mardi 20 aot 2019 13:00:47

Le ministère de la santé réitéré sa disponibilité à trouver un terrain d'entente : Le satisfecit de l’intersyndicale

L’intersyndicale de la santé, se réunira aujourd’hui et demain pour décider de la suite à donner au mouvement de protestation.

PUBLIE LE : 07-06-2013 | 23:00
D.R

L’intersyndicale de la santé, se réunira aujourd’hui et demain pour décider de la suite à donner au mouvement de protestation.

Reçue mercredi dernier par le chef de cabinet du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Ali Rezgui, l’intersyndicale de la santé, se dit satisfaite quant à l’engagement du ministère à ouvrir un véritable dialogue pour la satisfaction des revendications communes aux syndicats de la santé. C'est lors de la tenue d'un rassemblement devant le ministère de la Santé que les représentants de l’intersyndicale, composée du Syndicat national des praticiens spécialistes  de la santé publique (SNPSSP), du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP), du Syndicat national algérien des psychologues (SNAPSY), ont été conviés à un entretien individuel, avec M. Rezgui. « Au terme des entretiens, M. Rezgui nous a réitéré la disponibilité du ministère de tutelle à trouver un terrain d'entente entre les syndicats et la tutelle », a indiqué le président du SNPSSP, le Dr Mohamed Yousfi, joint hier par téléphone, précisant que des réunions de travail sont programmées à partir de lundi prochain. Concernant le mouvement de grève, le Dr Yousfi, a indiqué que les conseils nationaux des trois syndicats se réuniront aujourd’hui et demain pour décider de la suite à donner à leur mouvement.
Il convient de rappeler que l’intersyndicale avait reconduit son mouvement de grève de trois jours pour la cinquième semaine consécutive les 3, 4, et 5 juin, clôturé par un rassemblement mercredi devant le ministère. L’intersyndicale regrette le fait que plusieurs praticiens aient reçu des mises en demeure pour avoir adhéré  au mouvement de protestation. Ils souhaitent à ce propos, que le ministère de tutelle prenne en charge leurs revendications pour "apaiser les tensions".
Les principales revendications de l'intersyndicale de la santé sont relatives à l'amendement des statuts particuliers, à la révision des régimes indemnitaires, à l'amélioration des conditions socioprofessionnelles et à l'ouverture du concours d'accès au grade de praticien-chef pour les praticiens.
Hormis l'intersyndicale, le mouvement de protestation des autres syndicats de la Santé a été suspendu suite à une réunion avec la tutelle. Les corps communs de la Santé, affiliés à l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et les paramédicaux appartenant au syndicat national des paramédicaux avaient entamé une grève illimitée à partir du 29 avril dernier, qu'ils avaient suspendu, au terme d'une réunion de leurs représentants avec des responsables du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.
Salima Ettouahria

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions