mercredi 18 octobre 2017 23:17:42

Mme Wendy Sherman, sous-secrétaire d'Etat américaine aux Affaires politiques : « L’Algérie avance sur tous les fronts »

L’Algérie et les USA partagent les mêmes objectifs dans divers domaines, y compris la lutte contre le terrorisme pour sécuriser toute la région.

PUBLIE LE : 17-06-2013 | 0:00
D.R

L’Algérie et les USA  partagent les mêmes objectifs dans divers domaines, y compris la lutte contre le terrorisme pour sécuriser toute la région.

La sous-secrétaire d'Etat américaine aux Affaires politiques, Wendy Sherman, a achevé hier sa visite de deux jours à Alger.  Avant de quitter notre pays, elle a  animé une conférence de presse au siège de l’ambassade américaine à Alger.  
A cette occasion, elle dira qu’elle a eu d’excellents entretiens avec les responsables algériens et que les discussions ont porté sur un nombre de sujets ayant trait aux relations bilatérales, au partenariat, à la coopération sécuritaire, à la bonne gouvernance, à la démocratie et sur comment travailler ensemble pour améliorer les choses à l’avenir avec l’Algérie, considérée comme un pays leadership  dans la région. Elle ajoutera que sur la base de ses entretiens avec de jeunes entrepreneurs,  il est clair que l’Algérie jouit d’un présent brillant et peut prétendre à un avenir meilleur. Sur les questions internationales évoquées, elle dira que « les USA et l’Algérie ont des valeurs partagées,  à savoir  réaliser la paix, la stabilité et le progrès dans le monde ».
La sous-secrétaire d’Etat aux Affaires politiques réitérera devant les journalistes la position de Washington « à travailler avec tout gouvernement ou candidat  élu  conformément au processus démocratique », soulignant que les USA n’ont pas à décider à la place du peuple algérien. Elle souhaitera un prompt rétablissement au Président Bouteflika et un retour immédiat, tout en estimant que l’Algérie avance sur tous les fronts et il y a une continuité.
Interrogé sur le processus de réformes démocratiques engagées en Algérie, elle estimera que “beaucoup de choses ont été faites, mais  qu’il reste encore à faire». Elle dira également qu’elle a eu à discuter avec les responsables algériens des réformes constitutionnelles qui doivent, selon elle, répondre « aux aspirations du peuple algérien».   Sur la coopération sécuritaire, la conférencière dira que «l’Algérie et les USA partagent les mêmes objectifs dans divers domaines, y compris la lutte contre le terrorisme pour sécuriser toute la région, y compris l’Algérie ». Mme Wendy Sherman ajoutera que «pour ce faire, nous utilisons les instruments et les outils adéquats et appropriés pour renforcer cette coopération, basée sur des relations fortes et solides”.
Répondant à une question sur les investissements américains en Algérie, elle dira qu’ils « sont déjà là et qu’à l’avenir, il y aura encore plus d’investissements »,  indiquant que les «USA ont pris acte de la volonté du gouvernement algérien de créer un environnement favorable à l’investissement et l’amélioration du climat des affaires ».
Elle précisera que « le marché algérien est extraordinaire et que les USA comptent être un acteur important dans ce domaine ».

Pays de la région : « Le changement est difficile, mais nécessaire »
Interrogé sur la situation en Libye et le fait que les USA ont peut-être  fait une erreur stratégique en s’y engageant militairement, elle rappellera que « c’est à l’appel du peuple libyen que la communauté internationale a intervenu en Libye, que le changement était demandé et que le gouvernement libyen fait tout pour que les choses aillent au mieux». Elle ajoutera : “Aujourd’hui au point où en sont les choses, on doit apporter notre soutien à la Libye pour qu’il construise son destin et l’Algérie, de par sa position de leadership dans la région, peut contribuer pour que les choses s’améliorent en Libye ».    
 A une question sur le fait de savoir si la région se dirige vers  plus de sécurité, la sous-secrétaire d’Etat américaine aux Affaires politiques répondra que le monde est en train de passer par une grande transition et que les peuples aspirent à la démocratie, au travail et à un meilleur avenir.
Elle poursuivra en indiquant que le changement est difficile, mais qu’il est nécessaire et doit se faire, poursuivant que les Algériens sont bien placés pour comprendre cela et qu’il faudra apporter soutien  et aide aux pays de la région.
Sur l’élection d’un nouveau président en Iran, elle rappellera que même s’il y avait une préoccupation avant cette élection quant à la sélection des candidats à la présidentielle, elle estimera que le peuple iranien a tranché pour Rouhani et que les USA souhaitent que cette opportunité soit saisie par l’Iran pour travailler avec la communauté internationale d’une manière sérieuse et constructive et instaurer un dialogue direct sur le programme nucléaire iranien.
Nadia Kerraz


M. Medelci s'entretient avec Mme Wendy Sherman

Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, s'est entretenu hier à Alger avec la sous-secrétaire d'Etat américaine aux  Affaires politiques, Mme Wendy Sherman, en visite en Algérie dans le cadre d'une tournée dans plusieurs pays d'Afrique du Nord.
  L'entretien s'est déroulé au siège du ministère des Affaires étrangères.  Les deux pays avaient lancé, en octobre dernier à Washington, un dialogue  stratégique qu'ils ont considéré comme le fondement sur lequel les Etats-Unis et l’Algérie “cherchent à construire leurs relations futures”.

 
Etroite collaboration en matière de sécurité
A l’issue de son entretien avec le ministre des Affaires étrangères, Mme Sherman a déclaré à la presse que “les Etats-Unis et l'Algérie travaillent de manière très étroite en matière de sécurité, de développement économique et social, de démocratie et de bonne gouvernance aussi bien au niveau bilatéral que sur le plan international”.  
“Nous avons abordé plusieurs questions liées aux bonnes et solides relations  entre l'Algérie et les Etats-Unis, et discuté de ce que nous pouvons faire ensemble au niveau régional et international”, a-t-elle dit.          
Mme Sherman a indiqué, en outre, s'être entretenue avec le Premier  ministre Abdelmalek Sellal et d'autres membres du gouvernement, ainsi qu'avec des hommes d'affaires et des représentants de la société civile.                  
Les deux pays avaient lancé, en octobre dernier à Washington, un dialogue  stratégique qu'ils ont considéré comme le fondement sur lequel les Etats-Unis et l’Algérie “cherchent à construire leurs relations futures”.


Sahara occidental
 “ Nous encourageons les deux parties à travailler avec M. Ross”

Sur la question du Sahara occidental, la sous-secrétaire d’Etat américaine aux Affaires politiques  dira que «la position des USA a toujours été la même sur le dossier», à savoir «une neutralité par rapport à cette crise”, tout en affirmant : «Nous encourageons les deux parties à travailler avec le représentant des Nations unies, Christopher Ross, pour trouver une solution acceptée par les deux parties crédible et durable.»
N. K.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions