dimanche 08 dcembre 2019 05:25:45

Daho Ould Kablia et Benbada inaugurent trois marchés couverts à Ain-Defla : Bannir l’informel

C’est une visite de travail conjointe consacrée au secteur du commerce qu’ont effectué hier, dans la wilaya d’Ain-Defla MM. Daho Ould Kablia et Mustapha Benbada, respectivement ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales et ministre du Commerce.

PUBLIE LE : 15-07-2013 | 0:00
D.R

M. Ould Kablia : «Ce sont plus de 150 marchés couverts et 300 marchés de proximité avec des systèmes modulaires qui ont été programmés à travers le territoire national, intéressant et impliquant directement plus de 53.000 commerçants et le taux national de réalisation a atteint les 90 %».

M. Benbada : « Des textes réglementaires sont en préparation pour la gestion de ces établissements commerciaux».

C’est une visite de travail conjointe consacrée au secteur du commerce qu’ont effectué hier, dans la wilaya d’Ain-Defla MM. Daho Ould Kablia et Mustapha Benbada, respectivement ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales et ministre du Commerce. Une visite commune pour rappeler la feuille de route que s’était tracée les deux départements au mois de septembre dernier, dans leur mobilisation à lutter contre le marché informel et à réaliser dans un programme d’urgence des marchés de proximité et des marchés couverts à travers le territoire national avec comme échéance le mois présent, le mois béni du Ramadhan. Bourached, Rouina et Ain-Defla-ville autant de points, autant de marchés couverts inaugurés pour la circonstance. D’une consistance de 120 locaux avec des box centraux et des sanitaires chacun, ces nouveaux espaces commerciaux offrent de fait, une opportunité d’insertion des jeunes dans le circuit réglementaire du commerce, et pour le consommateur l’occasion de faire ses emplettes en toute sécurité.
Pour M. Daho Ould Kablia, «ces inaugurations qui ont suivi celles effectuées dans d’autres wilayas du pays viennent en concrétisation des engagements pris par les deux départements ministériels». Ce sont plus de 150 marchés couverts et 300 marchés de proximité avec des systèmes modulaires qui ont été programmés à travers le territoire national, intéressant et impliquant directement plus de 53.000 commerçants et le taux national de réalisation a atteint les 90 %» devait-il ajouter au cours d’un point de presse à l’issue de la visite de travail.
Pour le ministre du Commerce, le taux de réalisation est des plus satisfaisants, s’agissant d’un programme dicté par l’urgence qui ne concerne a-t-il précisé que 332 marchés couverts, 650 autres marchés couverts ont été lancés depuis 2012, à raison de 160 marchés pour 17 wilayas et 157 marchés sur 20 wilayas durant cette présente année, le reste sera lancé en 2014.
Des textes réglementaires sont en préparation pour la gestion de ces établissements commerciaux a informé M. Benbada. Avec juste une carte d’activité établie par l’APC, le jeune bénéficiaire est exonéré d’impôts durant trois années et de paiement de loyer pour les six premiers mois.
Une réorganisation du circuit commercial avec en amont la réalisation de nouveaux marchés de gros à l’instar de celui de Bourached dans la wilaya d’Ain-Defla qui va permettre selon M. Benbada de juguler l’important flux de produits agricoles estimés à plus de 132 millions de quintaux.
 A. M. A.


M. Benbada : « Les prix pratiqués à Alger sont de 15 à 20% supérieurs à la moyenne nationale »

Pour M. Benbada, ministre du Commerce, les prix en vigueur en ces premiers jours du mois sacré du Ramadhan sont des plus abordables et des plus raisonnables, «hormis trois produits sur lesquels la demande est très forte et qui ont connu une hausse substantielle». D’habitude l’envolée des prix se faisait bien avant l’arrivée du Ramadhan a-t-il relevé et de signaler que la capitale ne doit pas être considérée comme la seule  référence en matière de prix, « les prix pratiqués à Alger sont de 15 à 20 % supérieurs à la moyenne nationale».

Ould Kablia :
« Attribution prochaine de 1.100 logements à leurs bénéficiaires »


1.100 logements sociaux seront attribués à leurs  bénéficiaires au cours du mois d'août prochain dans la wilaya de Aïn Defla,  a annoncé le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales.
M. Ould Kablia a précisé, que les commissions compétentes en la matière s'attèlent à l'étude des demandes des postulants à ces logements. D'autres opérations d'attribution auront lieu une fois que les autres
 chantiers de construction de logements sur le territoire de la wilaya auront été parachevés, a précisé M.Ould Kablia.

Contrebande aux frontières
M. Ould Kablia : « 25 % de la production nationale de carburant est gaspillée et exportée illégalement aux frontières »

Avant d’être un problème d’ordre économique, il s’agit d’un problème sécuritaire a estimé le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales en réponse à une question concernant la contrebande notamment du carburant aux frontières Est et Ouest du pays. «25 % de la production nationale de carburant est gaspillée et exportée illégalement» aux frontières a précisé le ministre. Devant l’ampleur du phénomène, le ministre de l’intérieur a rappelé la tenu d’un conseil interministériel restreint et où il a été décidé entres autres le renforcement en moyens humains et matériels des différentes unités engagées sur place, la multiplication des barrages fixes et mobiles, les unités de l’Armée nationale populaire ont été, par ailleurs, chargées de creuser des tranchées coupe-circulation.
Au niveau des stations-services a souligné M. Ould Kablia, des mesures ont été prises et un durcissement des sanctions pénales avec la saisie directes des moyens utilisés mais aussi des biens de personnes désormais incriminées dans ce genre de trafic. Intervenant également sur ce point, le ministre du Commerce a fait part quant à lui d’une réorganisation de la réglementation régissant l’activité de gros dans les régions frontalières. Il a été relevé, a souligné M. Benbada que dans des communes frontalières, il a été recensé plus de registre de commerce de gros que de détail, un commerce essentiellement tourné vers la contrebande. Les walis auront plus de prérogatives en matière de contrôle et d’établissement de registre de commerce.                        A. M. A.

Examen global du dossier des investissements locaux
Ould Kablia : « Prochaines rencontres périodiques ministère de l'Intérieur-walis »

Le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales organisera prochainement des rencontres périodiques avec les walis de la République pour procéder à un examen global du dossier des investissements locaux, a indiqué, hier, à Aïn Defla, le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia.
«Chaque rencontre regroupera périodiquement 4 à 5 walis et sera consacrée à un examen global du dossier des investissements locaux», a précisé M. Ould Kablia dans une déclaration à la presse, lors de sa visite dans la wilaya en compagnie du ministre du Commerce, Mustapha Benbada.
 Ces rencontres sont d'autant plus importantes que le «gouvernement mise aujourd'hui sur l'investissement», a soutenu le ministre, soulignant que le wali «est le premier responsable de la réussite des investissements locaux dans le cadre de ses prérogatives au sein de la commission de wilaya».
 

Les travaux démarreront vers la fin de l’année
Un marché de gros sur 12 hectares à Aïn Defla


Les travaux de réalisation du marché de gros d’Aïn Defla seront lancés vers la fin de l’année en cours, a annoncé le ministre du Commerce. M. Benbada, a indiqué que ce marché de 12 hectares donnera une nouvelle impulsion à l’activité commerciale dans la région.
La production annuelle de fruits et légumes à l’échelle nationale est de l’ordre de 130 millions de quintaux, a observé M. Benbada, faisant remarquer que la capacité des marchés nationaux ne dépasse pas à l’heure actuelle la moitié de ce chiffre. Il a affirmé que la réalisation du marché de gros de Aïn Defla fait partie d’un programme national, affirmant qu’une fois opérationnelles, les structures commerciales réalisées pourront absorber la production enregistrée.
 

Un marché de détail de fruits et légumes ouvert aux halles d'El Karma (ORAN)
Des produits à moindre frais

Vingt locaux de vente en détail viennent d’être réservés au niveau du marché de gros de fruits et légumes de la commune d'El Karma (sud d'Oran), a-t-on appris auprès du directeur de l'entreprise publique de gestion de cet espace commercial. Cette initiative, lancée dès le début du mois sacré du Ramadan, permet aux consommateurs d’acquérir des produits à des prix raisonnables et très compétitifs par rapport à ceux des autres marchés de la wilaya. Les marchands de fruits et légumes s’approvisionnent directement auprès des mandataires du marché de gros, ce qui permet d’éviter le paiement de certaines charges, comme celles du transport, directement répercutés sur le consommateur. Le marché de gros de fruits et légumes d'El Karma enregistre actuellement une abondance de produits frais cédés à des prix très raisonnables depuis le début du mois du Ramadhan au cours desquels 1.700 tonnes de fruits et légumes ont transité durant les trois premiers jours du jeûne au niveau de cette infrastructure. Ouvert depuis plus d'une année, ce marché dispose de 216 locaux et 20 chambres de froid et autres structures d'accompagnement. L'entreprise publique chargée de sa gestion envisage de réaliser certains projets dont la création d’un espace réservé à la vente d'œufs en gros, la création d'une unité de récupération du papier pour la fabrication des palettes d’œufs, entre autres.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions