mardi 31 mars 2020 03:42:55

Loisirs : La forêt de Djebel Messaâd paradis des randonneurs

Les adeptes des randonnées pédestres et de «l’évasion», nombreux à Msila lorsque survient l’été, se dirigent en famille ou entre amis vers la forêt de Djebel Messaâd, pour prendre un bol d’air frais et vivifiant dans ce bois culminant à 1.600 mètres d’altitude.

PUBLIE LE : 03-07-2013 | 0:00
Les adeptes des randonnées pédestres et de «l’évasion», nombreux à Msila lorsque survient l’été, se dirigent en famille ou entre amis vers la forêt de Djebel Messaâd, pour prendre un bol d’air frais et vivifiant dans ce bois culminant à 1.600 mètres d’altitude.
Dans cette forêt dépendant de la commune montagneuse de Messaâd, située à une centaine de kilomètres du chef-lieu de la wilaya, des promeneurs du crépuscule «envahissent» les lieux, humant à pleins poumons les exhalaisons odorantes distillées par plusieurs essences, dont les pins d’Alep qui offrent aussi des coins ombragés propices à des pique-niques et à des réunions conviviales entre copains. Amateurs de thé par excellence, les M’silis ne se gênent pas, une fois sur place, de ramasser des brindilles de bois pour préparer leur breuvage favori sous les arbres. Ceux qui préfèrent «El Djour», une infusion typique de la région du Hodna faite à base de «Aâraâr» (genévrier de Phénicie), se dirigent vers le seul café du coin qui s’est spécialisé en la matière. L’affluence est telle (l’on y vient de plusieurs commune de la wilaya de Msila) que les espaces de jeux et de loisirs aménagés pour les enfants, ainsi que les quelques manèges installés par la commune à Djebel Messaâd, ne répondent pas aux besoins du flux de bambins fréquentant les lieux. Qu’à cela ne tienne, les tout-petits, insouciants, créent leur monde à l’ombre des pins et se dépensent sans compter dans des jeux et des activités «libres». Surveillés du coin de l’œil par leurs parents, les enfants, piaillant sans discontinuer, se ressourcent et emplissent leurs poumons de l’air frais que dégage cet endroit féérique. Durant ces journées d’été, longues et caniculaires, la forêt de Djebel Messaâd est également devenue un lieu de prédilection pour les jeunes qui s’adonnent à toutes sortes d’activités physiques comme le jogging ou la marche sportive. D’autres, faute de lieux de loisirs dans cette wilaya, préfèrent écouter de la musique, jouer aux dominos ou donner libre cours à leurs talents de musiciens, improvisant des partitions, au grand bonheur des familles qui semblent se réjouir de ces concerts en plein air. Offrant paix, sérénité et détente, et pouvant constituer un véritable embryon pour l’écotourisme dans la région du Hodna, la forêt de Djebel Messaâd attend toujours des projets d’investissement à même de valoriser un site exceptionnel. On murmure que cette forêt, relevant du patrimoine de la conservation des forêts et régie par des lois rigoureuses, «décourage» les opérateurs qui hésitent à y investir. Du côté de la commune de Djebel Messaâd, on affirme, malgré tout, que dans le moyen ou le long terme, la région est destinée à connaître un véritable «essor» en matière d’hôtellerie et de tourisme. Un élu affirme même sans ambages que la forêt de Djebel Messaâd «demeurera ce précieux joyau qui trônera fièrement sur le front du Hodna». 
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions