mardi 28 janvier 2020 09:45:49

Après le séisme de Hammam Melouane (Blida) : Les habitants encore sous le choc

M. Tebboune : « 1.000 décisions d’aides pour réhabiliter les habitations endommagées »

PUBLIE LE : 18-07-2013 | 0:00
Photos : Louiza

A Hammam Melouane, les dégâts du séisme sont visibles dans certains quartiers, tels Magtaa Lazerg, El Bordj, Tahemoult ou encore El Bordj, en cette fin de matinée du 17 juillet.

On estime à 300 le nombre d’habitations, pour la plupart vétustes, qui se sont fissurées alors que d’autres menacent ruine à tout moment. Certaines maisons ne sont plus habitées depuis quelque temps déjà, en raison de l’état de vétusté avancé dans lequel elles sont. Un vrai danger. « Dieu merci que les choses n’ont pas connu une tournure plus dramatique », a lâché le vieux Saïd qui s’efforce à dégager un tas de pierres et de débris devant la porte de sa demeure.                                                                             Visiblement inquiets, les habitants disent attendre un signe des autorités pour voir plus clair. « Nous ne savons pas ce que nous devons faire. Doit-on passer la nuit ici ? Serons-nous relogés ailleurs ? Nous espérons que les choses s’éclairciront rapidement », nous a affirmé un groupe de sinistrés. Pour le maire de Hammam Melouane : « Nous étions dès les premières heures sur place pour nous enquérir de la situation, le wali de Blida est arrivé avant 7h. Nous œuvrons tous pour maîtriser la situation et prendre en charge les gens qui sont touchés », a indiqué M. Brahim Amiche qui avance le chiffre de 11 blessés légers, dont beaucoup ont été, en réalité, victimes d’évanouissement suite à la panique qui s’est emparée de la population. « Ils ont été évacués vers la polyclinique de Bougara, à 8 km d’ici », a-t-il précisé, soulignant, à propos de la prise en charge des victimes, que ce sont les services de la wilaya de Blida (CTC, DUCH…) qui se chargent de l’opération du recensement et de la classification des habitations endommagées après avoir fait une évaluation exhaustive.                                                               
D’ailleurs, on attendait d’un moment à l’autre l’arrivée des membres de la commission de crise, installée à cet effet, afin de prendre les mesures qui s’imposent. « A partir des conclusions de ces experts, l’on saura ce qu’on aura à faire. Si une habitation est frappée du rouge, cela veut dire qu’elle doit être démolie sinon, elle subira des travaux de réhabilitation », a ajouté le P/APC de Hammam Melouane.       

Le wali de Blida et le DG de la protection civile sur les lieux
Outre le wali de Blida, Mohamed Ouchen, le directeur général de la protection civile s’est rendu, lui aussi, hier matin, sur la zone du sinistre pour s’enquérir de la situation des habitants et constater de visu l’efficacité du dispositif d’intervention mis sur place dès les premières heures de la matinée.. Le colonel Mustapha Lahbiri s’est attardé notamment devant le poste médical avancé installé à Hammam Melouane par les services de la protection civile pour parer à toute mauvaise surprise... d’autant plus que trois répliques ont été enregistrées par le CRAAG après le séisme de 4h.  
S. A. M.

---------------------------

24 blessés dont 4 à Alger
Le bilan final du séisme, de magnitude de 5,1 sur l’échelle de Richter, qui a frappé hier, à l’aube, la commune de Hammam Melouane (Blida) a causé 24 blessés, dont 4 à Alger, apprend-on auprès de la cellule de communication de la direction générale de la protection civile.
Selon le lieutenant-colonel Achour, l’essentiel des dégâts observés  dans la wilaya de Blida portaient sur l’effondrement du mur d’une habitation à Bouinan (Blida), ce qui a causé une blessure à la tête d’une personne tandis qu’à Ouled Yaich, un polytraumatisé a été évacué à l’hôpital suite à une chute d’une maison de deux étages. Le reste des blessés a été enregistré à Hammam Melouane.                                                
A Alger, un homme s’est jeté du 2e étage d’une demeure située à El Achour tandis que trois autres personnes ont été victimes de chutes à Baraki, Douéra et Mehelma.
S. A. M.

---------------------------

Réunion de crise à la wilaya de Blida
Prise en charge totale des sinistrés
Le wali de Blida, M. Mohamed Ouchen, a présidé hier une réunion de crise en vue de faire une évaluation préliminaire et de prendre en charge les dégâts causés par le séisme, a-t-on appris auprès des services de la wilaya. Au cours de cette réunion, à laquelle ont pris part les représentants de tous les secteurs concernés, ceux de la santé, de l’habitat et de l’énergie, entre autres, le wali a notamment instruit les responsables de l’OPGI et du contrôle technique (CTC) de procéder au recensement et la classification de toutes les habitations endommagées en vue de leur prise en charge en fonction des dommages causés. Il a également demandé à la direction de la santé et de la population de procéder à l’installation d’un hôpital de campagne sur le lieu du sinistre pour la prise en charge sanitaire de la population. Les services de la direction de l’action sociale ont été également instruits en vue d’acheminer des aides en denrées alimentaires diverses pour les distribuer aux personnes dans le besoin. Les services de la Sonelgaz ont été instruits pour dépêcher une équipe sur les lieux afin de procéder à la réparation de tout ce qui a été endommagé en matière d’équipements électriques.
Le wali de Blida, Mohamed Ouchen, s’est rendu dans la matinée dans la zone du sinistre pour s’enquérir de la situation des habitants. Il s’était notamment rendu dans les localités de Magtaâ Lazreg, Tabainat, Bouinan et Hassainia, a indiqué la même source.

19 personnes secourues par la protection civile
Dix-neuf personnes, blessées et choquées, suite à la secousse tellurique, qui a ébranlé, hier matin, la wilaya de Blida et ses environs, ont été secourues par la protection civile, apprend-on auprès de la cellule de communication de la direction locale de ce corps constitué. Selon le lieutenant Adel Zraïmi, responsable de la cellule de communication, le bilan de la protection civile, établi jusqu’à midi, fait état de 17 personnes secourues dans la localité de Magtaâ Lazreg, relevant de la commune de Hammam Melouane, distante d’environ 4 km du lieu de l’épicentre du séisme. Parmi les personnes secourues à Magtaâ Lazreg figurent 10 blessés légers, dont 4 ont été traités sur place par les médecins de la protection civile et 6 évacués vers la polyclinique de Bougara, a détaillé, le lieutenant Zraïmi, ajoutant que la protection civile a également porté secours dans cette localité à 7 personnes, de sexe féminin pour la plupart, profondément choquées suite à la secousse.
La protection civile a, par ailleurs, secouru et évacué vers l’hôpital M’hamed Yazid de Blida un polytraumatisé qui a fait une chute de la terrasse d’une habitation de 2 étages à Ouled Yaich. A Bouinan, un citoyen, blessé à la tête suite à l’effondrement d’un mur a été secouru et évacué à l’hôpital de Boufarik par la protection civile, a signalé également le lieutenant Zraïmi, qui a fait, par ailleurs, cas de l’installation, par ce corps constitué d’une unité médicale, comprenant 5 médecins, à Magtaâ Lazreg, pour prendre en charge la population. Il a fait état de la réouverture du CW61, menant de Bougara à Hammam Melouane, fermé au niveau de l’entrée de cette dernière localité, en soulignant toutefois que cette route présente toujours des risques, et n’est ouverte que pour les secours et les habitants de la localité. Il a noté enfin que le directeur général de la protection civile, M. Mustapha Lahbiri, s’est rendu, dans la matinée, dans la localité pour s’enquérir de la situation. La secousse, de magnitude de 5,1 sur l’échelle ouverte de Richter, a eu lieu hier à 04h00 (heure locale) dans la wilaya de Blida, selon un communiqué du Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG). L’épicentre a été localisé à 4 km au nord-ouest de Hammam Melouane, a précisé le communiqué.

-------------------------

M. Tebboune : « 1.000 décisions d’aides pour réhabiliter les habitations endommagées »
Mille décisions d’aides pour la réhabilitation des habitations endommagées par le séisme ont été signées et envoyées à la wilaya, a indiqué le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, M. Abdelmadjid Tebboune. Ces aides, d’une valeur de 700.000 DA chacune, seront réparties sur l’ensemble des localités touchées par le séisme (300 pour Magtaâ Lazreg, 300 pour Hammam Melouane, 300 pour Bouinan et 100 pour Tabainet), a expliqué le ministre, en marge d’une visite qu’il a effectuée sur les lieux du sinistre. « Nous avons répondu de manière prompte à la sollicitation du wali de Blida et les 1.000 décisions ont été signées en l’espace d’une heure de temps. Devant des situations pareilles, l’Etat ne ménage aucun effort pour assister les citoyens », a souligné le ministre, exhortant les services du contrôle technique des constructions (CTC) d’« accélérer la cadence de leur travail de recensement et de classification des dommages pour aider les responsables locaux à prendre les décisions opportunes au moment opportun.» M. Tebboune a exhorté les autorités locales à procéder au relogement des familles dont les habitations ont été sérieusement touchées dans des endroits plus sûrs, en attendant de leur trouver une solution définitive, tout en insistant sur l’entame des travaux de réhabilitation dans les meilleurs délais. « L’Etat est à vos côtés et s’il faut ajouter d’autres aides, on le fera. Je serai de retour ici dans dix jours pour constater l’avancement de la situation », a lancé le ministre en direction de plusieurs habitants de Bouinan, Hassaynia et Tabainet, qui semblaient toujours sous le choc. De son côté, le wali de Blida, M. Mohamed Ouchen, a exprimé aux citoyens la « présence permanente » des autorités locales qui veilleront à appliquer les mesures opportunes dans les meilleurs délais.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions