mercredi 22 mai 2019 06:56:47

Dr Sami Abdallah Al Salah, ambassadeur du royaume d’Arabie Saoudite à Alger : « Plus de 170.000 visas Omra délivrés»

La « Omra » ou petit pèlerinage aux Lieux saints est très prisée par les musulmans, notamment durant le mois sacré de Ramadhan. Selon un hadith authentique du Prophète (QSSSL) : « Une Omra durant le ramadan équivaut à un pèlerinage en ma compagnie », beaucoup de citoyens, aisés ou pas, se déclarent partants, à condition qu’ils obtiennent le visa d’entrée en Arabie saoudite

PUBLIE LE : 13-07-2013 | 0:00
D.R

La « Omra » ou petit pèlerinage aux Lieux saints est très prisée par les musulmans, notamment durant le mois sacré de Ramadhan. Selon un hadith authentique du Prophète (QSSSL) : « Une Omra durant le ramadan équivaut à un pèlerinage en ma compagnie », beaucoup de citoyens, aisés ou pas, se déclarent partants, à condition qu’ils obtiennent le visa d’entrée en Arabie saoudite. Donc, à peine le ramadhan entamé, les agences de voyages font face à une véritable ruée pour aller à La Mecque. Comparativement au Hadj, où le rôle de l’Etat en matière de prise en charge des pèlerins est important, les candidats à la « Omra » sont libres de choisir l’agence de voyages qui leur convient, précisons-le. Par ailleurs, il faut savoir que le nombre de candidats algériens à la « Omra » ne cesse d’augmenter d’année en année, dépassant les 120.000 personnes, dont plus de la moitié, durant la deuxième quinzaine du mois de Ramadhan,  d’après le ministre des Affaires religieuses et du Wakf, Dr Bouabdallah Ghlamallah. Mais les lourds travaux d’aménagement des Lieux saints de La Mecque, qui dureront jusqu’en 2016, selon les autorités saoudiennes, risquent d’entraîner bien des désagréments pour les hadjis, à cause des prix élevés pratiqués par les propriétaires des immeubles d’habitation et hôtels, situés à proximité du « Haram el Mekki » et également, concernant l’accomplissement de leurs devoirs religieux.
Sollicité par la presse, lors d’un forum organisé dernièrement  dans la capitale, l’ambassadeur d’Arabie saoudite à Alger, Dr Sami Abdallah Al Salah, a rappelé qu’aucune mesure de restriction n’a été prise concernant la « Omra » ; la seule décision  prise dernièrement par les autorités de son pays portait uniquement sur la réduction de la durée de validité du visa à 15 jours, précisant ensuite  que 170.000 visas « Omra » ont été délivrés par ses services, jusqu’à la date du 17 juin dernier, soit une hausse de 15% par rapport à l’année dernière.
Il a évoqué aussi l’infection causée par le coronavirus dans plusieurs pays, dont l’Arabie saoudite, en précisant que ce problème de santé est bien pris en charge par les autorités sanitaires de son pays et que les candidats au Hadj cette année doivent se faire vacciner contre la maladie  au préalable.
Il y a lieu de souligner que plus de 2,5 millions de hadjis sont attendus aux Lieux saints de l’Islam, les dix derniers jours de ce mois de Ramadhan, pour accomplir la « Omra », a rapporté le mois d’avril dernier le journal saoudien Erriadh. Selon Dr Bandar Ben Mohamed Hadjar, ministre saoudien du Hadj, plus de 5,5 millions de hadjis ont effectué le petit pèlerinage « Omra » l’année dernière, rapporte la même publication.
 Mourad A.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions