mardi 20 aot 2019 02:12:37

Entrée du groupe Cevital dans le capital de la société Michelin Algérie : Michelin ne produira plus de pneus en Algérie à partir de 2014

La signature de l’accord de l’entrée du groupe Cevital dans le capital de Michelin Algérie, à hauteur de 67%, a eu lieu lundi à Alger, ont annoncé MM. Issad Rebrab et Igor Zyemit, respectivement PDG du groupe privé Cevital et directeur général de Michelin Algérie, lors d’une conférence de presse animée conjointement à l’hôtel Sofitel (Alger).

PUBLIE LE : 11-06-2013 | 23:00
Ph : Hammadi

La signature de l’accord de l’entrée du groupe Cevital dans le capital de Michelin Algérie, à hauteur de 67%, a eu lieu lundi à Alger, ont annoncé MM. Issad Rebrab et Igor Zyemit, respectivement PDG du groupe privé Cevital et directeur général de Michelin Algérie, lors d’une conférence de presse animée conjointement à l’hôtel Sofitel (Alger). Auparavant, le fabricant français de pneumatiques, leader mondial, a confirmé, dans un communiqué de presse diffusé hier, qu'il ne produira plus de pneus dans le pays à partir de 2014, et que sa filiale algérienne était cédée à Cevital. Ainsi, Michelin cède sa filiale algérienne au groupe privé Cevital. La production de pneumatiques pour poids lourds sera arrêtée d'ici la fin de l'année, a expliqué M. Zyemit. À la question de savoir pourquoi Michelin Algérie a décidé cette fermeture en Algérie, malgré sa présence industrielle depuis 1963 et sa place de leader (15% de part de marché pour les pneus des véhicules légers), le responsable évoque le manque de compétitivité de son usine de Bachdjerrah (wilaya d'Alger), en raison de sa petite taille et de l'impossibilité de l'agrandir. Cette usine destinée à la fabrication de pneumatiques pour les poids lourds a une capacité de production annuelle de 250.000 unités et compte 600 employés. Pour renforcer sa compétitivité, Michelin a fait le choix de revendre sa filiale algérienne au premier groupe privé du pays, Cevital. «Dans un premier temps, Cevital reprendra 67% du capital de Michelin en Algérie, puis cette participation sera augmentée à 100%», peut-on lire dans le communiqué du numéro un mondial du pneumatique. Aucun chiffre financier n'a été révélé. Une fois l'opération de cession conclue, Cevital récupérera la branche commerciale et ses 80 salariés, ce qui fera du groupe privé le distributeur de la marque. Cevital s'est par ailleurs engagé à proposer aux 600 autres employés de Michelin Algérie (dont ceux opérant dans l'usine de pneumatique), un poste dans l'une de ses nombreuses activités dans le pays. Bachdjerrah, le site où sont fabriqués des pneus de poids lourds pour le marché local et à l’export, «ne remplissait pas sa mission de compétitivité. L’usine n’est pas rentable et a tourné à 50% de ses capacités ces deux dernières années». Au volet social, tous les travailleurs seront indemnisés jusqu’à concurrence de 14 à 15 mois de salaires, conformément aux obligations légales de l’employeur, en tenant compte des choix qui leur sont offerts, à savoir intégrer une des filiales de Cevital ou alors partir pour se lancer dans des projets personnels. Il convient de savoir aussi, que c’est Cevital qui va commercialiser ses produits, jusqu’à l’acquisition total de Michelin, qui interviendra probablement d’ici l’année prochaine.
Farid B.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions