mercredi 15 juillet 2020 00:50:46

Incendies de forêt : 2.372 hectares ravagés en deux mois

Pas moins de 2.372 hectares ont été parcourus par le feu du 1er juin au 30 juillet 2013, indique le dernier bilan des feux de forêts établi par les services de la DGF.

PUBLIE LE : 08-08-2013 | 0:00
D.R

Pas moins de 2.372 hectares ont été parcourus par le feu du 1er juin au 30 juillet 2013, indique le dernier bilan des feux de forêts établi par les services de la DGF. Ces services ont enregistré durant la seule semaine du 24 au 30 juillet dernier 103 foyers d’incendies qui ont ravagé 668 hectares.
Il faut dire qu’en ces temps caniculaires, les feux de forêts font rage.
Pas plus tard que jeudi dernier, 2.000 poulets, 5.000 bottes de foin et 3 hectares de pins d’Alep ont été calcinés par les flammes, lors de  trois incendies enregistrés dans la wilaya de Mila, a-t-on appris auprès des services de la Protection civile.  
 Le premier s’est déclaré au lieudit Erreha dans la commune d’Oued Athmania et  a détruit 5.000 bottes de foin et une voiture. Selon cette même source,  l’intervention rapide des sapeurs pompiers a sauvé des flammes, 6  maisons, 15 vaches et 20 ovins. Le second sinistre a ravagé 3 hectares d’un peuplement de pins d’Alep à Bourouh, dans la commune de Ferdjioua et le troisième, qui a pris dans une serre d’élevage a tué, 2.000 poulets de chair.          
Selon la Protection civile, les wilayas les plus touchées par les feux de forêts, du 1er juin au 30 juillet 2013, sont Jijel, Aïn  Defla et Msila. Ces incendies ont causé la destruction de 682 ha de maquis, touchant  plus particulièrement les wilayas de Saïda (246 ha), Aïn Defla (161 ha) et Tlemcen  (110 ha). Faut-il le signaler, ces feux n’ont pas été sans provoquer de dégâts au niveau des récoltes. En effet, pas moins de 569 incendies ont causé la destruction de 1.337 ha de blé, 536 ha d’orge, 179.840 bottes de foin, 23.592 arbres fruitiers et 3.105 palmiers.
Cela dit, grâce à l’intervention rapide et efficace des services de la Protection civile,  9.366 ha de blé, 4.282 ha d’orge, 35.921 bottes de foin, 15.736 d’arbres  fruitiers et  9.477 palmeraies ont pu être sauvés.
 Par ailleurs, ce ne sont pas moins de deux cents hectares de couvert végétal qui ont été détruits dans la wilaya  de Médéa où il a été enregistré quarante cinq incendies de forêts, dont dix-huit  durant les cinq premiers jours du mois courant.
Les localités les plus affectées par ces incendies de forêts sont Tablat, Mezghena, Ouled Bouachraa, Bouaichoune, Seghouane, Ouled Antar, El-Hamdania  et Si-Mahdjoub.         
 L’on apprend, par ailleurs, que plus de cent trente-six hectares  de culture céréalière sont partis en fumée, durant la période citée ou il a  été recensé cinq cent cinq  feux de récoltes, à travers plusieurs communes  de la wilaya.          
Les services de la Protection civile font état, en outre, de la destruction de 2.499 arbres fruitiers, une superficie de 7 hectares de plantations fruitières, 351 hectares de broussailles, 8.488 bottes de pailles, ainsi que la perte d’une  récolte de 75 quintaux de blé et d’orge.         
 Les feux de récoltes ont été enregistrés essentiellement à Sidi-Rabei, Guelb-El-Kebir, Maghraoua, Mezghena, Seghouane, Ouled Brahim et Si-Mahdjoub, des communes à vocation céréalière ou arboricole ou ce type de sinistre est  très fréquent, notamment en période de canicule ou le risque de départ de feu  est très élevé.
Par ailleurs, et s’agissant des incendies déclarés au Sud du pays et ayant touché les palmeraies de la wilaya d’Ouargla, ces derniers ont détruit — du 1er juin au 31 juillet 2013 — 2. 372 palmiers, a souligné  une source de la Protection civile.          
La majorité de ces incendies ont eu lieu dans les régions de Touggourt et de Ouargla, a-t-on indiqué en précisant que le plus grand incendie,  en termes de dégâts, a été enregistré en mars dernier dans la région de Bamghara (commune de Ouargla) qui a détruit 130 palmiers, suivi de celui de la localité de Bourkhis à Mégarine qui a causé, en juin dernier, la perte de 120 palmiers.         
Par rapport à la même période de l’année passée, l’on relève une diminution du nombre d’incendies de palmeraies. L’année dernière 273 incendies ont été signalés. Ces incendies avaient engendré la perte de 2.546 palmiers, rappelle-t-on.
Il convient de rappeler que depuis plusieurs années déjà, des campagnes de sensibilisation sont organisés en direction des populations, notamment les agriculteurs. Ces campagnes mettent en exergue, particulièrement, l’importance de la vigilance  et l’impératif d’une alerte rapide.
Soraya G.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions