vendredi 16 novembre 2018 03:16:52

La Croatie fait son entrée dans l’UE : Un succès de l’intégration européenne

C’est fait. La Croatie, au terme de 10 ans de négociations intenses, est devenue le 28e membre de l’Union européenne. Le deuxième pays des Balkans, après la Slovénie.

PUBLIE LE : 02-07-2013 | 0:00
D.R
C’est fait. La Croatie, au terme de 10 ans de négociations intenses, est devenue le 28e membre de l’Union européenne. Le deuxième pays des Balkans, après la Slovénie. Cette adhésion « confirme le succès de l’intégration européenne », et constitue « une valeur sure à même d’ouvrir d’autres perspectives », a déclaré M. Marin Andrijasevic, ambassadeur de Croatie à Alger, lors d’une conférence de presse conjointe avec Marek Skolil, chef de la délégation européenne, au siège de l’UE à Alger. Avec l’Algérie, il sera question de « renforcer les liens historiques » et d’« impulser une nouvelle dynamique » aux secteurs d’investissements.
Une coopération qui « doit être améliorée dans plusieurs domaines, notamment touristique, d’autant plus que les deux pays disposent d’atouts incontournables ». M. Andrijasevic compte également renforcer le partenariat dans les domaines de la pêche, du génie civil et de l’électricité, en particulier pour la fabrication des transformateurs. La construction des ports de pêche, comme c’est le cas pour celui de Skikda, intéresse également les Croates. 
Bénéfique à plus d’un titre, cette adhésion « extrêmement laborieuse » permet à la Croatie un meilleur accès à l’Algérie, signataire de l’accord d’association avec l’UE. « On aura plus d’avantage par rapport au passé », confie l’ambassadeur. Cet intérêt particulier accordé à notre pays est lié aux « histoires communes que les deux pays se partagent ».
Mieux, le 28e membre de l’UE est désigné, depuis janvier 2013, comme coordinateur de l’OTAN à Alger. La Croatie, explique M. Andrijasevic, est une « passerelle » entre les pays membres et non membres de cette organisation planétaire. De son côté, le chef de la délégation européenne, M. Skoli, trouve en cette intégration « un signe d'encouragement pour les autres candidats comme la Serbie et le Kosovo pour ouvrir les négociations d'adhésion ». 
Il confirme dans un autre contexte la venue à Alger les 6 et 7 juillet de José Manuel Barroso, président de la Commission européenne.
Fouad IRNATENE
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions