dimanche 21 juillet 2019 12:46:11

Amar Tou à Ouargla : Lancement des travaux du tramway

Transport urbain : Plus de 15 projets de tramway seront réalisés

PUBLIE LE : 29-07-2013 | 0:00
D.R

Le ministre des Transports a, par ailleurs, annoncé l’inscription, dans le cadre de la loi de finances complémentaire de 2013, d’une ligne de chemin de fer Laghouat-Ghardaïa, et d’une autre entre Ghardaïa et la ville d’Ouargla qui sera ensuite reliée à celle de Hassi-Messaoud, avant de faire la jonction avec la voie ferrée, en cours de réalisation, entre Hassi-Messaoud et Touggourt.

Les travaux de réalisation de la première ligne du tramway d’Ouargla ont été lancés hier par le ministre des Transports, M. Amar Tou, au niveau de la zone des équipements publics, à l’ouest de la ville. Le ministre a indiqué que le projet vient en application de la décision du Président de la République au début de l’actuel programme quinquennal portant réalisation de 9 projets de tramway dans différentes villes du pays. Outre sa fonctionnalité, le tramway, qui devrait être livré dans 42 mois, permettra de désengorger la circulation et donnera un cachet esthétique à la ville sur l’ensemble de son tracé, ajouté le ministre. Il ouvrira aussi des perspectives en matière d’emploi, puisqu’il générera quelque 1.000 emplois lors de sa réalisation et 500 postes permanents une fois entré en exploitation. Une présentation détaillée du projet a été faite, sur site, à la délégation ministérielle concernant la consistance du projet dans ses différentes étapes de réalisation. La réalisation de cette première ligne du tramway d’Ouargla été confiée à des groupements espagnol et français. La première tranche des travaux portant sur la construction des infrastructures et des bâtiments a été attribuée au groupement espagnol Rover-Alcia/Assignia Elecnor, et la seconde tranche qui concerne la “partie système” (caténaire) a été confiée au groupement français Alsthom, selon l’Entreprise du métro d’Alger (EMA- chef de projet). L’organisation des chantiers de cet ambitieux projet s’effectuera par étapes, pour éviter l’asphyxie de la ville par des travaux d’envergure prévus sur ses axes centraux et névralgiques, a-t-on souligné. Le futur tramway d’Ouargla couvrira, une fois opérationnel fin 2016, au terme de 42 mois de travaux pour un investissement de plus de 30 milliards, une distance de 12,6 km, jalonnée de 23 stations, depuis le quartier En-Nasr vers le vieux ksar d’Ouargla, via les boulevards du 1er-Novembre et de la République, selon une présentation du projet. Le tramway d’Ouargla qui disposera de structures d’accompagnement, telles que les ateliers de maintenance, de contrôle et de réparation, permettra, avec ses 34 rames doubles, et des intervalles de passage de près de 12 minutes, et une capacité de transport de 5.000 passagers/heure, le renforcement du réseau de transport urbain et le désengorgement du trafic de circulation dans la ville. Le ministre des Transports a, par ailleurs, annoncé l’inscription dans le cadre de la loi de finances complémentaire de 2013, d’une ligne de chemin de fer Laghouat-Ghardaïa, et d’une autre entre Ghardaïa et la ville d’Ouargla qui sera ensuite reliée à celle de Hassi-Messaoud, avant de faire la jonction avec la voie ferrée, en cours de réalisation, entre Hassi-Messaoud et Touggourt.
L’ensemble de ces projets permettront de rapprocher Ouargla des wilayas du nord du pays, a-t-il souligné. Le ministre des Transports a par la suite inspecté le chantier de la nouvelle gare routière prévue à Ouargla, en tant que gare multimodale, d’une superficie de 5 hectares, implantée sur le boulevard périphérique d’Ouargla, sur un site faisant la jonction entre les futurs projets de tramway, de ligne ferroviaire et de transport urbain. Le projet, actuellement à plus 70% d’avancement de ses travaux, sera livré au 4e trimestre de l’année en cours, a-t-on fait savoir.

-----------------------

Transport urbain
Plus de 15 projets de tramway seront réalisés

Plus de quinze projets de tramway seront réalisés prochainement dans plusieurs villes du pays, dont six seront mis en chantier d’ici début 2014, a annoncé le PDG de l’Entreprise du métro d’Alger (EMA), Aomar Hadbi. Il s’agit, dans une première phase, de projets dans les chefs-lieux des wilayas de Sidi Bel-Abbès, Ouargla, Mostaganem, Sétif, Annaba et Batna, avant de réaliser, dans une seconde étape, 11 tramways dans d’autres villes du pays, a précisé M. Hadbi dans un entretien à l’APS. Le tramway de Sidi Bel-Abbès, dont les travaux de réalisation ont été lancés en juillet, s’étend sur une distance de 17,8 km et compte 28 stations. Les délais de réalisation du projet, confié à un groupement turc, sont de 38 mois, selon le PDG de l’EMA. Quant aux travaux de réalisation du tramway d’Ouargla, confié à un groupement franco-espagnol, ils seront lancés avant fin juillet. Ce projet sera réalisé sur une distance de 12,6 km et aura 13 stations, la livraison du projet devant être effective dans un délai de 3 ans, selon la même source. Par contre, les travaux de réalisation du tramway de Mostaganem, attribués également à un groupement franco-espagnol, ne seront lancés qu’au mois d’octobre prochain, avec la réception prévue du projet en 2017. Ce futur projet s’étend, une fois terminé, sur 14 km, une distance qui sera ponctuée de 24 stations. Par ailleurs, des appels d’offres ont été lancés au mois de juillet pour le choix de l’entreprise de réalisation du tramway de Sétif, dont le démarrage des travaux est prévu pour le quatrième trimestre 2013. Ce projet sera réalisé sur une distance de 22,4 km et aura 41 stations, ajoute M. Hadbi. Concernant le projet de tramway de «la Coquette», M. Hadbi a souligné que des appels d’offres seront lancés fin août prochain, alors que la mise en chantier du projet, qui s’étalera sur une distance de 21,8 km et comptera 35 stations, est prévue pour janvier 2014. À ces cinq projets, s’ajoute celui de la ville de Batna dont le lancement des travaux est attendu pour mai 2014. D’autre part, huit autres wilayas seront dotées chacune d’un tramway, a fait savoir M. Hadbi, précisant qu’il s’agit des villes de Béjaïa, Biskra, Béchar, Blida, Djelfa, Skikda, ainsi que Tébessa et Tlemcen. Des études de faisabilité pour la réalisation de ces projets sont en cours, selon la même source, qui a ajouté que d’autres études techniques de faisabilité seront lancées prochainement dans les wilayas de Msila, de Chlef et de Mascara. En outre, M. Hadbi a rappelé que les premiers tramways, actuellement opérationnels à Alger, Oran et Constantine, connaîtront des extensions pour couvrir d’autres zones de ces villes.

Le «tram», pour moderniser  les transports urbains
Ainsi, le tronçon Bordj El-Kiffan-Café Chergui de l’extension du tramway d’Alger Bordj El-Kiffan-Dergana (7 km) devrait être mis en service en décembre prochain, selon M. Hadbi, qui a imputé les retards dans les travaux sur la partie restante jusqu’à Dergana à des contraintes liées aux travaux de déplacement des équipements de voirie et réseaux divers (VRD). Concernant l’extension reliant la station des Fusillés (actuellement Terminus) à Bir Mourad-Raïs sur 4,6 km, M. Hadbi a indiqué que des appels d’offres pour la réalisation de cette ligne seront lancés en octobre 2013, alors que les travaux seront entamés en 2014. Le tramway d’Alger comprend actuellement une ligne de près de 17 km. Un premier tronçon de 7,2 km, reliant Bordj El-Kiffan à la cité Mokhtar-Zerhouni, a été mis en exploitation en 2011. Il a été ensuite prolongé à la station multimodale des Fusillés, offrant une interconnexion avec le métro et le téléphérique des Annassers. Le tramway de Constantine, mis en exploitation le 5 juillet dernier, aura quant à lui deux extensions : la première allant du quartier Zouaghi à l’aéroport international Mohamed-Boudiaf (2,7 km) et la deuxième de Zouaghi vers la nouvelle ville Ali-Mendjeli (9,1 km). Le lancement des travaux de réalisation de ces deux extensions est prévu pour novembre 2013, selon le PDG de l’EMA. S’agissant de l’extension du tramway d’Oran, la première va desservir la gare routière au quartier Benarba sur une distance de 8 km, la seconde extension va de l’université d’Oran (USTO) vers Bir El-Djir (16 km) alors que la troisième extension concerne la ligne ES-Senia vers l’aéroport international Ahmed Ben Bella (5 km). Les appels d’offres de ces extensions seront lancés en décembre 2014, indique encore M. Hadbi.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions