visages, de jeunes comédiens et comédiennes qui se sont fait remarquer par les téléspectateurs, il y a de la diversité et de l’originalité. Il y a la qualité des animateurs pour les émissions culturelles et de divertissement. Contrairement à ce qu’affirment les nostalgiques, leurs aînés ne faisaient pas mieux. Non « Avant c’était mieux » est une supercherie. Bien sûr que les caméras cachées ont été dévoyées et ont manqué terriblement d’idées pour faire rire sans toucher à la dignité des personnes piégées, bien sûr que suite logiquement au visionnage de quelques numéros de caméra cachée, les programmateurs auraient dû réagir mais… Sans école de formation, sans une production soutenue et riche, sans expérience, il est impossible de produire qualitativement. Saluons alors les équipes techniques et artistiques des différentes chaînes et souhaitons que les responsables de ces chaînes de TV fassent le même effort en matière de production durant toute l’année, mais pas uniquement durant le mois de ramadhan.
A. T.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions