lundi 23 octobre 2017 10:50:30

Moussa Benhamadi, au cours d’une visite de travail dans la capitale : « C’est la concurrence qui améliore la qualité »

M. Mokhtar Sfaksi, Chef de la division relation clientèle d’AT, à El Moudjahid : « La commercialisation des cartes de recharge ADSL généralisée en août »

PUBLIE LE : 17-07-2013 | 0:00
Ph : Wafa

Le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication (PTIC), M. Moussa Benhamadi, a déploré les insuffisances constatées au niveau de certains établissements de la poste et des télécommunications de la wilaya d’Alger, insistant sur une «reprise en main énergique de ces structures et une meilleure prise en charge des clients», a-t-il dit.

C’est dans la perspective d’être plus près du citoyen que le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication (PTIC), M. Moussa Benhamadi, a effectué, hier, une visite marathon dans plusieurs établissements de la poste et des télécommunications au niveau des communes de la wilaya d’Alger. «Les insuffisances observées sont liées, notamment, à la faiblesse du nombre de guichets postaux, ainsi qu’au manque de personnel et d’équipements électroniques», a affirmé le ministre.
Dans une déclaration à la presse, M. Benhamadi a assuré vouloir œuvrer en coordination avec les autorités locales et les cadres du secteur, «pour éliminer ces insuffisances, améliorer l’accueil et donner plus d’efficacité aux structures». Selon lui, «il y a saturation dans certains bureaux de postes comme Rouiba, la commune a besoin d’un nouveau bureau de poste pour améliorer les services», a-t-il noté. Au niveau de la daïra de Rouiba, le ministre a donné instruction pour renforcer le recrutement et améliorer l’accueil des citoyens. Selon lui, «il y des observations à faire sur les services postaux dispensés aux citoyens», «En fait, on ne peut pas généraliser, il faut procéder au cas par cas», a-t-il dit, avant de faire remarquer : «C’est avec satisfaction que nous avons noté que l’ouverture des bureaux de poste la nuit a enregistré une grande adhésion des citoyens.»
Évoquant le secteur des télécoms, le ministre n’a pas nié l’existence «d’insuffisances dans la couverture des besoins en matière des lignes téléphoniques et d’internet». À ce titre, il précise que «le réseau existant dans certaines régions est insuffisant et a besoin d’un élargissement et d’un soutien». Dans ce sillage, il s’est engagé à «améliorer ces services pour le citoyen dans le cadre du plan annuel. Nous allons travailler avec AT». Toujours dans ce volet, le ministre confie : «Il y a des instructions pour améliorer les conditions de travail du personnel, des efforts ont été déployés, mais nous restons encore loin de nos prospectives», a-t-il lancé.
Répondant à une question sur le monopole d’AT, le premier responsable des TIC a rappelé que «la nouvelle loi 2000-03 est claire, le secteur a ouvert le champ à la concurrence. La preuve, nous avons trois opérateurs dans le domaine du mobile, malheureusement, la deuxième tentative pour le fixe n’a pas marché. En effet, cet opérateur n’a pu tenir et apporter les investissements qu’il faut, ce qui fait que qu’Algérie Télécom se retrouve dans une situation de monopole», a-t-il expliqué. Dans le même ordre d’idées, M. Benhamadi a estimé que «c’est la concurrence qui améliore la qualité. Dans le projet de loi soumis à l’APN, il était prévu d’aller vers le dégroupage, c’est-à-dire permettre à des opérateurs de venir exploiter le réseau local disponible au niveau d’AT», a-t-il souligné. Sur un autre registre, le ministre a évoqué une des priorités du secteur, à savoir «améliorer le réseau d’accès au citoyen, renforcer la présence d’Algérie Télécom au niveau des nouvelles villes, aller vers la nouvelle technologie AMSAL qui est utilisée partout dans le monde, et on arrivera par la suite à la bande passante internationale», a-t-il développé. Affirmant que cette dernière «ne pose aucun problème pour AT, contrairement à ce qui a été écrit récemment, puisque l’Algérie a une bande passante internationale de 46 Gbps, et ce n’est pas vrai, mais nous sommes autour de 150 Gbps qui est utilisée à 75%, donc ce n’est pas une question de bande passante».
Sihem Oubraham

M. Mokhtar Sfaksi, Chef de la division relation clientèle d’AT, à El Moudjahid :
« La commercialisation des cartes de recharge ADSL généralisée en août »
«Algérie Télécom a procédé, hier, à la commercialisation des deux cartes de recharge ADSL, d'une capacité de 512 Kbps et de 1 Mo», a affirmé, hier, M. Mokhtar Sfaksi, chef de la division relation clientèle au niveau d’Algérie Télécom. Dans une déclaration à El Moudjahid, en marge de la visite d’inspection du ministre des TIC, M. Sfaksi a indiqué que «cette carte de paiement permettra au client d’AT de ne plus se déplacer au niveau des agences commerciales pour recharger son compte ADSL».
Soulignant que «la carte de rechargement de 512 Kbps sera commercialisée à raison de 1.556 DA, tandis que la carte de 1 Mo sera proposée à 2 019 dinars», M. Sfaksi a expliqué qu’«il suffira d’insérer le numéro de téléphone de la connexion internet qui est le 1500 et d’introduire le code de la carte via un téléphone». «Le compte ADSL sera ainsi rechargé automatiquement.»  Selon lui, «les cartes de recharge ADSL seront disponibles au niveau des agences commerciales d’AT, dans les cybercafés et les kiosques multiservices». Précisant que «l’opération a débuté aujourd’hui au niveau d’Alger», il a indiqué qu’«elle sera généralisée à travers l’ensemble du pays d’ici la fin du mois de juillet, au plus tard le mois d’août prochain», ce qui, selon lui, «devrait à terme permettre aux clients de ne plus subir les contraintes d’attente au niveau des agences commerciales», a-t-il estimé. Il y a lieu de noter que le projet de lancer d'autres cartes d'une capacité plus importante est en cours d'étude.                                                        
S. O.

Le gouvernement a décidé d’inscrire 140 milliards DA en concours définitif en direction des MPTIC
« Algérie Télécom prévoit  2 millions de lignes supplémentaires pour 2014 »
 «Plusieurs actions sont prévues au niveau national pour améliorer la qualité de l’internet», a déclaré à la presse, M. Moussa Benhamadi. Reconnaissant que «le réseau est loin de satisfaire la demande exprimée», le ministre a affirmé qu’«il est question de l’étendre en matière de transport et d’accès, c’est-à-dire qu’il doit être présent partout dans les cités, les nouveaux quartiers et autres». «Il faut aussi introduire de nouvelles technologies, qu’on a entreprises depuis 2009 : améliorer la qualité des services par la disponibilité des agents, le bon accueil, la réparation des dérangement de manière rapide et de façon efficace, et le replacement de certains nombres de câbles de transport en cuivre par la fibre optique», a-t-il expliqué. Il a souligné qu’«il y a tout un programme qui se fait. AT a bénéficié récemment d’une ligne de crédit de 115 milliards de DA avec un taux d’intérêt de 3,7%, un différé de 7 ans et payable sur 15 ans». «En plus de cette ligne de crédit, dit-il, le gouvernement a décidé d’inscrire 140 milliards de DA en concours définitif en direction des MPTIC, pour soutenir l’effort en matière de développement de la fibre optique puisqu’il a été retenu que toutes les localités de plus de 1.000 habitants seront connectés à la fibre optique au Nord et 500 habitant pour les Hauts Plateaux, et le Sud, pour que toutes les localités soient connectés». En outre, «l’introduction des nouvelles techniques, telles que le MSAL partout, AT prévoit 2 millions de lignes supplémentaires pour 2014, c’est un engagement qui a été pris devant le gouvernement et l’APN, il faudra qu’il soit tenu», ajoute-t-il. «Il y a des efforts déployés, les citoyens ne voient pas tout de suite l’effet de ces efforts, mais d’ici la fin de l’année, nous allons commencer à en sentir les résultats», a-t-il conclu.        
S. O.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions