dimanche 16 fvrier 2020 22:04:39

Métro et tramway d’Alger : 39 millions de passagers à fin juin

Un peu plus de 39 millions de passagers ont utilisé le métro et le tramway d’Alger depuis leur mise en service en novembre 2011 et mai 2012 respectivement, a indiqué à l’APS le PDG de l’Entreprise du métro d’Alger (EMA) Aomar Hadbi. J

PUBLIE LE : 06-08-2013 | 0:00
D.R

Un peu plus de 39 millions de passagers ont utilisé le métro et le tramway d’Alger depuis leur mise en service en novembre 2011 et mai 2012 respectivement, a indiqué à l’APS le PDG de l’Entreprise du métro d’Alger (EMA) Aomar Hadbi. Jusqu’à fin juin dernier, ils étaient plus de 21 millions de passagers à prendre le métro de la capitale, alors que le nombre d’usagers de la ligne du tramway d’Alger s’est élevé à 18 millions de voyageurs, a précisé M. Hadbi dans un entretien. Pour ce qui est de la fréquentation de la ligne du tramway d’Oran, inaugurée le 1er mai 2013, elle a atteint 1,5 million de passagers pour une capacité de 80.000 voyageurs/jour, a-t-il ajouté.
Le même responsable a aussi fait savoir que la toute nouvelle ligne de «tram» de Constantine connaît déjà «un engouement très important», sa mise en service ayant coïncidé avec le mois de Ramadan et la saison estivale. A Constantine, «il y a un engouement très important de la part des citoyens pour le tramway inauguré le 4 juillet 2013, avec un rush de passagers surtout durant les soirées du ramadan», a relevé M. Hadbi. Il a souligné, d’autre part, l’impact considérable de ces projets de transports sur la création d’emploi. Selon les données de M. Hadbi, 1.557 emplois directs en été créés avec l’entrée en exploitation du métro et du tramway de la capitale, et du tramway de Constantine. Sollicité pour savoir si le niveau de fréquentation enregistré était celui escompté par l’EMA au lancement de ces réseaux, son PDG a reconnu que ces chiffres sont «en deçà des prévisions de capacités du métro et des tramways», soulignant la nécessité d’une restructuration du transport de la capitale.
Cette restructuration, a-t-il expliqué, doit être basée sur la complémentarité et non sur la concurrence des différents modes de transport urbain publics sur les mêmes lignes comme c’est le cas actuellement, par exemple, de la ligne place 1er mai-Ruisseau desservie par le bus et le métro. D’ailleurs, souligne M. Hadbi, la wilaya d’Alger s’est dotée d’un plan de restructuration des transports publics à l’horizon 2029 qui prévoit une densification du réseau de transport public via des lignes de «bus de transport rapide» (BRT) qui débouchent sur les futures stations du métro d’Alger. En réponse à une question sur la rentabilité des lignes de métro et de tramway opérationnelles, il a affirmé que l’entrée en service des extensions (notamment Hai El Badr-El Harrach, Hai El Badr-Ain Naadja, El Harrach-aéroport) contribuera à les rendre plus rentables.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions