mercredi 08 avril 2020 17:15:29

Dernière semaine de Ramadhan : Baisse sensible de la mercuriale

La dernière semaine du mois de Ramadhan sera incontestablement marquée par une modération des prix des fruits et légumes.

PUBLIE LE : 31-07-2013 | 0:00
D.R

La dernière semaine du mois de Ramadhan sera incontestablement marquée par une modération des prix des fruits et légumes. En effet, après une hausse enregistrée aux premiers jours du mois béni, la mercuriale s’est orientée progressivement vers la baisse. Cette inclinaison des prix à la baisse ressentie par le consommateur permettra, sans aucun doute, aux familles, notamment celles avec un revenu faible, de terminer ce mois sans contraintes majeures. Lors d’une virée effectuée, hier, au niveau de certains marchés de la capitale, nous avons constaté, à titre d’exemple, que le prix de la pomme de terre est toujours stable et varie entre 35 et 40 DA. Le prix de la tomate affiche 30 DA, alors que les précédente semaines, il était  à 50 DA.
Le prix de l’oignon a connu aussi une baisse pour atteindre 30 DA, alors que ce produit était à 50  DA le kilogramme. Les prix des carottes tournent autour des 50 DA. Ce qui a attiré notre attention, c’est le prix du haricot vert. Ce légume, faut-il le souligner, a connu une baisse remarquable, se fixant à 80 DA. S’agissant des prix du piment et du poivron, ceux-ci tournent autour des 60 DA. La courgette qui était écoulée à 80 DA est descendue à 40 DA. Quant au prix de la salade, il est resté plus ou moins stable. Il ne dépasse pas les 50 DA et varie selon la qualité du produit. La même tendance à la baisse  est constatée également pour les prix des fruits, qui n’ont pas échappé à la règle en affichant des seuils abordables au niveau des marchés populaires et les magasins spécialisés. À titre d’exemple, les prix des raisins oscillent entre 70 et 100 DA selon la qualité, la pomme locale a atteint les 60 DA, la pêche à 60 DA.
Pour ce qui est des viandes rouge et blanche, elles ont connu une baisse très sensible au niveau du marché de solidarité organisé par l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), en collaboration avec le gouvernement, mais au niveau d’autres marchés, ces produits ont enregistré une augmentation vertigineuse. La viande rouge fraîche a atteint 1.300 DA. La viande blanche à atteint, quant à elle, 280 DA. En ce qui concerne la sardine, nous avons remarqué une baisse notable de son prix qui a atteint 200 DA. Sur les lieux, nous avons sollicité certains commerçants afin de connaître leur point de vue quant aux prix des produits de large consommation affichés. La plupart sont unanimes à dire que ces prix sont raisonnables. Quant aux citoyens sollicités, ces derniers partagent le même sentiment, mais leur souci est comment faire face aux dépenses de la fête de l’Aïd-El-Fitr.  
 Makhlouf Ait Ziane
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions