mardi 17 septembre 2019 01:30:46

Inscriptions universitaires : Affectation des nouveaux bacheliers à partir d’aujourd’hui à l’ENSI

Conférence de presse jeudi sur le classement des universités  

PUBLIE LE : 22-07-2013 | 23:00
D.R

L’affectation des nouveaux bacheliers dans les différentes filières proposées par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique aura lieu à partir d’aujourd’hui. Le coup d’envoi de l’opération sera donné par le ministre, M. Rachid Haraoubia, au niveau de l’Ecole nationale supérieure d’informatique à Oued S’mar (ENSI).
Cette tâche qui s’étalera sur trois jours et qui consiste à traiter les informations inscrites dans la fiche de vœux des bacheliers, est totalement prise en charge par l’ENSI. «Les nouveaux inscrits à l’université seront classés selon leurs moyennes, leurs branches et la capacité d’accueil de l’université ou de l’institut choisis», précise le directeur de cette instance, Mouloud Koudil.  C’est à partir de ce classement qui aura lieu en toute objectivité et transparence que la moyenne minimale, pour l’inscription définitive dans certaines filières à forte demande, tels l’informatique, la médecine, la pharmacie et la chirurgie dentaire, sera limitée et décidée. Pour les responsables du secteur «Chaque bachelier sera orienté en fonction de sa moyenne, son vœu et les capacités d’accueil de l’établissement demandé».
En 2012, il a été noté que la moyenne minimale en sciences médicales était fixée à 15,49/20. Ce qui a permis l’inscription de 11.257 dans cette branche à forte demande. Pour cette année cette moyenne se verra, sans nul doute à la baisse, et ce par rapport au nombre de reçus au Bac qui a nettement régressé par rapport à celui de l’année précédente. Cette situation se reflètera positivement sur le nombre de bacheliers qui obtiennent leur premier choix et qui été fixé durant les précédentes inscriptions universitaires à 57,65 %.
Toujours pour l’année dernière, sur les 257.884 nouveaux bacheliers qui ont rempli leurs fiches de vœux, seuls 8.371 inscrits soit 3,3% des lauréats ont déposé des recours car n’ayant obtenu aucun de leurs dix choix. Une orientation leur a été donc proposée en fonction de leurs résultats au Bac.
Ceci dit, pour les inscrits qui ne figurent pas dans les dix choix qui leurs sont proposés et si la filière proposée n’emporte pas leur adhésion, Ils ont, de ce fait, droit d’introduire un recours en ligne dans les délais fixés par la circulaire (entre le 23 et le 25 juillet 2013). Le recours consiste à opter pour la filière de leur choix, dans le respect des conditions fixées par la circulaire ministérielle à condition qu’ils aient une moyenne supérieur à la moyenne minimale d’accès et que le nombre de places pédagogiques ne s’avèrent pas saturés pour cette filière.  Selon les responsables du secteur tous les nouveaux bacheliers qui ont effectué leurs préinscriptions au niveau national ont confirmé leurs choix sur le site Internet destiné aux inscriptions des nouveaux étudiants. Ils sont au nombre de 195.245 à avoir confirmé leurs choix à travers le site Internet.
Les inscriptions finales se feront du 27 au 31 juillet et l’étudiant doit déposer son dossier au niveau de l’université de son affectation, accompagné de l’original du baccalauréat, le document de l’affectation, l’extrait de naissance n°12, trois photographies d’identité et le reçu de paiement des droits d’inscription ainsi que le formulaire d’inscription.
 Comme chaque année les futurs bacheliers ainsi que leurs parents, ont eu le privilège d’assister aux portes ouvertes organisées par les universités et les instituts d’enseignement supérieurs et ce depuis l’annonce des résultats du Bac.
Cette manifestation scientifique a permis aux futurs étudiants d’avoir sur place tous les renseignements concernant les différents établissements universitaires tout en découvrant les profils, les types de formation, et les étapes d’inscription dans les différents établissements d’enseignement supérieur.
A cet effet, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Rcherche scientifique met à la disposition des bacheliers un guide sur les différentes formations de l’enseignement supérieur disponibles en Algérie, ainsi que toutes les informations sur les préinscriptions et l’orientation des bacheliers pour l’année universitaire 2013-2014.
Les différentes mesures d’accès à l’université, les prestations universitaires et le programme d’enseignement y sont également répertoriées. Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a, comme chaque année, pris les devants en vue d’expliquer et de faciliter aux bacheliers leur entrée officielle à l’université. La circulaire n° 1 du 28 mai 2013 relative à la préinscription et à l’orientation des titulaires du bac au détail toutes les étapes titre de l’année 2013-2014 explique dans le moindre et autres procédures liées à cette opération.
Les préinscriptions ont eu lieu pour la sixième année consécutive via Internet. L’orientation et le recours des nouveaux bacheliers se font également en ligne, précise la circulaire du MESRS. Pour ce faire, deux sites : www.orientation.esi.dz ou encore www.mesrs.dz sont mis à la disposition des bacheliers. Pour permettre et faciliter l’accès à ces deux sites Internet, une connexion gratuite est mise à la disposition des nouveaux bacheliers à partir des cyberespaces ouverts à cet effet au niveau des établissements universitaires.  
Sarah Sofi

Conférence de presse jeudi sur le classement des universités
Le classement des universités fera l’objet d’une conférence de presse prévue pour jeudi prochain, au siège du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Selon le premier responsable du secteur, M Rachid Haraoubia, le classement des universités établi par certaines instances ne reflète pas le niveau réel des universités algériennes dont le but visé est celui de former pour les besoins du marché.  Lors d’un point de presse à l’issue de sa dernière visite dans la wilaya de Mascara, M. Haraoubia a souligné que les critères adoptés par ces instances «se basent souvent sur l’utilisation et l’accès à l’Internet et non pas sur les efforts déployés par l’Etat en matière de réalisation d’infrastructures ou d’amélioration de l’encadrement pédagogique», rappelant que son département ministériel accorde toutefois un intérêt au raccordement des universités à l’Internet au profit de l’administration, des enseignants et des étudiants.                      
S. S.

 
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions