lundi 24 fvrier 2020 07:27:58

Syrie : Poutine réaffirme son opposition à toute intervention étrangère

Le président russe Vladimir Poutine a réaffirmé son opposition à une intervention étrangère en Syrie, tout en regrettant que le président Bachar El-Assad n'ait pas engagé de réformes politiques dans son pays.

PUBLIE LE : 13-06-2013 | 0:00
D.R

Le président russe Vladimir Poutine a réaffirmé son opposition à une intervention étrangère en Syrie,  tout en regrettant que le président Bachar El-Assad n'ait pas engagé de réformes politiques dans son pays.

«J'ai dit qu'il semblait que le pays était mûr pour des changements, et que ses dirigeants auraient dû comprendre cela et auraient dû commencer à mettre en œuvre ces changements", a déclaré M. Poutine dans une interview à la chaîne de télévision d'État RT. "C'est évident.
S'il avait agi différemment, tout cela ne serait pas arrivé", a ajouté le président russe qui a affirmé qu'"il reste absolument opposé à une intervention étrangère en Syrie". Moscou a bloqué à trois reprises des résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu contre le gouvernement syrien, mais le président russe s'est défendu d'être le rempart du régime.
"Nous ne sommes pas les avocats du gouvernement actuel du président Bachar El-Assad," a dit le président russe. "Nous ne voulons pas être mêlés à un conflit entre différents courants de l'islam, entre les chiites et les sunnites", a-t-il expliqué.
M. Poutine a également rejeté à nouveau l'idée que la communauté internationale autorise la livraison d'armes aux rebelles, en évoquant leurs liens présumés avec le réseau terroriste d'El-Qaïda. Sur le terrain, l'armée régulière syrienne a repris aux rebelles de larges secteurs de Wadi Sayeh, un quartier de la ville de Homs, dans le centre de la Syrie, après des combats acharnés, a rapporté, hier, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). De plus, une localité libanaise, frontalière de la Syrie et partisane des rebelles combattant le régime de Damas, a été visée hier par un raid aérien qui a touché pour la première fois son centre, a affirmé à l'AFP, un responsable des services de sécurité.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions