dimanche 16 fvrier 2020 21:52:36

Contrebande de carburant : 900.000 litres d’essence saisis en 6 mois

Décidément la contrebande de carburant particulièrement à l’ouest du pays n’en finit pas. Des centaines de milliers de litres sortent illicitement de nos frontières pour être vendus cinq fois plus cher et alimenter les véhicules au-delà de nos frontières.

PUBLIE LE : 16-07-2013 | 0:00
D.R

Décidément la contrebande de carburant particulièrement à l’ouest du pays n’en finit pas. Des centaines de milliers de litres sortent illicitement de nos frontières pour être vendus cinq fois plus cher et alimenter les véhicules au-delà de nos frontières. Les «Hallabas», sobriquet des contrebandiers de carburant provoquent quotidiennement des files d’attentes interminables devant les stations d’essence pour s’approvisionner la plupart du temps, deux à trois fois jour. Nombreux ceux, si ce n’est la majorité des contrebandiers qui possèdent des voitures de 15 à 20 ans d’âge trafiquées et possédant un deuxième réservoir.
Aujourd’hui, ce type de criminalité organisée est devenu un véritable casse-tête pour les services de sécurité qui luttent quotidiennement pour endiguer un tant soit peu de l’ampleur de ce phénomène qui a provoqué une pénurie en matière de carburant. Une pénurie qui s’est bien installée depuis maintenant une quinzaine de jours, au niveau de certaines villes frontalières, particulièrement à Tlemcen où cette wilaya «consomme plus de carburant que la capitale», a affirmé le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, avant-hier.
En termes de chiffres, ce sont pas moins de près de 900.000 litres de carburant (813.178 litres) qui ont été saisis dont 83,09 % de Gasoil) durant les six premiers mois de l’année courante, ce qui représente une hausse de 22,03 % comparativement à la même période de l’année dernière a indiqué le colonel Mohamed-Tahar Benamane, directeur de la sécurité publique et de l’emploi, lors d’une conférence de presse au siège du commandement. 1.550 affaires du trafic de carburant ont été traitées ce qui représente 66,21 % de la contrebande.
Certes la quantité de carburant saisie a enregistré une progression mais celle des affaires traitées a connu une baisse de 2,45 % comparativement à la même période de l’année écoulée. Les wilayas les plus touchées par ce phénomène sont les villes frontalières telles que Tlemcen (632), Souk-Ahras (359) et Tébessa (329). Résultat des enquêtes :159 personnes impliquées ont été arrêtées, explique notre interlocuteur.
A titre de rappel, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, avait indiqué lors d’une conférence de presse animée à Ain Defla, que « «25 % de la production nationale de carburant est gaspillée et exportée illégalement aux frontières ».
M. M .

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions