lundi 09 dcembre 2019 02:39:26

Sur instruction du premier ministère : La prime de contagion octroyée aux quatre syndicats de la santé

La prime de contagion a été octroyée aux quatre syndicats de la santé après instruction du Premier ministère et prendra effet à partir du mois d’août 2013 avec effet rétroactif à partir de 2012, a-t-on appris, hier auprès des représentants des syndicats.

PUBLIE LE : 01-08-2013 | 0:00

La prime de contagion a été octroyée aux quatre syndicats de la santé après instruction du Premier ministère et prendra effet à partir du mois d’août 2013 avec effet rétroactif à partir de 2012, a-t-on appris, hier auprès des représentants des syndicats. L’indemnité de contamination concerne le Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP), le Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique (SNPSSP), le Syndicat national des psychologues (SNAPSY) et le Syndicat national des professeurs et enseignants en paramédical (SNPEP). Outre la prime de contagion, le SNPEP a également bénéficié de la prime de soutien pédagogique, au même titre que les professeurs de l’éducation nationale. Le porte-parole du SNPEP, El Hachimi Mechri, a indiqué à l’APS que les négociations avec le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière connaissaient « une réelle avancée » et que les revendications des syndicats commençaient à être prises en charge. Par ailleurs, M. Mechri a fait savoir que la révision du statut des enseignants en paramédical n’a pas encore été concrétisée et que le SNPEP était en attente d’autres rencontres avec la tutelle pour l’examen de cette question. De son côté, le président du SNPSP, Dr Lyes Merabet, a relevé que plusieurs de ses revendications n’ont pas encore été satisfaites à savoir la révision des statuts des professionnels de la santé, l’avancement des carrières professionnelles, l’étude des équivalences entre les différents diplômes des praticiens et la révisions des plans salariales. S’agissant de l’application de la prime de contagion prévue pour le mois d’août prochain, le Dr Merabet s’est montré ‘‘perplexe’’, estimant que l’intervalle de temps entre la publication de l’instruction et sa mise en application était ‘‘trop court’’. « Les administrateurs de la santé n’auront pas suffisamment de temps pour étudier les dossiers au cas par cas et la date d’application de l’instruction sera probablement décalée au mois de septembre », a-t-il estimé. Contacté mardi dernier par l’APS, le chargé de communication du ministère de la Santé, Salim Belkessam, a fait savoir que la tutelle était disposée à poursuivre le dialogue avec les syndicats de la santé et a étudié les différents points de leurs plate-forme de revendications. Les quatre syndicats de la santé publique à savoir le SNPSP, le SNPSSP, SNAPSY et le SNPEP, avaient entamé un mouvement de grève cyclique au mois de mai dernier. Les différents syndicats avaient mis un terme à leur mouvement de débrayage, le 9 juin dernier, après avoir été reçus par le ministère de la Santé. Les revendications des quatre syndicats de la santé portent principalement sur la révision des régimes indemnitaires, l’amendement des statuts particuliers, l’amélioration des conditions de travail et l’ouverture des concours d’accès au grade de praticien chef pour les praticiens.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions