dimanche 23 septembre 2018 02:40:30

Repas chauds, couffins de Ramadhan, tables des orphelins… : « Djazaïr El Kheïr » se distingue à Tinzaouatine

Les actions de solidarité et de bienfaisance durant ce Ramadhan ne semblent pas s’estomper devant la volonté et la générosité de ses initiateurs.

PUBLIE LE : 30-07-2013 | 0:00
D.R

Les actions de solidarité et de bienfaisance durant ce Ramadhan ne semblent pas s’estomper devant la volonté et la générosité de ses initiateurs. C’est le cas de l’association « Djazaïr El Kheïr » dont les membres se distinguent depuis le début du mois sacré par une énergie débordante. Créée en juin 2012, « Djazaïr El Kheïr » est en effet présente dans 33 wilayas du pays et compte distribuer d’ici la fin de Ramadhan quelque 30.000 repas chauds pour uniquement les routiers, notamment dans le sud du pays, soit 1.000 repas par jour.
Avec 1.500 bénévoles qui activent sur le terrain, assistés de 6.000 bénévoles saisonniers, l’association que préside Aïssa Benlakhdar est parvenu jusqu’au dernier point de notre frontière, en l’occurrence Tinzaouatine, situé à l’extrême sud de la wilaya de Tamanrasset, et a ouvert sur place des restaurants du cœur pour offrir 300 repas aux familles nécessiteuses ainsi que pour les réfugiés maliens et les ressortissants africains qui exercent dans cette région.
Pour Alger, « Djazaïr El Kheïr » gère six restos et distribue quotidiennement 600 repas tandis qu’à Bechar, le bureau local assure la distribution de 200 repas au bénéfice des usagers de la route qui se trouvent dans l’impossibilité de rompre le jeûne parmi les siens, notamment les routiers qui effectuent de longs trajets. Idem à Mascara, Bordj Bou Arréridj, Djelfa et autres Oran et Batna. Outre les restaurants du cœur, le couffin de Ramadhan fait partie également des bonnes actions entreprises par « Djazaïr El Kheïr » qui se fixe comme objectif de venir en aide aux couches démunies de la société ainsi qu’aux personnes vulnérables en s’appuyant, pour ce faire, sur les valeurs qui ont fait jadis la force du peuple algérien, à savoir la solidarité et la générosité. Parmi les opérations inscrites sur l’agenda de l’association, on citera, aussi le clin d’œil fait en direction des orphelins à travers « la table des orphelins» qui vise à mettre un peu de baume dans le cœur de 40.000 enfants en les conviant au f’tour avant de leur offrir des cadeaux et autres présents.
Ou encore l’initiative qui a ciblé des détenus des établissements pénitentiaires, comme ce fut le cas à Oran, où un f’tour a été organisé à l’intérieur même de la prison. Des étudiants qui résident à la cité universitaire de Bab Ezzouar (Alger), au nombre de 170, n’ont pas été oubliés et tirent profit de la générosité de « Djazaïr El Kheïr ».
Pour l’Aïd El Fitr, l’association prévoit la distribution de 50.000 habits pour des enfants issus des familles nécessiteuses. Mais avant cela, des cérémonies de circoncision d’un grand nombre d’enfants ont eu lieu dans différentes régions du pays et devront se poursuivre d’ici la veillée de 27e jour.
L’autre action portant l’estampille de « Djazaïr El Kheïr » n’est autre que le prix « Bilal » du meilleur muezzin en hommage au 1er muezzin de l’islam. Le coup d’envoi a été donné à Tamanrasset et d’autres wilayas prendront le relais tels Annaba, Batna, Djelfa, Mascara, Bejaia, Bordj Bou Arréridj, et Oran.
Ce concours, qui prendra fin lors de la soirée marquant la veille du 27e jour de Ramadhan, connaît un grand engouement si l’on se fie aux affirmations des responsables en charge de l’initiative. Enfin, d’autres concours, dont celui du meilleur récitant du Coran ou de la meilleure famille qui récite le Coran, sont prévus en ce mois sacré sans oublier les cérémonies de remise de prix aux meilleurs bacheliers.
S. A. M.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions