mardi 12 novembre 2019 03:08:12

Election du SG du FLN, Kassa Aïssi : “Le comité central pourrait se tenir avant le mois de ramadhan”

Intenses préparatifs sur le renouvellement des instances et organes du parti au Parlement. Par ailleurs d’intenses débats se déroulent actuellement sur les mécanismes permettant de procéder à l’élection du secrétaire général du parti.

PUBLIE LE : 10-06-2013 | 0:00
D.R

Le siège du parti du Front de libération nationale (FLN) à Hydra connaît une intense animation parmi les membres de son comité central et des 14 membres constituant son bureau politique avec un agenda chargé selon les dernières informations recueillies, hier, auprès du membre du CC et porte-parole du parti, M. Aïssi Kassa. Il est question, dans un premier temps, de la préparation de l’opération de renouvellement des instances et organes de fonctionnement au niveau de l’APN et dont les échéances arrivent à termes au début de juillet avant  la clôture de la session de printemps.
Concernant cette opération, le coordinateur du bureau politique chargé de gérer les affaires du parti, M. Abderrahmane Belayat, avait déclaré récemment que le parti va dorénavant recourir par la voie de la désignation des présidents des groupes parlementaires et des présidents des commissions permanentes à l’APN et au Conseil de la nation dans le cadre de son quota et ce conformément aux attributions que lui confèrent le règlement intérieur. Sur un autre plan, les membres du comité central du parti du FLN poursuivent les consultations et le dialogue pour réunir les meilleures conditions de déroulement de la session extraordinaire du comité central en vue de l’élection du secrétaire général du parti. C’est ce qu’avait déclaré M. Abderrahmane Belayat qui a précisé par ailleurs que la seule issue de cette élection devra passer par la voie des urnes et pour se faire, il est impératif de poursuivre le travail de coordination en conjuguant les efforts et la concertation entre les cadres et militants du front. En attendant, la précision de la date de tenue du comité central, les membres du BP et du CC multiplient les rencontres pour préparer le terrain à la tenue de ce rendez-vous et échangent les débats sur les mécanismes qui permettent de procéder à l’élection du secrétaire général, un poste assuré par une coordination depuis janvier dernier.
Une réunion s’est tenue hier au siège du parti en présence des membres du comité central et du bureau politique en présence du coordinateur chargé de la gestion des affaires du parti, M. Belayat, consacrée à l’examen des mécanismes d’élection du secrétaire général en approfondissant la réflexion sur les modalités définies par le règlement intérieur et des dispositions du statut du parti.
Le chargé de la communication du FLN, M. Aïssi Kassa, a précisé hier à ce titre, évoquant la possibilité de procéder à l’élection du SG en deux tours afin de permettre aux candidatures officiellement prononcées et organiquement enregistrées de pouvoir faire l’objet de justes appréciations de leurs dossiers, non seulement par  la commission de candidatures mais aussi par l’ensemble des membres du comité central, en tant qu’instance réglementaire élective. A ce niveau et s’agissant du mode d’élection, M. Aïssi Kassa, en tant que membre du comité central émet une proposition où l’on envisage peut-être de voir que la candidature ayant obtenu une majorité simple, avec un score de 50% +1 voix des membres du CC, élue au premier tour. Et dans le cas de la multiplicité des candidatures, qui semblent dépasser la dizaine, on enregistre un éparpillement des voix et qu’aucune candidature n’obtiendrait la majorité requise, un deuxième tour s’avèrerait nécessaire. Le candidat ou la candidate ayant obtenu le plus grand nombre de voix serait alors déclaré élu secrétaire général du parti du FLN. Le chargé de la communication du parti, M. Kassa Aïssi, a, d’autre part, indiqué qu’un certain nombre de points font actuellement l’objet de consultations entre les membres du comité central dans le but de réunir les meilleures bases de convergence, étant entendu que le choix d’un secrétaire général consensuel n’est plus en mesure d’être réalisé, le temps écoulé  ayant fait l’absolue démonstration. Mais l’on peut noter, a encore soutenu M. Aïssi, que les points de vue des uns et des autres membres du comité central ne sont plus tranchés et catégorisés au moment où un effort commun se dégage et anime les protagonistes. Il a en outre affirmé que les membres du comité central observent une position d’absolue neutralité à l’égard de tous les concurrents et concurrentes au poste de SG et « nous souhaitons, compte tenu des contraintes organiques et fonctionnelles, que la session extraordinaire du Comité central se tienne avant le mois de Ramadhan si toutefois les conditions de sa tenue sont réunies d’ici là », a encore expliqué le chargé de la communication. En attendant tous les efforts sont déployés visant à réunir les moyens de bien préparer et d'assurer le succès de la session du CC.                                  
Houria A.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions