mercredi 19 septembre 2018 20:40:44

Mise en œuvre de la société de l'information, Younes Grar, consultant en TIC : « La révolution numérique en Algérie se fera par le mobile »

Mustapha Zebdi, Secrétaire General de la Fédération algérienne des Consommateurs : « Il faut protéger les utilisateurs des mobiles de certaines pratiques »

PUBLIE LE : 04-08-2013 | 0:00
D.R

Parmi les actions importantes du programme e-Algérie pour la mise en œuvre de la société de l'information, on citera le lancement du paiement électronique et du e-commerce.

Le développement rapide du téléphone mobile en Algérie, plus de 33 millions d'abonnés, a introduit l'idée d'orienter les efforts vers les technologies mobiles. Chaque Algérien dispose d'un mobile qui pourrait être connecté à Internet surtout avec le lancement prochain de la 3G et qui serait de ce fait un outil idéal pour profiter des services électroniques : m-administration, m-gouvernement, m-commerce, m-paiement, m-santé, etc. Comme affirmé par Younes Grar, consultant en TIC, à plusieurs reprises, «la révolution numérique en Algérie sera mobile».
D’ailleurs, une opération lancée par Datanews avec Mobilis, depuis une année, a permis aux abonnés de Mobilis de procéder au chargement de leurs crédits à travers des Terminaux de paiements électroniques (TPE) disponibles aux niveaux des points de vente. D'autres solutions sont apparues sur le marché. Ce qui est une bonne chose mais l’opérateur a jugé nécessaire d'attirer l'attention des initiateurs et utilisateurs de ces opérations sur un certain nombre de points pour éviter son échec prématuré. Ceci d’autant qu’un certain nombre de mauvaises pratiques sur le marché ont été enregistrées. Des pratiques qui pourraient donner à cette opération des résultats négatifs.
Aussi, selon les experts, cette opération qui se voulait une action pour introduire la culture du paiement électronique chez le citoyen pourrait être l’une des causes principales qui ferait fuir l'usager.
Ils ont donc estimé qu’il est très important que l'ensemble des acteurs intervenants dans cette opération contribuent à sa réussite : les opérateurs mobiles, les fournisseurs de plate-formes, les distributeurs, les points de vente, l'ARPT, les organes de contrôle, les médias et bien sûr les consommateurs, à travers leur association.
Pour les responsables de Mobilis, les opérateurs doivent avoir un droit de regard sur les plate-formes proposées par leurs distributeurs pour s'assurer de leur fiabilité du point de vue, identification, sécurité, traçabilité, solidité, respect des normes, maintenance, etc. Ces plate-formes doivent être très sécurisées vu que des fichiers confidentiels liés aux données des abonnés transiteront sur ses différentes composantes et il est primordial pour les opérateurs de veiller a ce qu'il n'y ait pas d'exploitation frauduleuse de ces données.
 La réussite de cette opération est primordiale pour le succès de sa généralisation vers le paiement des factures d'ADSL, SONELGAZ, SEEAL, etc. comme prévu par ses initiateurs.
Il y a lieu de signaler que ce nouveau mode de paiement a été introduit pour assurer la traçabilité de ces transactions et leur sécurité et bien sur faciliter l'accès aux nouveaux services aux citoyens.
Les failles au niveau des plate-formes utilisées et le non-respect des procédures causeraient un coup fatal pour l'avenir de cette opération.
Les responsables préconisent le fait que les consommateurs ne feront plus confiance aux transactions et services électroniques. D'où la nécessité de l'implication de l'ensemble des acteurs (opérateurs, fournisseurs, distributeurs, points de vente, medias, l'ARPT, le ministère du Commerce, les associations de protection des consommateurs et l'ensemble des citoyens) est un gage de réussite.
 Sihem Oubraham

------------------------

Mustapha Zebdi, Secrétaire General de la Fédération algérienne des Consommateurs :
« Il faut protéger les utilisateurs des mobiles de certaines pratiques »
« L'Algérie a connu ces 10 dernières années un développement fulgurant de la téléphonie mobile. On enregistre plus de 30 millions d'abonnes mobiles. Chaque Algérien dispose d'un téléphone mobile et découvre de ce fait plusieurs services touchant à sa vie personnelle aussi bien que dans sa vie professionnelle. Vu cet engouement vers ce tout ce qui a trait au mobile, les opérateurs ont inondé le marché de plusieurs offres de services les unes plus attractives que d'autres afin d'attirer le maximum de clients. Des offres incluant des minutes d'appels gratuits et des SMS gratuits sont disponibles sur le marché. Les services de chargement de crédit d'un compte vers un autre ou en passant chez n'importe quel point de vente est un service très demandé par les abonnés, ce qui génère un flux en milliards de dinars mensuellement. Cet engouement et cet essor ne doivent pas générer certains dépassements qui touchent à la qualité de service. Aussi avec l'apparition du paiement électronique via TPE, on a remarqué que des tickets avec des codes apparents de rechargement de 100 DA et plus sont vendus sur le marché, échappant ainsi toute tentative d'organisation. L'opérateur mobile s'emploie à assurer à sa clientèle un rechargement sûr et sécurisé, et ramener ses distributeurs et ses points de vente à respecté leurs engagements pour éviter ce genre de pratiques. Cette initiative de paiement électronique doit réussir, et surtout doit être crédible aux yeux de ses utilisateurs. Ce n'est pas une simple affaire de rechargement de crédit téléphonique, mais un pas pour lancer et généraliser cette technologie dans d'autres secteurs, au but d'améliorer le confort et le bien être des personnes.
 Sihem. O

------------------------

Le groupe Ooredoo salue l’avènement de la 3G en Algérie
Annonçant sa participation activement au développement du réseau et des services de la 3G afin de réussir le développement des télécoms en Algérie, le groupe international de télécommunications Ooredoo, qui exploite l'entreprise Nedjma en Algérie, félicite les autorités algériennes pour la rapidité et le professionnalisme avec lesquels, ils ont lancé le processus d'octroi des licences 3G.
«Nous saluons la décision des autorités algériennes de lancer le processus d'attribution des licences de téléphonie mobile de 3e génération», a déclaré Sheikh Abdullah Bin Mohammed Bin Saud Al-Thani, président du Conseil d'administration du Groupe Ooredoo, à l'occasion du lancement du processus d'attribution de la 3G en Algérie, selon un communiqué de presse, envoyé à notre rédaction. Le responsable estime que cette décision, va «porter le lancement des réseaux 3G en Algérie de plus près, et offre à ses clients la possibilité d'accéder au rang de classe mondiale de services de prochaine génération dans un avenir proche».
Aussi, «nous sommes persuadés que les peuples à travers le monde peuvent profiter des innovations de la 3G et nous sommes convaincus que la 3G enrichira la vie des clients algériens et leur ouvrira de nouvelles perspectives, notamment chez les jeunes Algériens activant dans le domaine de l'innovation technologique et le développement d'applications et contenus mobiles en Algérie», a ajouté le président du Conseil d'administration du groupe. Ce dernier estime que «le marché algérien est l'un des plus importants du groupe Ooredoo», et «il est parmi les marchés à plus forte croissance, avec l'Indonésie, le Qatar et l'Irak», a-t-il souligné. Selon le même communiqué, «le chiffre d'affaires de Nedjma a augmenté de +19% passant de 460,6 millions de dollars au 1er semestre 2012 à 523,6 millions de dollars au 1er semestre 2013 et compte près de 10 millions de clients». «Avec des investissements de plus de 338,9 millions de dollars durant les 18 derniers mois, Nedjma demeure le leader dans les investissements dans le secteur des télécommunications en Algérie», lit-on enfin.    
S. O.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions