mercredi 24 juillet 2019 04:43:21

Affaires religieuses, M. Ghlamallah : « 500 copies du Coran seulement contiennent des erreurs »

Le ministre des Affaires religieuses et du Waqf, Bouabdallah Ghlamallah, a affirmé, hier à Alger, que le nombre de copies du Saint Coran comportant des erreurs de pagination est de quelque 500 exemplaires sur les 10.000 de grand format imprimés et non 200.000 comme rapporté par certains journaux.

PUBLIE LE : 08-08-2013 | 0:00
D.R

Le ministre des Affaires religieuses et du Waqf, Bouabdallah Ghlamallah, a affirmé, hier à Alger, que le nombre de copies du Saint Coran comportant des erreurs de pagination est de quelque 500 exemplaires sur les 10.000 de grand format imprimés et non 200.000 comme rapporté par certains journaux.
M. Ghlamallah a qualifié d’«exagéré» le chiffre de 200.000 copies contenant des erreurs de pagination, précisant dans un entretien à l’APS, que ces erreurs étaient circonscrites dans 500 exemplaires et avaient déjà été corrigées par les imams dans les mosquées. Un groupe d’imams est actuellement à pied d’œuvre pour s’assurer de la bonne pagination dans le reste des 10.000 copies déjà imprimées et qui n’ont pas encore été distribuées au niveau des mosquées, a indiqué le ministre, relevant que 130.000 exemplaires de petit format imprimés et distribués ne contenaient aucune erreur.
Plus de 300 imams africains diplômés des instituts algériens
Plus de 300 imams africains, notamment des pays du Sahel, ont été formés dans des instituts algériens, a annoncé M. Bouabdallah Ghlamallah. « Ces imams ont reçu la même formation que leurs collègues algériens », a-t-il précisé dans un entretien à l’APS, ajoutant que des imams africains sortent chaque année des instituts nationaux. Le nombre de ces imams est appelé à augmenter après l’ouverture d’un institut à Tamanrasset en septembre prochain, a ajouté M. Ghlamallah qui a précisé qu’avec l’ouverture de cet institut, le nombre d’étudiants africains désirant exercer la fonction d’imam, dans leurs pays respectifs, augmentera. Le ministre a annoncé, par ailleurs, qu’un colloque sera organisé avant la fin de l’année à l’intention des imams africains ayant été formés en Algérie. « Ce sera la une occasion pour eux de se rencontrer, d’échanger des idées et des expériences », a-t-il dit.

Les non-jeûneurs de Tizi-Ouzou : "Des victimes manipulées"
Le ministre des Affaires religieuses et du Waqf,  Bouabdallah Ghlamallah, a estimé mercredi dernier que le groupe de non-jeûneurs qui ont porté atteinte publiquement à la sacralité du mois de ramadan à Tizi-Ouzou  "sont eux-mêmes des victimes ayant été manipulées par d'autres personnes".          
"Le peuple algérien a été plus intelligent et plus fort contrairement  à ce que pensaient ces fauteurs de troubles", a indiqué M. Ghlamallah dans un entretien à l'APS.  Le ministre a remercié dans ce contexte la société algérienne qui "a su faire preuve d'une grande maturité et montré son attachement à l'islam".         
 En dépit des évènements survenus dans la région de la Kabylie, ses citoyens ont toujours voué un "grand respect à l'islam et sont considérés parfois comme des modèles à suivre en matière de religion", a souligné M. Ghlamallah. Le ministre s'est interrogé, par ailleurs, sur les motivations qui ont poussé des personnes depuis l'Europe à exprimer leur solidarité avec ce groupe de non-jeûneurs.           



 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions