vendredi 06 dcembre 2019 08:07:05

Trafic de drogue, Ould Kablia : « L’Algérie mène une guerre contre une nouvelle forme de terrorisme »

78 tonnes de résine de cannabis saisies durant le premier semestre

PUBLIE LE : 25-07-2013 | 0:00

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, a affirmé hier à Tindouf que l’Algérie mène une guerre contre une nouvelle forme de terrorisme qui est le trafic de drogue. « Nous menons une guerre. C’est une guerre contre une nouvelle forme de terrorisme » et le trafic de drogue est une « activité terroriste » a déclaré à l’APS M. Ould Kablia, qui fait partie de la délégation accompagnant le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, en visite de travail à Tindouf. Le ministre de l’Intérieur a précisé, dans ce sens, « qu’il y a des bandes très organisées tant du côté marocain que du côté algérien », soulignant qu’il existait « une complémentarité extraordinaire » entre ces bandes. « Nous avons pris des mesures lors de la réunion du CIM (conseil interministériel) », a-t-il indiqué, affirmant qu’il y a une trentaine de mesures qui ont été arrêtées lors de cette réunion, dont celle qui permet à l’armée d’intervenir dans la lutte contre le trafic de drogue. Près de 78 tonnes de résine de cannabis ont été saisies durant le premier semestre de l’année 2013 en Algérie, un chiffre en hausse comparé à plus de 71 tonnes enregistrées durant la même période de l’année écoulée, selon l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie. « Ce problème (trafic de drogue) préoccupe actuellement l’Algérie », avait indiqué le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, dans une récente déclaration, expliquant que l’Algérie « est presque visée ». Dans ce contexte, M. Medelci avait souhaité « une collaboration de la part du Maroc pour lutter contre ce trafic ». Le Maroc est considéré comme le principal producteur et fournisseur mondial de haschisch. Il a été, une nouvelle fois, pointé du doigt, en juin dernier, par l’Onu dans son rapport mondial 2013 sur les drogues.

----------------------------------

78 tonnes de résine de cannabis saisies durant le premier semestre
Près de 78 tonnes de résine de cannabis ont été saisies durant le premier semestre de l’année 2013 en Algérie, un chiffre en hausse comparé à plus de 71 tonnes enregistrées durant la même période de l’année écoulée, a-t-on appris hier auprès de l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT). “Au total, 77.920,163 kg de résine de cannabis ont été saisis durant le premier semestre de l’année 2013 (janvier-juin) contre 71.482,013 kg de résine de cannabis saisis durant la même période de l’année 2012”, a indiqué le directeur général de l’ONLDT, Mohamed Zouggar, dans un entretien à l’APS. Se référant à un bilan global des services de lutte contre la drogue, M. Zouggar a notamment affirmé que la quantité de résine de cannabis saisie, a enregistré “une nette augmentation de l’ordre de 9,1%” par rapport au premier semestre de l’année 2012. Le bilan du premier semestre 2013 a également enregistré la saisie de 583.185 comprimés de substances psychotropes de différentes marques (190 ampoules de marque, 20 flacons de xylacoines, 19 flacons de type Valium et 2 boîtes d’Amibrazol) ainsi que la saisie de 217,778 grammes de cocaïne et 6,8 grammes d’héroïne”, a ajouté M. Zouggar. “Les quantités de drogues saisies régulièrement, voire quotidiennement, dénotent que le trafic de drogue est en hausse, et démontrent parallèlement les efforts colossaux déployés par les trois services de lutte (douane, gendarmerie, police), ainsi que leur bonne maîtrise et leur professionnalisme en matière de lutte contre ce phénomène”, a-t-il souligné. “La mise en place d’un dispositif sécuritaire pour la lutte contre ce fléau a permis de saisir des quantités record”, a-t-il noté, précisant que la saisie de drogue sur le terrain est quotidienne.
M. Zouggar a évoqué, dans ce cadre, les données enregistrées au cours du premier semestre de l’année 2012, faisant savoir que 71.482,013 kg de résine de cannabis, 120.145 comprimés de substances psychotropes, 15679,41 grammes de cocaïne et 5216,53 grammes d’héroïne, ont été saisies par les services de lutte contre les stupéfiants. Il a souligné, à ce titre, que le résine de cannabis et les comprimés de substances psychotropes, “restent les drogues les plus consommées” en Algérie par rapport aux drogues dures (cocaïne et héroïne). Le directeur général de ONLDT a indiqué, à ce sujet, que les affaires traitées par la justice en 2012 ont démontré que “sur 14.234 personnes jugées et condamnées pour des affaires liées à la drogue, 8.737 personnes ont été condamnées pour avoir consommé du cannabis et 2.339 personnes condamnées pour avoir consommé des comprimés de substances psychotropes, alors que seulement 13 personnes ont été condamnées pour avoir consommé de l’héroïne”. D’autre part, M. Zouggar a souligné que l’Algérie a toujours mené des politiques de prévention et de lutte contre le trafic de drogues, afin de préserver et de protéger la population de ce fléau. Dans ce contexte, il a révélé qu’une deuxième politique nationale de lutte contre la drogue et la toxicomanie (2011-2015) a été élaborée, afin de mener des actions qui viendront s’ajouter, a-t-il expliqué, aux différentes mesures de lutte existantes.

---------------------------------

Selon les douanes algériennes
Saisie de 124 quintaux de kif provenant du Maroc en deux mois à l’extrême Ouest
Les agents de la direction régionale des Douanes de Tlemcen ont opéré, durant les mois de juin et juillet, la saisie de 124,39 quintaux de drogue provenant du Maroc, notamment de la résine de cannabis, d’une valeur globale de plus de 497,56 millions DA, a-t-on appris auprès du responsable de la cellule de communication de cette direction. Cette quantité a été saisie dans onze opérations menées par les brigades mobiles des douanes à travers les wilayas couvertes par la direction régionale que sont Tlemcen, Sidi Bel Abbès et Saida, selon M. Larbi Rahmouni qui a souligné que la dernière opération en date a eu lieu lundi dernier sur la route menant vers Sidi Dahou dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès permettant la saisie de 5 tonnes de kif traité chargés à bord d’un camion. La même source a ajouté que le volume des saisies a doublé par rapport aux années précédentes indiquant que depuis le début de l’année en cours 206,49 quintaux de drogue ont été saisis dans 23 opérations impliquant 13 personnes. La hausse du trafic de drogue au niveau de la zone frontalière ouest est due, selon lui, au changement du mouvement des narcotrafiquants du Sud vers le Nord, après les coups assénés dans la région Sud par les brigades combinées des forces de sécurité et la détérioration de la situation sécuritaire au Sahel. Ces nouvelles données ont poussé les Douanes algériennes à la mise en place d’une stratégie générale pour faire face avec efficacité aux réseaux de trafiquants et mettre en échec toute tentative d’introduction de la drogue dans le territoire national, en collaboration avec les autres corps de sécurité, a ajouté la même source affirmant que cette stratégie s’est traduite par la modernisation du secteur en le dotant de compétences humaines et d’équipements modernes et en améliorant les conditions de travail. Parmi les structures, il a signalé le projet de construction de 23 nouveaux postes de contrôle au niveau de la bande frontalière de la wilaya de Tlemcen longue de 170 kilomètres dont un bon nombre a été réceptionné. Pour sa part, le wali de Tlemcen, Abdelouahab Nouri, a indiqué que les saisies des différents services de sécurité (gendarmerie et sûreté nationales et garde-frontières) ont atteint, en 2012 à travers la bande frontalière, plus de 1.300 quintaux de kif traité provenant du Maroc représentant 47 fois la quantité saisie en 2011 et 144 fois celle saisie en 2006. Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a déclaré dernièrement que le problème de trafic de drogue inquiète l’Algérie actuellement, estimant que «l’Algérie est presque ciblée». «Nous souhaitons une coopération du Maroc dans la lutte contre le trafic de drogue», a ajouté M. Medelci. Le rapport de l’organisation des Nations unies ONU a classé le Maroc comme premier pays producteur et exportateur de kif traité au niveau mondial.


 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions