dimanche 20 octobre 2019 07:30:09

Aït Djoudi : il ne reste plus que la signature

Pour la énième fois, Azzedine Aït Djoudi est de retour à la JSK. L’ex-sélectionneur des U21 s’apprête à s’asseoir sur le banc des Canaris.

PUBLIE LE : 14-06-2013 | 23:00
D.R

Pour la énième fois, Azzedine Aït Djoudi est de retour à la JSK. L’ex-sélectionneur des U21 s’apprête à s’asseoir sur le banc des Canaris. C’est ce qui a été convenu lors de l’entrevue l’ayant réuni avec Moh-Chérif Hannachi. Un choix de carrière qui n’a pas manqué de soulever quelques étonnements lorsqu’on connaît le parcours d’Aït Djoudi à la JSK, qui s’est achevé à chaque fois avec un renvoi sans rémission. Mais le voilà de nouveau versé dans cet éternel recommencement dont l’issue est facilement imaginable. Lui, qui avait hésité, peut-être par pudeur, à confirmer ses contacts avec la JSK ­— attendant sans doute de connaître d’abord  les échos de son annonce à la JSK avant de décider de la suite à donner aux événements — a pourtant rencontré Hannachi le lendemain de la «re» prise de contact pour s’entendre quelques bonnes minutes après sur son retour. Une simple formalité, a priori pour les deux hommes qui se retrouvent à chaque fois facilement pour se quitter par la suite toujours aussi facilement. au revoir et à la prochaine fois ! Moh-Chérif Hannachi, qui avait soutenu mordicus que le nouvel entraîneur sera étranger, a fini par se rabattre sur Aït Djoudi et ce, sur proposition de contacts officieux, après avoir fait choux-blanc dans les négociations avec la plupart des entraîneurs avec qui il a négocié. Sa réputation de «d’entraîneur broyeur» semble l’avoir précédé, d’où cette réticence manifestée par les entraîneurs français contactés, en premier lieu Denis Lavagne, qui avait fait savoir clairement qu’il n’était pas intéressé par l’offre de la JSK. Azzedine Aït Djoudi, pourtant encore sous contrat avec le MAS de Fès (D1, Maroc) comme il nous l’avait déclaré dans l’interview qu’il nous a accordée, jeudi, a pourtant dit “oui” dans la foulée et s’apprête aujourd’hui à aller résilier son contrat avec le club marocain, sous prétexte qu’il voudrait se rapprocher de sa famille. A ses proches, il avait fait savoir qu’il ne pouvait «refuser un appel du cœur». Preuve d’une passion controversée qu’a de tout temps filé le technicien avec son club de toujours. Selon ce qui a été avancé dans les rouages du club, Aït Djoudi et Hannachi se sont donné rendez-vous ce mercredi pour finaliser. Un dossier de classé ou presque. Reste le recrutement qui fait couler beaucoup de salive dans la ville des Genêts après que la plupart des joueurs ciblés eurent décidé d’aller signer ailleurs.
A. Benrabah

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions