mercredi 18 septembre 2019 08:05:23

M. Haraoubia à Bouira : « La rentrée universitaire 2013/2014 se passera dans de bonnes conditions »

Le ministre a déclaré que «près de 1.300.000 étudiants sont attendus pour la prochaine rentrée universitaire, toutes filières confondues, dont 195.277 nouveaux bacheliers.»

PUBLIE LE : 12-07-2013 | 23:00
D.R

De nos envoyées spéciales : Wassila Benhamed et Louisa Mouzaoui
 

Le ministre a déclaré que «près de 1.300.000 étudiants sont attendus pour la prochaine rentrée universitaire, toutes filières confondues, dont 195.277 nouveaux bacheliers.»

«Nous veillons à ce que les étudiants soient d’accueillis dans de bonnes conditions», a déclaré jeudi dernier, à Bouira, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Rachid Haraoubia, lors d’un point de presse organisé en marge d’une tournée d’inspection des différents projets du secteur.
Accompagné d’une importante délégation de son secteur, et des autorités locales, M. Haraoubia, a procédé à l’inauguration de plusieurs infrastructures universitaires, telles que le  nouveau siège de la direction des œuvres universitaires et celui du rectorat ainsi que la bibliothèque centrale de l’université de Bouira.
Il a en outre, visité les différents bureaux et salles du nouveau siège de la Direction des œuvres universitaires (DOU), où il s’est enquis de la qualité des réalisations, avant de procéder à l’inauguration de l’auditorium de l’université de Bouira.
 Affichant pendant toute la visite, son optimisme quant au bon déroulement de la prochaine rentrée universitaire dans cette wilaya, le ministre s’est dit satisfait de l’état d’avancement des différents chantiers. Des chantiers qui, une fois achevés, «permettront d’alléger la  pression sur les classes» a-t-il estimé. Dans ce contexte, il a tenu à saluer les efforts consentis par  les autorités locales et leurs rôles dans la réalisation de cet important projet (pôle universitaire) dans la wilaya de Bouira. Idem pour le bon niveau atteint par les services des œuvres universitaires de cette wilaya.
En ce qui concerne le logement de fonction, le ministre a expliqué que «50 logements sont prêts à la distribution et 210 autres sont en cours de réalisation, dont une grande partie est bien avancée.»

Sortie de plus de 286.500 étudiants après les sessions de juin et septembre 2013
M. Haraoubia a également inspecté le pôle universitaire, le plus important projet de son secteur dans la wilaya de Bouira, qui sera doté de 7.000 places pédagogiques, dont 4.000 sont prévues pour la prochaine rentrée universitaire (2013-2014). Les 5.000 places concernent deux nouveaux instituts, à savoir celui de la terre et de l’eau, et celui du génie électrique et de la construction, a indiqué un responsable en charge du projet, qui devra être livré en 2014.
Répondant à une question relative à une possible création d’une faculté de médecine à Bouira, le ministre a estimé que «cela dépend d’une série de données qui sont indispensables pour la réalisation de ce genre de projet et qu’il doit y avoir 32 spécialités pour pouvoir réaliser cette faculté.»
Le ministre avait déclaré que «près de 1.300.000 étudiants sont attendus à la prochaine rentrée universitaire, toutes filières confondues, dont 195.277 nouveaux bacheliers.»
S’agissant du dispatching par filières des nouveaux bacheliers session juin, il a été recensé 65.672 reçus en lettres et philosophie, 21.968 en langues étrangères et 58.613 en économie et gestion, alors que 810.086 admis ont été recensés en sciences expérimentales, 7.855 reçus en mathématiques et 18.083 dans la filière technique sportive (TS). Pour ce qui est du taux de réussite par filière à l’échelle nationale, les bacheliers TS (génie civil) occupent la première place avec un taux de réussite de 61,34 % , devant la filière des mathématiques (58,65 %), alors que la plus faible filière est celle des lettres et la philosophie avec 31,50 %.
Le ministre a annoncé, d’autre part, que les établissements du secteur de l’enseignement supérieur avaient accueilli 1.251.996 élèves durant l’année universitaire 2012-2013 inscrits dans différentes spécialités de formation, et prévu la réception de 118.200 nouveaux sièges pédagogiques et 70.700 nouveaux lits, ainsi que la hausse du nombre d’enseignants à plus de 51.000 entre enseignants et chercheurs.
 Le département de l’enseignement supérieur prévoit également après les sessions de juin et septembre 2013, la sortie de plus de 286.500 étudiants.
Enfin, avant de quitter cette wilaya, M. Haraoubia s’est également enquis  du  déroulement des opérations des pré-inscriptions des nouveaux bacheliers, est s’est dit satisfait des conditions dans lesquelles les étudiants effectuent  les préinscriptions pour lesquelles des moyens humains et matériels ont été mis en place pour mener à bien le travail.
W. B.


Inscriptions universitaires
La première phase prend fin aujourd’hui avant minuit

• Les nouveaux bacheliers sont appelés à confirmer soigneusement leur fiche de vœux et ne pas communiquer leur code secret.

Les préinscriptions au titre de l’année universitaire 2013-2014, prendront fin aujourd’hui, pour laisser place au traitement informatisé des vœux des 195.277 lauréats du bac session juin 2013. Cette opération est totalement prise en charge par l’Ecole nationale supérieure d’informatique. Les résultats d’orientation seront publiés sur le Net afin que chaque nouvel étudiant puisse confirmer son choix. Les étapes de confirmation des choix ou leur annulation s’étaleront sur une durée de deux jours. Elles débuteront demain et se poursuivront jusqu’à  mardi prochain (du 14 au 16 juillet), avant que les fiches de vœux ne soient envoyées au ministère pour la phase de traitement. Pendant cette période le bachelier peut, s’il n’est pas content de son orientation, modifier la liste de ses vœux, en remplissant une autre fiche de vœux, modificative qui répond le mieux à son profil et à la moyenne obtenue au Bac.
A partir du 23 Juillet, les institutions universitaires informeront les nouveaux inscrits des nouvelles disciplines et branches auxquelles ils sont orientés, dans la même période, le champ leur sera ouvert aux dépôts des demandes de recours. Si aucun des dix choix n'a pu être satisfait, une autre formation est proposée au bachelier. Si jamais cette autre proposition ne lui convient pas, il pourra entre le 23 et 25 du mois courant introduire un recours. Il lui sera proposé encore une autre liste des filières auxquelles il a le droit de postuler, en conformité avec les règles définies dans la circulaire ministérielle, et les moyennes d'admission obtenues après le traitement national informatisé.
Durant et après le traitement informatisé des vœux l’étudiant pourra, de ce fait, disposer, du 23 au 25 de ce mois, des résultats d’orientation et recevoir son affectation afin de procéder, du 27 au 31 juillet, à son inscription définitive. Les résultats d'orientation seront publiés sur le site suivant « http://www.orinetation.esi.dz »
Il y a lieu de rappeler que les orientations se font en tenant compte des choix exprimés, des résultats des candidats ainsi que de la capacité d’accueil des universités et instituts supérieurs.

Une multitude de choix, et aussi beaucoup d’options de recours
Selon le directeur général de l’ENSI, Mouloud Koudil, le nouveau bachelier doit comprendre que son orientation dans les dix choix possibles parmi les filières autorisées, se fait sur la base de trois principaux critères, la note obtenue au bac, la circonscription géographique et le nombre de places disponibles dans chaque filière. Le nouveau bachelier trouvera dans le guide de l’étudiant les démarches à suivre pour accomplir sa préinscription. «Le traitement des affectations se fait en fonction des places pédagogiques. Il est de ce fait impossible de prévoir à l’avance la moyenne minimale par filière», a souligné M. Koudil, appelant les nouveaux bacheliers à confirmer soigneusement leur fiche de vœux et ne pas communiquer leur code secret. Les concours d’aptitude et d’accès aux écoles préparatoires, se dérouleront du 24 au 27 juillet.
En cas d’échec aux tests, la réorientation des bacheliers se fera 72 heures avant la clôture des inscriptions. Bien que les effectifs ne soient pas aussi importants que ceux de l’année précédente, le ministère de tutelle a mis en place toutes les mesures pour une prise en charge adéquate des lauréats. Les procédures sont les mêmes. Les moyennes exigées dans chaque filière le sont également. Sauf pour les filières scientifiques dont l’accès est tributaire de la moyenne minimale fixée en fonction des places pédagogiques disponibles dans chaque département, à l’exemple de certaines facultés telles que bio médicale, pharmacie, chirurgie dentaire ainsi que les écoles préparatoires et l’Ecole nationale supérieur d’informatique (ENSI). En termes de capacités d’accueil, il est prévu pour cette année la réception de 118.200 nouvelles places pédagogiques, portant à 1.250.000 le nombre de places à travers les institutions relevant du département de la formation supérieure.
Le secteur enregistre pour la rentrée universitaire 2013-201 3.500 offres de formation en licence, 3.250 en master et 39 filières d’excellence à recrutement national, 5 offres dans les écoles préparatoires (sciences et techniques), 5 offres dans les écoles préparatoires (sciences économiques, commerciales et gestion) en plus de 3 autres offres de formation dans les classes préparatoires intégrées : l’Ecole polytechnique, l’Ecole nationale supérieure d’informatique et l’Ecole nationale supérieure de biotechnologie.
Sarah Sofi

Plus de 96.000 nouveaux bacheliers ont effectué leurs préinscriptions

Plus de 96.000 nouveaux bacheliers ont effectué leurs préinscriptions jusqu'à mercredi à travers le territoire national, a indiqué le chargé de l'information au ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Noureddine Zaid. 96.630 bacheliers ont effectué leurs préinscriptions depuis le début de l'opération le 7 juillet à travers le territoire national, soit un taux de 49,48 % de l'ensemble des bacheliers qui ont jusqu'au 13 juillet pour s'inscrire, a précisé à l'APS, M. Zaid. 181.816 bacheliers, soit 94 % de l'ensemble des admis ont signé la Charte de l'université, a-t-il ajouté. Rappelant que les préinscriptions se font en ligne, le vice-recteur de l'Université d'Alger I, chargé de la pédagogie, Aziz Salami, a fait savoir que les nouveaux bacheliers pouvaient toutefois se rendre à l'université qui reste à leur disposition tous les jours de 9 h à 16 h pour les orienter et les aider à remplir leurs fiches de vœux. La deuxième étape aura lieu du 14 au 16 juillet et concerne la confirmation des choix où leur annulation. La troisième étape aura lieu du 23 au 25 juillet et sera consacrée à l'orientation et aux recours en ligne. Les recours ne sont recevables que lorsque l'orientation ne correspond à aucun des 10 choix mentionnés sur la fiche de vœux, selon la même source.
Concernant les œuvres universitaires (hébergement et bourse), l'Office national des œuvres universitaires d'Alger-Centre met à la disposition des futurs étudiants le site web www.dou-algerest.org où ils pourront télécharger la décision d'hébergement lors des inscriptions définitives prévues du 27 au 31 juillet 2013.


Médéa
Des mesures pour atténuer la pression sur la rentrée scolaire et universitaire

Des mesures ont été prises par le wali de Médéa en vue d’atténuer la pression susceptible de surgir en matière d’hébergement et de places pédagogiques lors des rentrées universitaire et scolaire en septembre prochain. Parmi les mesures annoncées à l’occasion de sa visite d’inspection, jeudi, à travers les localités de Médéa, Ouzera, Berrouaghia et Zoubiria, M. Brahim Merad a fait état du transfert «provisoire» de certaines structures relevant du secteur de l’éducation au profit de l’université de Médéa, qui est confrontée à une rentrée «très difficile», en raison du retard accusé dans la réalisation des projets inscrits à son indicatif.  Outre le transfert «momentané» d’un lycée de 1.000 places pédagogiques, situé dans le nouveau pôle urbain pour le compte du secteur de l’enseignement supérieur, ce dernier s’est vu affecté, jeudi, une structure d’hébergement située dans la commune d’Ouzera, à 12 km à l’est de Médéa, pouvant accueillir, après réhabilitation, quelque 300 résidents. Ces deux décisions interviennent suite au retard constaté dans la matérialisation des projets d’équipement inscrits au profit du secteur de l’enseignement supérieur, dont notamment la réalisation en «urgence» de 2.000 places pédagogiques et de plusieurs blocs d’hébergement. Pour pallier au déficit qui pourrait également surgir, durant la rentrée scolaire de septembre, d’autres décisions ont été prise par le wali afin de réduire la pression sur certains établissements éducatifs. Il s’agit, pour le cas des élèves du cycle secondaire de la daïra d’Ouzera, du transfert des effectifs inscrits pour la prochaine rentrée vers le lycée de Zoubiria, à 36 km au sud, opérationnel dès le mois de septembre. Il a été également décidé le lancement des travaux de réhabilitation du lycée Bencheneb, le plus ancien établissement éducatif de la wilaya, devant permettre d’accueillir un nombre important d’élèves. Sur le plan des réceptions, le directeur de l’éducation, M. Ahmed Lalaoui, a annoncé qu’une douzaine de nouvelles structures seront livrées au secteur à la rentrée de septembre, dont deux lycées, cinq CEM et un nombre égal d’écoles primaires. Le secteur sera renforcé aussi par une cinquantaine de classes, réparties sur plusieurs établissements et une vingtaine de cantines scolaires.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions