mardi 17 octobre 2017 23:27:08

M. Sellal aujourd’hui à Tiaret : Plusieurs projets socio-économiques au programme

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, effectuera aujourd’hui une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Tiaret dans le cadre de la mise en œuvre du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au cours de laquelle il inspectera plusieurs projets de développement à caractère socio-économique et sportif.

PUBLIE LE : 01-08-2013 | 0:00
D.R

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, effectuera aujourd’hui une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Tiaret dans le cadre de la mise en œuvre du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au cours de laquelle il inspectera plusieurs projets de développement à caractère socio-économique et sportif.
Lors de cette visite d’une journée, le Premier ministre s’enquerra de l’état d’avancement des travaux des projets dont a bénéficié la wilaya dans les secteurs de l’Agriculture et du développement rural, de l’Habitat et l’urbanisme, des Transports, de l’Enseignement supérieur, de la Santé, du Commerce, des Affaires religieuses et de la Jeunesse et des sports. M. Sellal, qui sera accompagné d’une importante délégation ministérielle, inspectera dans la commune de Hammouni le chantier de réalisation de la voie ferrée Relizane-Tiaret-Tissemsilt. Au chef-lieu de wilaya, le Premier ministre visitera un centre d’insémination artificielle et présidera une cérémonie de distribution d’actes de concession au profit de jeunes.
Le programme de cette visite comporte aussi le lancement du projet de 1.900 logements socio participatifs et la présentation du nouveau projet urbain nord-est-Zemmala. En outre, M. Sellal visitera l’université Ibn Khaldoun où lui sera exposé le projet de la nouvelle résidence universitaire de 2.000 lits et celui de 2.000 places pédagogiques. Dans la commune de Tiaret, le Premier ministre visitera une unité d’élevage équin et inspectera le projet de réalisation d’un centre mère-enfant. M. Sellal inaugurera, à Tiaret, d’un centre culturel islamique, d’un centre d’hémodialyse et d’un stade avant de présider une cérémonie de remise d’attributions de locaux commerciaux à des jeunes.
Au terme de cette visite, le Premier ministre présidera, à la maison de la culture, une réunion élargie aux représentants de la société civile.

----------------------

Promouvoir le développement local
Le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, effectue aujourd’hui, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Tiaret. Ce déplacement s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika. Le Premier ministre procédera à l’examen de l’état d’exécution et d’avancement du programme de développement socio-économique de la wilaya de Tiaret.  M. Sellal, qui sera accompagné d’une importante délégation ministérielle, présidera une réunion élargie aux représentants de la société civile.
L’agenda de M. Sellal sera  particulièrement chargé avec au programme l’inspection ou le lancement de plusieurs projets économiques et  sociaux. Le Premier ministre ira à la rencontre de la population locale en s’efforçant de répondre autant que faire se peut, à ses problèmes et autres préoccupations, de cerner les besoins exprimés par les citoyens et d’y apporter des solutions efficaces. Sa rencontre avec la société civile et toutes les forces représentatives de la wilaya constitue un des moments les plus forts et les plus significatifs de sa visite. C’est l’occasion que privilégie le Premier ministre pour entretenir une étroite proximité avec les citoyens et une écoute attentive des multiples propositions et autres doléances qui lui seront soumis. Des projets concernant l’enseignement supérieur, la jeunesse et les sports, la Santé, le commerce, l’agriculture, les transports, les affaires religieuses et le secteur de la  PME-PMI, sont inscrits au programme de cette visite.
M. Abdelmalek Sellal, est évidemment très attendu par les citoyens de la wilaya qui fondent de gros espoirs sur ce déplacement qui constitue un événement marquant pour la ville de Tiaret et de la région.
C’est également une occasion pour les citoyens de faire part de leurs préoccupations quant à la satisfaction de leurs besoins essentiels, notamment en matière d'habitat, de prise en charge des questions liées à leurs conditions sociales et au cadre de vie d’une manière générale. Point fort de cette visite, la rencontre avec les représentants de la société civile est également prévue dans l’après-midi de jeudi, en présence des responsables et des élus locaux.
Dans ce cadre de débats parfois passionnés mais jamais dépourvu d’intérêt, l’opportunité s’y prête, comme à l’accoutumée pour tous ceux qui ont à cœur d’amener une pierre à l’édifice dans l’intérêt bien compris de la wilaya et de la région qui abritent de nombreux chantiers grâce aux efforts des pouvoirs publics. La ville phare du Sersou connaît un développement indéniable surtout en matière d'habitat où Tiaret compte l’un des meilleurs taux d'occupation par logement (TOL) à l’échelle nationale. Il est certainement  attendu que le Premier ministre, à l’issue d’une inspection souvent ponctuée d’instructions, de directives et de recommandations, puisse encore octroyer des rallonges financières appréciables  pour hâter la cadence du rythme de réalisations des projets en cours ou en voie de lancement. La région ambitionne de se hisser au rang de pôle économique et industriel  à vocation régionale.
M. Bouraib

----------------------

D’importants projets en chantier
La wilaya de Tiaret, connaît une dynamique de développement dans différents domaines grâce aux importants projets dont elle a bénéficié durant la dernière décennie. Cet essor a conduit à de profondes mutations sur le plan économique et social dans cette wilaya des Hauts Plateaux qui compte 917.000 habitants, ce qui a contribué à l’amélioration des conditions de vie des citoyens. S’étalant sur une superficie de 20.050 km2, Tiaret se distingue par des reliefs variés. Elle se positionne à 1.080 m de la surface de la mer compte tenu de son emplacement sur le mont Ghezoul qui fait partie de la chaîne de montagnes, l’Atlas tellien. La wilaya occupe une position stratégique en tant que trait d’union entre les wilayas du Nord-Ouest et du Sud du pays.
 Elle est bordée au nord par Relizane et Tissemsilt, au sud par Laghouat et El Bayadh, à l’ouest par Mascara et Saïda et à l’est par la wilaya de Djelfa. Eu égard à cet emplacement, des travaux sont en cours pour raccorder la wilaya de Tiaret à la voie ferrée menant au nord à travers les lignes Tissemsilt-Tiaret-Relizane et Saida-Tiaret qui reliera, à travers les Hauts Plateaux, Tebessa au sud de la wilaya de Sidi Bel-Abbès. Ces projets d’infrastructures de base viennent consolider l’aéroport de Bouchkif et le réseau routier de 2.412 km, dont certaines routes ont bénéficié, au titre de l’actuel et du précédent programme quinquennal, d’opérations de réhabilitation et de rénovation. Découpée administrativement en 14 daïras et 42 communes, la wilaya dispose d’importantes ressources naturelles, en particulier 1.609.900 ha de terres agricoles dont 705.000 ha cultivables et 142.966 ha steppiques.  Les efforts déployés pour la valorisation de ces ressources ont permis d’augmenter la production de céréales dans la wilaya de 1,3 million quintaux en 1999 à 5,6 millions qx la saison dernière, ainsi que l’élévation du volume de production du lait de 48 millions de litres à 82 millions durant la même période. D’autre part, Tiaret dispose du haras national de Chaouchaoua, le plus grand centre équestre du pays connu même à l’échelle internationale, où sont élevés des chevaux arabes barbes.
Les efforts déployés dans le domaine agricole ont été accompagnés d’un intérêt accru pour l’irrigation agricole. Depuis 2002, plus de 14 retenues collinaires ont été réalisées en vue de renforcer, par une capacité supplémentaire de 100 millions de mètres cubes, les trois barrages de la wilaya (Dahmouni, Bekhada et Bougara).
Outre le secteur agricole, cette dynamique de développement a ciblé la mise à niveau des activités économiques et la promotion de l’investissement à travers l’encouragement de la petite et moyenne entreprise et de l’artisanat. Des sommes importantes ont été consacrées à l’aménagement des zones d’activités à Frenda, Ksar Chellala, Medrissa et Mahdia, ainsi qu’à la création de deux zones industrielles à Tiaret couvrant une superficie globale de 630 hectares, en vue de renforcer l’actuelle zone industrielle (317 ha) et les neuf zones d’activités de la wilaya. Tiaret dispose d’une base industrielle composée d’entreprises dont la société de véhicules industrielles, la fonderie, l’entreprise de production de batteries et celle de fabrication de poteaux électriques, en plus de la concrétisation du projet d’une raffinerie d’une capacité de 5 millions de tonnes/an.  Le développement économique a été accompagné d’un essor en matière de prestations de services surtout le secteur de la santé qui compte six hôpitaux, un établissement spécialisé en psychiatrie d’une capacité globale de 1.534 lits. Le secteur a été renforcé ces dernières années par la réalisation de 19 polycliniques équipées de moyens et d’équipements médicaux modernes et d’un service des urgences. Un centre de protection maternelle et infantile sera réceptionné prochainement.  Le secteur de l’éducation s’est doté, durant la période allant de 2008 à 2012, de 16 lycées, 22 CEM, 35 groupes scolaires et 55 cantines scolaires. L’enseignement supérieur a enregistré une hausse de la capacité de l’université «Abderrahmane Ibn Khaldoun» par la réalisation de 7.000 places pédagogiques, de 4.000 lits, de deux restaurants universitaires et autres structures. Cet établissement universitaire offre actuellement plus de 20.000 places pédagogiques.
Pour ce qui est du secteur de la formation et de l’enseignement professionnels, quatre centres de formation professionnelle ont été réalisés à Medrissa, Sougueur, Ain Lahdid, Hamadia et Tiaret, outre deux instituts nationaux spécialisés à Tiaret et Ksar Chellala.
Le secteur de l’habitat, qui revêt un grand intérêt des pouvoirs publics, a bénéficié de 1999 à 2009 de 45.538 logements dans différents programmes dont 44.245 logements réalisés et 2.278 seront livrés avant la  fin de l’année en cours.
En matière de raccordement au réseau de gaz de ville, le taux de couverture de la wilaya est passé de 37 % en 1999 à 75 % actuellement et ce à travers 33 communes.
La wilaya a bénéficié d’une enveloppe financière de 5,6 milliards de dinars au titre du programme quinquennal pour relier 6.817 logements au  réseau de distribution du gaz naturel au niveau de dix communes. S’agissant de l’alimentation en eau potable, le taux de raccordement au réseau a atteint 97 % et 96 % pour le réseau d’assainissement. L’alimentation en eau potable sera renforcée à travers l’eau de mer dessalée transférée à partir de la station de dessalement de Marsat El Hadjadj (Oran) pour un volume de 13.000 m3/jour. S’agissant des efforts déployés pour développer le secteur de la jeunesse et des sports, il a été relevé de la période allant de 1999 à 2012, la réalisation de 17 complexes sportifs de proximité (CSP), de 60 aires de jeux, de quatre salles omnisports, de quatre piscines semi-olympiques, de six maisons de jeunes et d’autres structures sportives et de jeunes.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions