lundi 13 juillet 2020 10:03:59

Contrebande : 58.000 litres de carburant saisis depuis le début de Ramadhan

Objet de tensions dans les régions frontières de l’est et de l’ouest du pays, le carburant continue d’alimenter la chronique de la contrebande et demeure le produit le plus convoité de la part des contrebandiers.

PUBLIE LE : 04-08-2013 | 0:00
Ph. : Archive

Objet de tensions dans les régions frontières de l’est et de l’ouest du pays, le carburant continue d’alimenter la chronique de la contrebande et demeure le produit le plus convoité de la part des contrebandiers. Et pour cause, une fois introduit dans les territoires tunisien et marocain, ils l’écoulent à des prix double, voire triple. Ce qui explique l’entêtement de ces bandes qui ne reculent devant rien pour parvenir à leurs fins. Même pas la détermination des gardes frontières de la gendarmerie nationale lesquelles ne ménagent pas leurs efforts pour éradiquer ce fléau qui n’en finit pas de porter un sérieux coup à notre économie. Traquant en effet nuit et jour les contrebandiers, la GN tente tant bien que mal d’atténuer l’ampleur des dégâts et de réduire la marge de manœuvres des malfaiteurs. Pour revenir aux statistiques, l’on compte depuis le début du mois de Ramadhan la récupération par différents gardes-frontières de 58.000 litres de carburant destinés à la contrebande, soit une moyenne de 2.900 litres saisie par jour. Ce qui en dit long sur les intentions des contrebandiers qui comptent vider les stations-service des wilayas se trouvant dans la bande frontalière.
Outre l’essence et le gasoil, les activités de la contrebande s’étendent vers plusieurs produits, aussi lucratifs les uns que les autres. On pense plus particulièrement à la drogue dont les gardes-frontières ont saisi plus de 4.600 kg, les produits alimentaires (1.300 kg), la cigarette (6.000 cartouches), le cheptel (506 têtes), les matériaux de construction (24,5 quintaux de rond à béton), les produits pharmaceutiques (376 boîtes), les munitions (250 cartouches) ou encore les produits de quincaillerie (1.448 unités), le cuivre (915 kg) et articles ménagers (10.420 unités).
Au passage, on compte la saisie de 28 véhicules, d’un camion, de 179 bêtes de somme et de quatre chevaux qui ont servi au transport des produits destinés à la contrebande tandis qu’en matière d’arrestations, le bilan établi par la GN du 10 au 30 juillet fait état de 8 personnes arrêtées parmi lesquelles figurent un marocain pour immigration clandestine et de 5 arrestations liées à la contrebande, dont un ressortissant tunisien.
S. A. M.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions