samedi 07 dcembre 2019 16:31:01

Industrie de la cigarette : Le commerce illicite représente 12% de la consommation mondiale

Lutte contre la contrebande et la contrefaçon

PUBLIE LE : 04-08-2013 | 0:00
D.R

British American Tobacco, implanté en Algérie avec une usine à Oran, qui emploie 130 personnes, a convié lundi soir plusieurs journalistes de la presse nationale à une rencontre conviviale au cours de laquelle M. Kabir Kaluchum, directeur Afrique du Nord, a présenté le groupe BAT et exposé les grandes lignes de développement de l’entreprise qui est numéro 2 mondial du tabac en termes de parts de marché globales avec des produits vendus dans plus de 180 pays. British American Tobacco, reconnaît les risques de santé induits par la consommation des produits de tabac et de ce fait juge d’autant plus important d’agir de manière responsable. Concernant notre action marketing « à nos yeux, elle doit impérativement être responsable et honnête. C’est pourquoi nous avons développé les International Marketing Principles appliqués dans les 180 pays où nous opérons, basées sur quatre grands axes de travail soucieux du respect du consommateur. »

Lutte contre la contrebande et la contrefaçon
Lorsqu’un fumeur allume une cigarette de contrebande ou de contrefaçon, il participe peut-être sans le savoir au financement du crime organisé ou des groupes terroristes. Cela n’est que l’un des nombreux problèmes associés au commerce illégal du tabac, un phénomène en pleine croissance depuis quelques années. British American Tobacco attache la plus grande importance à conduire son activité de manière responsable en luttant avec encore plus de détermination contre ce fléau qu’est le commerce illicite de tabac (contrefaçon, contrebande et achats transfrontaliers illégaux).
Selon les estimations, le commerce illicite des produits du tabac représente près de 12% de la consommation totale de tabac dans le monde, soit 660 milliards de cigarettes approximativement (soit 22 fois le marché officiel algérien). Ces chiffres sont destinés à augmenter étant donné que chaque hausse de taxe encourage toujours plus de consommateurs à rechercher des produits moins chers, même de manière illégale.
« Le commerce illicite touche pleinement nos activités et celles de nos partenaires commerciaux comme les buralistes, tout comme les Etats qui se voient dépossédés d’un revenu annuel de plusieurs dizaines de milliards de dollars dans le monde.
Le commerce illicite contribue aussi à la mise en danger de consommateurs qui sont exposés à des produits non conformes aux normes sanitaires admises. Le commerce illégal n’est pas uniquement l’œuvre de petits opérateurs : le crime organisé occupe une part de plus en plus importante de ce « marché ».
Les bénéfices potentiels sont énormes : un simple conteneur rempli de cigarettes contrefaites peut rapporter un bénéfice de plus d’un million de dollars. Selon Interpol, les gangs responsables des trafics d’armes, de drogue et de personnes sont également derrière le commerce illégal des cigarettes et de l’alcool.BAT qui a été fondée en 1902 emploie plus de 60.000 personnes dans le monde avec un portefeuille de plus de 200 marques vendues dans plus de 180 marchés avec 44 usines réparties dans 39 pays. L’ouverture du marché du tabac en Algérie aux investisseurs privés et étrangers a été possible avec la promulgation de la loi de finances de 2001. Cette loi a défini le cadre permettant aux entreprises privées et étrangères d’importer, fabriquer et distribuer des produits tabagiques.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions