dimanche 16 dcembre 2018 17:19:51

Turquie : Erdogan passe à la contre-offensive face aux manifestants

Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a lancé, dimanche, la contre-offensive face aux dizaines de milliers de manifestants, qui réclament depuis dix jours sa démission, en mobilisant ses partisans et en prévenant que sa patience avait "des limites".

PUBLIE LE : 11-06-2013 | 0:00
D.R

Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a lancé, dimanche, la contre-offensive face aux dizaines de milliers de manifestants, qui réclament depuis dix jours sa démission, en mobilisant ses partisans et en prévenant que sa patience avait "des limites". Alors que les protestataires ont une nouvelle fois occupé la rue à Istanbul, Ankara ou Izmir (Ouest), le chef du gouvernement a multiplié les discours télévisés devant des foules de partisans réunis par son Parti de la justice et du développement (AKP). À son arrivée en fin de journée à Ankara, M. Erdogan a laissé paraître son impatience devant la persistance de la contestation. "Nous restons patients, nous sommes toujours patients, mais notre patience à des limites", a-t-il menacé. "Nous ne rendrons pas de comptes à des groupes marginaux, mais devant la nation (...) la nation nous a amenés au pouvoir, et c'est elle seule qui nous en sortira", a-t-il poursuivi devant la foule chauffée à blanc qui scandait "La Turquie est fière de toi". Le Premier ministre a donné rendez-vous à ses adversaires aux élections municipales de mars 2014. "Soyez patients encore sept mois au lieu d'occuper (le parc) Gezi (à Istanbul) ou (le parc) Kugulu (à Ankara)", a lancé M. Erdogan. "Vous parlez de démocratie, de libertés et de droits, mais vous ne les obtiendrez pas par la violence, mais par la loi".
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions